MON KET, film de François DAMIENS

Publié le 8 Juin 2018

Film de François Damiens

Avec François Damiens, Matteo Salamone, Tatiana Rojo

 

Synopsis :  Dany Versavel a un souci avec son fils : à 15 ans, Sullivan ne veut plus d’un père qui fait le king derrière les barreaux. Pour Dany, son « ket », c’est sa vie, hors de question de le laisser filer. Il décide donc de s’évader de prison prématurément ! Entre cavales, magouilles et petits bonheurs, il a tant de choses à lui enseigner. Un apprentissage à son image. Au pied de biche, sans pudeur ni retenue. Mais là où l’on pouvait craindre le pire, se cache peut être le meilleur…

 

 

Mon humble avis : Ce n'est ni pour la profondeur et le travail du scénario, ni même pour sa finesse que l'on va voir ce film. On va voir Mon Ket car c'est un OVNI dans le cinéma, un film presque expérimental. Car il a été tourné à 80% en caméra cachée.

Les acteurs principaux sont bien des acteurs, dont l'irrésistible François Damien en génial toqué irrévérencieux en tête... Ceux-ci sont bien au courant qu'ils sont filmés et font donc leur boulot.

Mais tous les personnages secondaires le sont à leur insu, piégés par la caméra cachée de Damiens. (Ils ont tous donné leur accord au final pour figurer dans le film).

Cela donne des situations extrêmement comiques, burlesques, hilarantes... Ces personnes lambda qui se retrouvent témoins et acteurs de circonstances absurdes menées par François Damiens sont juste un régal à observer... Ils ont, où n'ont pas, la réaction que l'on pourrait attendre  dans de tels contextes... La plupart sont ébahis, perplexes de stupeur, d'autres font preuve de beaucoup de patience, d'incrédulité ou encore d'égo quelque peu surdimensionné.

Le must reste tout de même le passage au débit de tabac où François Damiens apprend à fumer à son ado de fiston...

Mais, cela part sur les chapeaux de roue dès les première scènes en prison, où Damiens inverse la situation en considérant que le personnel pénitentiaire est à son service et que c'est lui qui le paie avec ses impôts.

Bref, même si le scénario est léger; il s'éloigne même un peu trop de son sujet. Mais il est en fait secondaire, il sert de fil rouge pour la succession de sketchs qui le composent. C'est sympa mais pas inoubliable.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 09/06/2018 13:19

Ah oui ça a l'air assez original dans le concept. J'adore en plus tout ce qui est OVNI et de l'ordre de l'expérimental ! Dommage que ce soit juste "sympa" au final.