CHEVALIER DE L'ORDRE ET DU MERITE, de Sylvie TESTUD

Publié le 21 Décembre 2017

Roman - Editions Livre de Poche - 234 pages - 6.60 €

 

Parution en poche en 2012

 

L'histoire : Sybille a quelques problèmes dans la vie, que l'on pourrait appeler névroses. Elle est maniaque du ménage, a besoin de tout gérer dans sa vie, sans jamais se poser. Sauf qu'elle vie avec son contraire, et qu'il y a parfois des concessions à faire, comme accepter de prendre une femme de ménage.

 

 

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL !

 

 

Mon humble avis : Je suis entrée dans ce livre en mode TGV, m'exaltant à l'avance des fous rires qui m'attendaient face aux situations légères et incongrues promettait la 4ème de couv'. Et j'ai fini ce roman en mode train inter-cités qui tombe en panne en pleine campagne ou qui s'arrête dans gares offrant bien peu d'intérêt !

Bref, malgré l'"affection" que je porte à l'actrice et la femme Sylvie Testud, force est de constater que ses écrits me déçoivent.

La 4ème de couv était alléchante, je pensais me retrouver face à une maniaque du ménage qui tente une thérapie, ce qui pouvait mener à des moments bien cocasses et drôles. Certes, quelques passages (notamment, le défilé de prétendantes au poste de femme de ménage) et répliques suscitent certains sourires, d'autant plus que l'auteure pointe parfaitement du doigt les différents travers et antinomies de notre société basée sur l'extrême réussite professionnelle et la représentation.

Mais de ce fait, l'aspect "maniaque de l'ordre" passe au second plan, perdu dans les méandres d'autres sujets désordonnés, qui passent du coq à l'âne, et défendus dans une proportion inadéquate par rapport à leur intérêt.

Je me suis aussi très vite lassée de l'incoordination manifeste du couple "Sybille / Adrien" et des dialogues, ressemblant plus à des monologues de Sybille, qui la prouvent.

De même, le style ne m'a pas plu, comme c'est souvent le cas pour moi face à des phrases "montées à l'envers" genre "le ciel est gris, il va pleuvoir, on va prendre un parapluie.... il m'a dit".

Après, ce roman pose tout de même de bonnes questions sur nos rapports au quotidien et aux autres, apporte aussi une petite dose de divertissement, mais sans profondeur, et ce n'est pas suffisant pour moi pour faire de "Chevalier de l'ordre et du mérite" une lecture incontournable et mémorable ! J'espérais plus d'humour et de causticité. Dommage car les premières pages m'avaient quelque part saisie d'effroi, lorsque je réalisai, à travers le regard de Sylvie Testud, l'immense brutalité psychologique du jeu nommé "les chaises musicales"...

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Antigone 24/12/2017 12:02

Ah mince !! J'avais bien aimé un autre roman d'elle (le titre m'échappe). Dommage pour les fous rires absents !! ;)

A_girl_from_earth 22/12/2017 23:54

Haha, j'adore ta métaphore TGV/train de banlieue au début de ton billet ! Ça donne tout de suite une idée du contenu et j'avoue que je m'attendais aussi à ce que ce soit plutôt une histoire drôlissime. Bon, vaguement sympa et intéressant sans plus quoi, voire un peu décevant. Je passe.;-)

Bonheur du Jour 21/12/2017 16:22

Et bien je suis bien aise de n'avoir pas eu l'intention de le lire....