BRISER LA GLACE, de Julien BLANC-GRAS

Publié le 26 Mai 2018

Récit de voyage - Editions Livre de Poche - 182 pages - 6.90 €

 

Parution d'origine aux éditions Paulsen en 2016

 

Le sujet : Cette fois-ci, mon écrivain journaliste voyageur préféré part à l'abordage du Groenland, au fil d'un cabotage de quelques semaines le long des côtes...parsemées d'icebergs. Julien Blanc-Gras nous propose donc une immersion polaire, faites de rencontres toutes simples ou étonnantes. Il nous dresse ainsi le portait du Groenland en 2015.

 

Tentation : Ma fidélité envers l'auteur jamais déçue

Fournisseur : Ma CB !

 

 

Mon humble avis : Jusqu'à Briser la glace, lorsque l'on suivait Julien Blanc Gras dans ces périples, il nous suffisait de s'imaginer tongs aux pieds (éventuellement baskets), casquettes sur la tête et le corps luisant de crème solaire pour être à ses côtés, l'auteur vagabondant généralement sous des latitudes tropicales.

Cette fois-ci, changement de cap ! Le Grand Nord... Donc doudoune polaire requise ! Et comme d'habitude, curiosité, joie, bonne humeur, humour, autodérision, ouverture d'esprit, envie de découverte, de rencontres .... et de comprendre un peu mieux le monde. Outre le dépaysement, c'est ce que j'apprécie beaucoup chez cet auteur : Julien Blanc-Gras maîtrise l'art de simplifier la complexité du monde, sans pour autant gommer la perplexité, la sienne, comme la nôtre.

Dans l'un de ses ouvrages précédents, Julien Blanc-Gras nous avait emmenés dans l'archipel des îles Kiribati (Pacifique Sud), qui se noient sous la montée des eaux océaniques. Avec "Briser la glace", nous sommes là où tout commence, où les glaces fondent... Enfin, petite correction... Tout de commence pas au Groenland, mais dans nos comportements individuels et collectifs de pays industrialisés... Parce que la fonte des glaces, le Groenland n'y est pas pour grand-chose. Mais rassurez-vous, ce bouquin n'est pas un long sanglot sur la banquise dégoulinante. Loin de là. Il contient également beaucoup d'optimisme. Julien-Blanc Gras dresse le portrait d'une île autonome qui dépend du Danemark, et de ses habitants, qu'ils soient citadins ou Inuits (euh, l'un n'empêche pas l'autre d'ailleurs), de leurs préoccupations, de leur vision de leur pays, de leur nature. Il est évidemment questions de leurs opinions sur des sujets on ne peut plus locaux, et d'autres internationaux aux répercutions locales directes (comme les quotas de pêche par exemple).D'ailleurs, certains Inuits semblent bien moins "alarmés" que "nous" devant la fonte des glaces... Celle-ci permettant d'envisager de l'agriculture. Quoiqu'il en soit, pratiquement sur chacun des nombreux thèmes évoqués ici, Julien Blanc-Gras rapporte les avis des différentes personnes rencontrées et interrogées, donc qui dit différents, dit potentiellement variés et opposés. Ne pas oublier que la société Groenlandaise vit depuis une poignée de décennies une évolution et une révolution culturelle que nous autres occidentaux avons mis des siècles à construire, bénéficiant ainsi d'une adaptation pas à pas. Au Groenland, l'acclimatation à l'ère actuelle se fait à pas de géant pour certains, à pas tortue pour d'autres. Certains aussi dérapent, manquent le virage. Dans ce livre, pas de jugement, pas de solution, des suggestions peut-être...

Briser la glace vous dira donc tout ce que vous voulez savoir sur le Groenland, et même ce que vous n'imaginiez pas pouvoir savoir car vos pensées sont ailleurs. Il est vrai que lorsque l'on se lève le matin, on ne se dit pas spontanément : "Tiens, que ce passe-t-il et comment vit-on au XXIème siècle au Groenland ?" Le tout est écrit sans image d'Epinal et loin des sentiers battus (si tant est qu'il y en ait au Groenland...) Le voyage de Julien Blanc-Gras ayant été estival, point de banquise à l'horizon ni d'ours polaire. Mais des icebergs, oh que oui !

Vous êtes-vous déjà posé la question sur la différence majeure entre un voyage dans le Sud et un voyage dans le Nord ? Dans le sud, il suffit de se balader dans les rues pour rencontrer des gens. Dans le Nord, il faut frapper aux portes. Moi, je vous propose de frapper à la porte de ce livre, qui vous accueillera les bras ouverts !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #récits ou romans de voyages

Repost0
Commenter cet article

keisha 27/05/2018 07:12

Bon, j'ai forcément lu ce livre, où je me suis bien retrouvée. Car le Groenland en août, j'y suis allée, et franchement pas vraiment besoin de doudoune. En revanche les icebergs sont absolument fabuleux...
Un de mes billets (allez c'est cadeau)
http://enlisantenvoyageant.blogspot.fr/2016/09/ou-je-ne-perds-pas-le-nord-3.html

zarline 26/05/2018 22:30

Alors celui-là, il risque bien de rejoindre ma PAL. Surtout que le Groenland me titille depuis quelques mois (oui oui, je sais, j'ai des idées bizarres).

Anne 26/05/2018 16:22

Tu n'es jamais allée au festival Etonnants voyageurs ?

Géraldine 26/05/2018 21:00

Oh que si ! Mais maintenant, je fuis cet événement, trop de monde, impossible d'assister à une conférence sans arriver 1h à l'avance etc... Du moins c'est ainsi que s'est déroulée ma dernière expérience.

A_girl_from_earth 26/05/2018 12:55

Aaaah j'avais adoré ce Julien Blanc-Gras. J'ai des souvenirs de rires de hyène hilare mais aussi de découvertes culturelles fascinantes. Ravie de voir qu'il t'a enthousiasmée aussi.