LE MARIN A L'ANCRE, de Bernard GIRAUDEAU

Publié le 31 Mars 2018

Lettres - Editions Naïve - 54 mn d'écoute - 16 €

 

Parution en audio en 2005

 

L'histoire : Roland est un marin désormais ancré à son fauteuil roulant. Bernard, l'acteur et son ami, mais aussi le globe trotter et ancien marin. Il parcourt le monde et écrit à son ami Roland, qui voyage à travers ces missives. Mais, tous les deux, ils ont tout de même un projet ; les Marquises !

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : Bib' N°1

 

Lu par feu Bernard Giraudeau lui même.

 

 

Mon humble avis : Non mais quel texte ! Et dire que celui-ci prenait la poussière sur mon disque dur dans ma PAL audio depuis des années !... Et que c'est une véritable perle !

Cette relation épistolaire, le plus souvent en sens unique, nous conduit de par le monde... Depuis une loge d'un théâtre parisien jusqu'au fin fond de l'Amazonie, en passant par le Japon, le Sénégal, l'île rouge Madagascar, j'en passe et des meilleurs... Et des escales et des traversées d'océan

Des souvenirs, des sensations, le goût, le toucher, l'odorat, la vue, l'ouïe... Ces lettres font appels à chacun de nos sens pour nous plonger dans des univers méconnus et la vie de marin. Il y a le goût sucré de la mangue bien mûre qui fond dans la bouche, comme l'odeur âcre de l'huile de moteur au fond des cales des navires et le parfum des femmes. Il y a la beauté que voit le voyageur de passage et la vérité qui se dévoile à celui qui prend son temps, à qui veut ouvrir les yeux.

Il y a le marin à l'encre, celui qui écrit, Bernard. Et le marin à l'ancre dans son char, Roland, qui reçoit. Une amitié profonde, fidèle par-delà les latitudes et les longitudes. Un partage d'un besoin viscéral. Une passion commune.

Ces textes sont d'une force et d'une puissance rare. On y sent l'urgence de la vie et la fulgurance des instants. De l'humour et du cynisme parcourent les pages et laissent place à la mélancolie, à l'introspection, à l'observation, à la béatitude et la pudeur. Exaltation, allégresse, fantasme, et parfois déception dans les souvenirs de jeune marin de Giraudeau, puis dans ses expériences d'homme écrivain, voyageur, acteur. Les mots et les phrases sont tantôt d'une poésie magnifique, et parfois d'une crudité réaliste. Le tout est sans concession. Il y a des mots qui giflent, d'autres qui caressent. Des phrases qui bousculent, d'autres qui apaisent. Cela vient du tréfonds du coeur, des tripes, de l'âme, et comme une intraveineuse va directement dans les vôtres et se répand dans tout votre corps. A déguster !

 

PS : La version audio n'est pas en texte intégral que vous trouverez dans le format poche. Mais de passer de la voix et des émotions de Bernard Giraudeau, ce serait dommage. D'ailleurs, une fois un livre écouté, en général, je l'efface de mon ordinateur. Là, possible que le garde, pour le réécouter, encore et encore.

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #récits ou romans de voyages

Repost0
Commenter cet article

gambadou 01/04/2018 23:04

Oh oui, j'en avais entendu parler mais oublié, tu me le remets en mémoire. Merci

Anne 31/03/2018 13:38

J'ai lu ce livre, j'avais bien aimé mais j'imagine bien la voix de Bernard Giraudeau...

A_girl_from_earth 31/03/2018 11:42

Un joli presque coup de coeur très convaincant ! Je pense que ça me parlerait bien ce voyage à travers le monde par lettres interposées, et surtout lues. Et puis si le texte est à tomber...