LE GRAND PARTAGE, film d'Alexandra LECLERE

Publié le 29 Décembre 2015

 

Le Grand partage : Affiche

Film d'Alexandra Leclère

Avec Didier Bourdon, Karine Viard, Josiane Balasko, Valérie Bonneton

 

 

Synopsis : Un hiver pire que jamais. Le gouvernement publie un décret obligeant les citoyens français les mieux logés à accueillir chez eux pendant la vague de froid leurs concitoyens en situation précaire. A l’heure du Grand Partage, un vent de panique s’installe à tous les étages dans un immeuble très chic de la capitale.

 

 

LE GRAND PARTAGE, film d'Alexandra LECLERE

 

 

Mon humble avis : L'atout majeur de ce film, c'est la superbe brochette de bons comédiens qui s'en donnent à coeur joie, et cela se voit ! De Valérie Bonneton à Karine Viard (enfin sans vulgarité !) en passant par Josiane Balasko, tout de monde est au diapason.

L'atout secondaire de ce Grand partage est son sujet très actuel. Non pas pour l'hiver glacial hors norme, mais il est très facile d'imaginer que les concitoyens en situation précaire accueillis de gré ou de force dans les appartement chics puissent être des migrants. L'accueil des migrants en France et en Europe faisant la une de la plupart des bulletins d'informations depuis quelques mois. Cela permet éventuellement à chacun de réfléchir à ses propres possibilités / envies d'accueil. Evidemment, nous sommes ici au cinéma, donc la réflexion se fait toutes proportions gardées ! Bref, chacun peut tenter de répondre : que ferais-je à leur place ?

Les personnages sont bien taillés dans leurs ambiguités, même si l'on frôle souvent la caricature. Comme ce film se veut comédie, il est bien obligé d'exagérer un peu en tout !

Le début du film est vraiment trucculent, le milieu est sympa mais s'embourbe et se répète un peu, la fin tombe vraiment dans l'excès, dommage. On rit un peu bien sûr, mais parfois jaune ou vache ! 

Ce grand partage, même s'il ne sera pas mémorable, a le mérite de pointer du doigts l'écart abyssal entre les appartements de 200 m² pour 3 personnes et les mal, voire pas logés, notamment, les travailleurs pauvres. Un salaire, une feuille de paie, mais insuffisante pour se payer un toit.

Enfin, ce film montre qu'il est bien facile d'avoir des convictions, mais qu'il est beaucoup plus dur de les appliquer.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 30/12/2015 22:02

Aaah dommage pour ton avis mitigé. Je comptais aller le voir après avoir vu la bande-annonce, ça avait l'air trop drôle, et au-delà, je me doutais bien qu'il y avait une réflexion renvoyant à la situation de la France et des migrants, et des mal logés en général. Bon, j'irai quand même. Un peu de rire, ça fait toujours du bien en ces temps. Moi c'est Star Wars que je suis allée voir cette semaine. Je pensais le trouver bientôt sur ton blog. A moins que ce ne soit pas ton genre ?
Joyeuses fêtes, bon réveillon en passant !

Géraldine 30/12/2015 22:20

Et non, Star wars, c'est pas du tout mon genre ! En fait, de toute la série, je n'en n'ai vu qu'un ! sans accrocher plus que ça !
Bon réveillon à toi aussi et excellente année 2016... c'est à ton tour de venir dans mon coin...