LA LETTRE A HELGA, de Bergsveinn BIRGISSON

Publié le 26 Janvier 2018

Roman -Editions Audiolib - 2h54 d'écoute - 18 €

 

Parution en audio en janvier 2014

Parution d'origine en août 2013

 

L'histoire : Alors que sa femme vient de décéder, Bjarni, un vieux fermier islandais, prend la plume et écrit une longue lettre à celle qui aurait dû être sa femme : Helga, son ancienne voisine de canton. Au fil de ses mots, ce sont cinquante années de vie qui se déroulent, dans un monde révolu.

 

Tentation : La blogo, à l'époque de la publication

Fournisseur : La bib'

 

 

 

Mon humble avis : Me voici divisée par ce roman.  Parce que je suis très déçue, alors que j'en ai aimé l'écriture, travaillée tout en restant naturelle, avec de jolies phrases que l'on aimerait retenir et qui émeuvent, des métaphores recherchées. Avec aussi d'intéressants sujets de réflexion sur la constante évolution du monde, de ses valeurs, hélas pas toujours dans le bon sens, tout comme sur l'amour et ses prix : les choix, les sacrifices, la douleur, la tristesse, les regrets.

Mais l'histoire en elle-même ne m'a pas touchée et même si la lecture audio n'excède pas trois heures, celle-ci m'a semblé longue, voire interminable. Même si une toute petite phrase parmi les dernières surprend vraiment, et peut offrir une tout autre lumière à cette fameuse lettre. Pourtant, le mode de vie rural islandais, dans la rudesse de l'isolement et de la nature, est bien décrit. On n'y apprend par exemple, avec un certain dégoût cependant, qu'à une époque, les islandaises des campagnes se shampouinaient les cheveux avec de l'urine macérée. Beurk ! Il se dégage de ce texte autant de mélancolie que de nostalgie pour les temps passés, lorsque le quotidien était peut-être plus austère et laborieux, mais finalement, plus humain.

Certains passages, bien crus, presque écoeurants, m'ont plutôt dérangée et leur répétition encore plus, qui n'apporte aucune beauté au texte, et pas grand-chose à l'histoire, au contraire. A mes yeux, ces paragraphes sonnaient bien plus comme "graveleux déplacés" que comme "romantique déclaration".

Quant au format audio... Et bien avec les patronymes islandais, ce n'est pas évident du tout ! J'ai mis un temps fou à fixer certains d'entre-eux sur les personnages, dont certains sont restés d'anonymes figurants pour moi. Peut-être qu'une lecture papier permet de mieux visualiser et retenir ces noms qui pour moi, ressemblaient à de bizarres borborygmes !

Bref, une belle plume mais une histoire qui ne m'a ni emportée, ni touchée, ni captivée. Possible que mon attention se soit plusieurs fois absentée durant mon écoute, car j'ai souvent trouvé cette lettre désordonnée, au sens littéral du terme. Je m'attendais à "quelque chose" de beau, de délicat, de romantique et non... En tous cas, pas pour moi.

 

 

"L'homme est capable de faire de grands rêves sur de petits oreillers".

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs, #Livres audio, lectures audio

Repost0
Commenter cet article

sylire 28/01/2018 22:22

Alors moi j'avais beaucoup aimé. Il me semble me rappeler que j'avais lu la version papier avant la version audio. Je n'avais donc pas butté sur les patronymes islandais.

A_girl_from_earth 27/01/2018 13:34

J'avais beaucoup aimé mais ce n'est pas le genre de livres que je t'aurais recommandé.;-) Bravo en tout cas d'avoir tenté. J'ai l'impression que le format audio te permet vraiment d'explorer des livres vers lesquels tu irais peut-être moins facilement autrement.

Géraldine 28/01/2018 10:48

Tout à fait...Déjà, parce que le côté pavé d'un roman ne m'effraie pas en audio. par exemple, là, je suis entrain de lire Misery de S.King. Bon, pour l'instant, je trouve ça très long.... Mais l'avantage, c'est qu'avec l'audio, comme je fais autre chose en même temps (conduite ou marche), si c'est long, ou que cela ne me plait pas, je vais jusqu'au bout, puisque l'ennui est moindre grâce à l'autre activité. Là, je viens de m'inscrire à une 3ème bib', la grande bib de Rennes, parce que je commence à avoir fait le tour de mes 2 autres bib' côté livres audio qui me tentent. Et dans cette 3ème bib', ben y'a du bon aussi !

krol 26/01/2018 20:33

J'avais bien aimé mais certains romans sont plus adaptés que d'autres à la l'écoute peut-être... Je dis ça mais je n'ai jamais tenté l'expérience.

Anne 26/01/2018 14:25

Je l'ai lu en version papier et je n'en ai plus aucun souvenir ! Dire qu'on en a tant parlé sur els blogs à sa sortie...