CE QUI NOUS LIE, film de Cédric KLAPISCH

Publié le 22 Juin 2017

Ce qui nous lie : Affiche

Film de Cédric Klapisch

Avec Pio Marmai, Ana Girardot, François Civil

 

Synopsis : Jean a quitté sa famille et sa Bourgogne natale il y a dix ans pour faire le tour du monde. En apprenant la mort imminente de son père, il revient dans la terre de son enfance. Il retrouve sa sœur, Juliette, et son frère, Jérémie. Leur père meurt juste avant le début des vendanges. En l’espace d’un an, au rythme des saisons qui s’enchaînent, ces 3 jeunes adultes vont retrouver ou réinventer leur fraternité, s’épanouissant et mûrissant en même temps que le vin qu’ils fabriquent.

 

 

 

Mon humble avis : Un film comme je les aime, au coeur du fruit de la terre et du travail des hommes.

Mais aussi au coeur des non-dits familiaux, des rivalités ressenties dans une fratrie, des rancunes, des rancoeurs, mais finalement, de l'amour des siens et de sa terre avant tout. Terre et liens du sang... Héritage, tant culturel, familial, professionnel que financier... La transmission en fait. Voilà le sujet principal de Ce qui nous lie.

Un film qui donne à penser donc sur nos racines, sur notre lieux de vie, choisi ou imposé, sur notre pays de coeur et celui où l'on construit sa vie.

Un film sur une fuite, une lettre jamais envoyée donc jamais reçue, une fuite par manque de communication et d'aveux de sentiments ou d'admiration. Un film qui dit qu'il faut dire, avant qu'il ne soit trop tard.

Un film sur le retour, les retrouvailles et finalement, l'éclosion et la maturité. Celle des personnages en parallèle avec celle du raisin... et du vin.

Un film sur trois frères et soeurs, dont le benjamin qui a beaucoup de mal à trouver sa place dans ce trio. Ce Jérémy m'a beaucoup touchée et parlé...

Ajoutez à cela les paysages magnifiques de Bourgogne sur quatre saisons, d'une vendange à une autre, de nombreux moments d'émotions, de quatre vérités, de révélations, de gestes, d'attentions, de preuve d'amour mais aussi de fous rires, vous obtiendrez un film qui se boit jusqu'à la lie ! Sans être un drame, ce film n'est pas non plus une comédie, même si une certaine légèreté traverse la mélancolie.

Et puis il y a les comédiens et la réalisation... Tous au diapason, en toute justesse, et point étrangers à la réussite de ce film, qui reste longtemps et bouche et donne envie de partager un bon verre de vin (ou deux !) en sortant de la salle. C'est ce que nous avons fait, profitant ainsi d'une belle soirée d'été !

A voir, et à boire !

Et pour le plaisir, la très belle chanson du générique de fin, interprété par Camélia-Jordana

Rédigé par Géraldine

Repost0
Commenter cet article

Tiphanie 25/06/2017 18:00

ha et puis j'aime beaucoup cette chanson de Camélia Jordana!

Tiphanie 25/06/2017 18:00

J'ai vraiment beaucoup aimé ce film, une association Klapish / Pio Marmaï ne pouvait que me ravir! Je m'attendais à une fin prévisible depuis la moitié du film et finalement quelle surprise qu'elle ne soit pas celle que j'attendais!