KEDI, DES CHATS ET DES HOMMES, film de Ceyda TORUN

Publié le 27 Décembre 2017

Film documentaire de Ceyda Torun

Avec  Sari, duman,Bengü, Aslan Parçasi, Gamsiz, Psikopat , Deniz

 

Synopsis :  Des centaines de milliers de chats vagabondent dans les rues d’Istanbul. Depuis des années, ils vont et viennent dans la vie des gens, devenant à cette occasion une part essentielle des communautés qui font la richesse de la ville. Sans maîtres, ils vivent entre deux mondes, ni tout à fait sauvages ni tout à fait domestiqués et apportent joie et, pour certains, raison d’être à ceux qu’ils choisissent d’adopter. À Istanbul les chats sont le miroir de la vie des habitants.

 

 

Mon humble avis : Quel dommage que ce film documentaire ne dure pas plus longtemps, car je serais bien restée là, des heures durant et le sourire béat, à regarder ces chats évoluer dans la ville d'Istanbul. Dans les rues, les ruelles, les ports, les ateliers d'artisans, les marchés, les arbres, sur les toits, sur les terrasses des cafés, sur les bateaux. Ces chats circulent partout, en toute liberté et surtout, dans le coeur et la vie des hommes et des femmes des quartiers. Aucun de ses chats n'appartient vraiment à personne, mais chacun de ces chats à ses points de repère, son territoire, son humain de préférence. Ils circulent et grappillent à gauche à droite quelque nourriture, caresses, moments d'affection, lieux de repos et parfois, quelques soins. Ce sont des chats qui choisissent leurs humains et non le contraire. Des humains qui les méritent, qui leur conviennent, qui les respectent.

Ils font partie intégrante de la vie de quartier, et lorsqu'un chat n'est pas là à son heure habituelle, les habitants s'inquiètent et le cherchent. 

Les caméras suivent donc magistralement ces félins dans leurs pérégrinations et saisissent de superbes images et moments rares, du plus près comme du plus loin. (Parfois, puis suivre les chats dans les rues, les caméras étaient montées sur des voitures téléguidées !). Les caméras rendent un formidable hommage aux chats et à leurs caractéristiques : indépendance, caractère propre à chaque individu, souplesse, agilité, intelligence, beauté, port altier, allure princière ! Leur grâce, leur classe, leur élégance ! Et toujours une part de mystère ! Des êtres fascinants !

La réalisatrice interviewe quelques-uns des Stambouliotes qui partagent la vie de ces félins. Ils témoignent alors de ce que leur apporte la présence de ces animaux ni sauvages ni domestiques dans leur vie, leur quotidien. Ces témoignages sont savoureux, profonds, réfléchis, riches, drôles ou touchants et finalement, avec une portée assez philosophique, comme des leçons de vie.

Il y a des Hommes qui sauvent des chats, et il y a des chats qui sauvent des Hommes ! Ca je le savais déjà !

Si vous ajoutez à cela les vues générales ou précises sur Istanbul (ville où les chats sont quasi sacrés) et ses habitants, sur le Bosphore, vous savez que vous avez là un film à voir absolument ! Magnifique coup de coeur en cette fin d'année !

Ce  a obtenu en octobre dernier le Prix du Meilleur Premier Film Documentaire au Critics’ Choice Documentary Awards, et il a de bonnes chances de se retrouver aux Oscars

Il me semble qu'une partie des recettes françaises du film ira à l'association  30 millions d'amis !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs, #Un monde de chat

Repost0
Commenter cet article

Violette 30/12/2017 00:45

j'aimerais le voir avec mes enfants!

A_girl_from_earth 27/12/2017 23:47

Mais quelle super idée de docu ! Des chats et Istanboul ! Il faut que je vois où ça passe à Paris !

Mylène 27/12/2017 19:38

J'ai vu qu'il passait juste à côté de mon lieu de vacances (où je suis avec mon chat), mais je ne savais pas ce que c'était exactement. Ton billet et la bande-annonce font vraiment envie. Je l'ai affichée en grand écran pour que mon chat en profite et comme celui de Keisha il a tout regardé fasciné.

Mylène 29/12/2017 19:08

Vu et approuvé !

endorra 27/12/2017 10:57

Je vais le voir aujourd'hui - j'ai hâte !!

keisha 27/12/2017 09:53

J'te jure, ma louloute, endormie sur mes genoux, a levé la tête et suivi la bande annonce!