FACTEUR POUR FEMMES, BD de D. QUELLA-GUILLOT et S.MORICE

Publié le 4 Novembre 2017

BD - Editions Bamboo/Angle - 110 pages - 18.90 €

 

Parution en septembre 2015

L'histoire :  La Première Guerre mondiale vide une petite île bretonne de ses hommes. Il ne reste plus que les enfants, les vieux et les femmes... et Maël. Malgré ses envies de défendre la patrie, il n'est pas mobilisé, car il a un pied-bot. Il devient le seul homme, jeune et vigoureux, de l'île... A sa façon, il participe à l'effort de guerre en distribuant le courrier aux habitants, des femmes essentiellement... Celui que toutes ignoraient découvre ainsi tous leurs secrets...

 

Tentation : Le fond "Bretonnant" de l'album

Fournisseur : La bib'

 

 

Mon humble avis : Quel album magnifique, enrichissant, bien pensé !

Quel bonheur d'évoluer dans cette île bretonne imaginaire, mais sise en Finister. En effet, dans ces dessins, l'auteur a réuni plusieurs coins de Bretagne pour créer sa propre île, et c'est délicieux.

Chaque planche paysagère semble être une aquarelle de toute beauté. Les couleurs sont vives et rendent ainsi cet album très attirant, et très expressif, comme le sont d'ailleurs les visages des protagonistes.

Facteur pour femmes nous ramènent en 1914, alors que la première Guerre Mondiale est tout juste déclarée et va, en quelques jours, priver l'île de tous ses hommes vaillants... Alors que sur cette île, le continent, l'Histoire et la guerre sont si loin que l'on n'y croit à peine. Même le curé est appelé sous les drapeaux. En qualité de lecteur, nous restons donc avec ces femmes qui apprennent la solitude, l'attente d'une lettre du front, le travail aux champs et à la pêche pour remplacer les hommes. Leurs maris, promis, fiancés qui reviendront pour certains quatre ans plus tard, différents, traumatisés et pour quelques-uns, la gueule cassée. Seront-ils toujours aimables, au sens littéral du terme, pour leur épouse ?

Pendant ces quatre ans de conflit, Maël, le nigaud, le simplet, le pied-bot, l'ignoré ou le moqué de l'île devient alors le facteur. Il fait alors sa tournée à vélo, et délivre le courrier de toutes ces femmes aux quatre coins de l'île. Chacune d'elle va le découvrir peu à peu et le "nigaud" sera vite déniaisé et perçu tout autrement. Car effectivement, Maël comprend bien vite qu'il occupe désormais une place de choix, lui permettant de jouer un nouveau rôle et surtout, de tenir enfin sa vengeance d'homme persiflé. Il mettra donc en oeuvre une stratégie manipulatrice qui trompera bien tout ce petit monde.

Oui mais... Même si le comportement de Maël peut sembler méprisant aux yeux du lecteur, les deux auteurs ont le génie de nous faire douter de lui, le rendant autant aimable qu'odieux. Et mieux encore, cet album démontre que l'infamie de certains peut tout de même faire le bonheur des victimes finalement assez consentantes, et pour cause. Il n'empêche, cette situation fait naître un étrange sentiment chez le lecteur.

Et, surprise ! Alors que le lecteur pourrait s'attendre à cet album s'achève avec la fin de la Grande Guerre, il n'en n'ait rien. Un petit bon d'une quarantaine dans le temps, nous voici dans les années 50. Un personnage débarque sur l'île et sera l'occasion de certaines révélations, donnant à cette histoire un véritable aspect romanesque !

 

"Aucune île n'est à l'abri des continents imbéciles" (Facteur pour femmes)

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

Noukette 05/11/2017 22:39

Coup de cœur partagé !

gambadou 05/11/2017 16:53

Beaucoup aimé

Luocine 04/11/2017 17:45

je sais que c'est un très bel album!

A_girl_from_earth 04/11/2017 16:02

J'avais déjà repéré et noté cet album chez une blogueuse (mais qui ? Oups), ça m'avait l'air d'être une petite pépite d'album et d'histoire. Tu confirmes. Il doit être dans une de mes bib'. Yapluka !

Anne 04/11/2017 13:12

Il faut absolument que je véifie si ma bibliothèque propose cette BD : la Bretagne et la Première guerre mondiale,, c'est un ticket gagnant pour moi ;-)