LADY BIRD, film Greta GERWIG

Publié le 12 Mars 2018

Film de Greta Gerwig

Avec Saoirse Ronan, Laurie Metcalf, Tracy Letts

 

Synopsis :  Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi. 

 

 

Mon humble avis : Encore un des films qui a eu moult nominations aux derniers Oscars, mais qui est reparti de la cérémonie sans statuette.

Lady Bird, c'est le nom que c'est donné la jeune héroïne du film pour remplacer son nom de baptême : Christine. Ce nouveau patronyme veut tout dire... Jeune femme oiseau... qui rêve donc de s'envoler... Sans ce rendre compte qu'il faut des ailes solides et ayant pleinement conscience néanmoins que sa mère lui coupe un peu les ailes.

C'est donc une histoire sur une époque importante de la vie : la fin de l'adolescence, celle où les jeunes gens veulent s'émanciper, rêvent de plus grand que ce que la vie leur a donné, que ce que leurs parents peuvent leur offrir, sans se rendre compte forcément des sacrifices de ces derniers.

C'est la côte Ouest qui rêve de la culture de la côte Est. C'est aussi un portrait de la classe modeste américaine qui vit de l'autre côté de la ligne de chemin de fer, ou du périph, comme on dirait en France et qui en érige un complexe.

Lady Bird est aussi avant tout un film sur les racines que l'on exècre lorsque l'on est empêtré dedans, que l'on regrette ou du moins, que l'on met à aimer lorsqu'on s'en est libéré. Enfin, ce film traite des relations mère / fille, pas toujours évidente, malgré l'amour présent.

Intéressant tout cela non ? Oui sauf que... Je n'ai pas trouvé grande originalité ou nouveauté dans ce film. Bref, l'ensemble m'est paru un peu fade et longuet, comme s'il manquait un peu d'envergure. Même si l'interprétation est sans défaut, l'ensemble n'en n'est pas pour autant remarquable. Pour cela, il lui manquerait sans doute un peu d'envergure et d'ambition que la chronique faite d'anecdotes. Bref, il m'a manqué quelque chose qui ressemblerait à de la puissance, quelque chose qui nouerait le ventre et la gorge.

A moins que ce film ne s'adresse à un public plus jeune ou concerné par les relations parents/enfants.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

Tiphanie 14/03/2018 15:03

Oh dommage, je l'ai vraiment beaucoup aimé, et j'ai été assez touchée par cette histoire parce qu'elle a pas mal fait écho en moi, avec ma propre enfance, le côté jeune fille qui a grandi dans un trou pommé et qui s'est ennuyée, j'ai beaucoup aimé retrouver l'actrice de Brooklyn à qui le rôle va comme un gant.

A_girl_from_earth 12/03/2018 21:31

Ton avis me "rassure". J'ai cru un moment que c'était un incontournable mais d'après ton avis, c'est plutôt comme je le pressentais. Pas sûre d'être le bon public non plus.

L'Irrégulière 12/03/2018 09:19

On en entend beaucoup de bien ! Je le verrai sans doute quand il sera dispo en VOD !