BOOMERANG, film de François FAVRAT

Publié le 30 Septembre 2015

Boomerang : Affiche

Film de François Favrat

Avec Laurent Laffite, Mélanie Laurent, Audrey Dana

 

Synopsis : Boomerang : nom masculin, arme de jet capable en tournant sur elle-même de revenir à son point de départ… En revenant avec sa sœur Agathe sur l’île de Noirmoutier, berceau de leur enfance, Antoine ne soupçonnait pas combien le passé, tel un boomerang, se rappellerait à son souvenir. Secrets, non-dits, mensonges : et si toute l’histoire de cette famille était en fait à réécrire ? Face à la disparition mystérieuse de sa mère, un père adepte du silence et une sœur qui ne veut rien voir, une inconnue séduisante va heureusement bousculer la vie d’Antoine… 

 

 

 

Mon humble avis : Voici un très beau film inspiré du roman éponyme de Tatiana de Rosnay. Roman que je n'ai pas lu, donc je ne saurais dire si le film lui est fidèle à 100%.

Le succès du film tiendra aussi grâce à la qualité de l'interprétation. Laurent Laffite est extraordinaire dans un rôle grave dans lequel nous n'avons pas l'habitude de le voir. Mélanie Laurent est tout aussi brillante dans la pudeur, mais son rôle est plus discret, moins présent.

Boomerang peut être perçu comme un thriller familial. Nous sommes presque dans un huit clos familial oppressant, même si celui-ci se déroule entre Noirmoutier et Paris, et que des personnages secondaires interviennent. La tension monte dans tous les sens du terme : pour les spectateurs comme pour les protagonistes de la famille "intramuros", protagoniste d'ailleurs bien fouillé, juste ce qu'il faut pour tenir leur rôle dans cette famille qui préfère le bancal à la vérité depuis plus de 30 ans.

Le thème du film est assez universel. En effet, qui ne vit pas dans une famille qui n'ait de secret, de non-dit, qui ne communique pas, qui peine à montrer l'affection, qui va de maladresse en maladresse sans réaliser les dégâts de celles-ci.

Antoine, jeune quadra juste divorcé mène donc l'enquête sur la mort de sa mère, qui a toujours été présentée comme une noyade accidentelle. Les doutes qu'il a envers cette noyade l'obsèdent, le rendent irascible, irrationnel même pourrait-on dire. Par moment, le spectateur serait presque enclin à penser qu'il s'acharne pour pas grand-chose, car évidemment, on en vient à soupçonner un éventuel suicide, que pourrait-il s'être passé d'autre ? Mais Antoine a besoin de la vérité pour se construire réellement en tant qu'adulte, et père.

J'ai beaucoup aimé la relation qu'Antoine noue avec la jeune femme qui travaille à la morgue. Une relation jolie, délicate, pudique, émouvant tant elle est intelligente.

Par contre, j'ai constaté quelques raccourcis ou improbabilité relationnelles. En effet, en début de film, Antoine est au volant d'une voiture, sa soeur à côte de lui. Leurs échanges viennent d'être violents. Antoine accélère, sa soeur lui demande de ralentir. Il poursuit dans sa lancée et double n'importe comment, pour finir par faire 3 "jolis" tonneaux. Sa soeur sera grièvement blessée, suivront pour elle 3 mois de rééducation. Et le hic pour moi, c'est que jamais cet accident est réévoqué face à la caméra, comme si l'accident comme le comportement d'Antoine étaient anecdotiques. Personnellement, si l'on me faisait un coup pareil, pas sûr  que je sois aussi clémente.

Il n'empêche que lorsque le dénouement s'annonce, nos gorges se serrent et nous nous emplissons d'effroi. Car jamais, ô grand jamais, nous ne pouvions imaginer une telle horreur, et une telle hypocrisie familiale.

A noté que les scènes qui se déroulent à Noirmoutier donnent bien envie d'aller y passer quelques vacances !

 

 

PS : Par contre, ce qui est très perturbant, c'est qu'avec sa barbe, Laurent Laffite ressemble beaucoup à Ben Affleck !!!

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

dasola 08/10/2015 17:24

Bonsoir Géraldine, je suis d'accord pour dire que l'on envie de séjourner à Noirmoutier. Sinon, Laurent Lafitte m'a agréablement surprise et le film se laisse voir. Bonne fin d'après-midi.

Isa 05/10/2015 15:31

Coucou Géraldine !
Ah ce film et ce roman me tentent ! Je vais emprunter le roman dès demain à la bibli' !

sylire 30/09/2015 21:55

Encore une chouette idée ciné. Il y a plusieurs films qui me font de l'oeil.