OCEAN'S 8, film de Gary ROSS

Publié le 28 Juin 2018

Film de Gary Ross

Avec Sandra Bullock, Cate Blanchett, Rihana

 

Synopsis :  Cinq ans, huit mois, 12 jours… et le compteur tourne toujours ! C'est le temps qu'il aura fallu à Debbie Ocean pour échafauder le plus gros braquage de sa vie. Elle sait désormais ce qu'il lui faut : recruter une équipe de choc. À commencer par son "associée" Lou Miller. Ensemble, elles engagent une petite bande d'expertes : Amita, la bijoutière, Constance, l'arnaqueuse, Tammy, la receleuse, Nine Ball, la hackeuse et Rose, la styliste de mode. Le butin convoité est une rivière de diamants d'une valeur de 150 millions de dollars. Le somptueux bijou sera autour du cou de la célèbre star Daphne Kluger qui devrait être l'objet de toutes les attentions au cours du Met Gala, l'événement de l'année. C'est donc un plan en béton armé. À condition que tout s'enchaîne sans la moindre erreur de parcours. Enfin, si les filles comptent repartir de la soirée avec les diamants sans être inquiétées…

 

Mon humble avis : Divertissant même si très formaté et convenu. Glamour/fashion par les tenues vestimentaires de ses dames braqueuses de haut vol. Et enfin, une toute fin tout de même surprenante. Voici ce que vous pouvez attendre de cette version féminine de la série Ocean 11, 12 , 13...

Ah si, un autre bon point à mettre en avant par les temps qui courent : pas de violence, pas de vulgarité

Si vous cherchez un brin d'émotion, oubliez ! Trop de botox  sur le visage des deux héroïnes principales. Quant aux autres personnages, ils en deviennent tellement secondaires et caricaturaux qu'on les remarque à peine.

Bien sûr, l'on sait que l'on est au cinéma et que donc... on regarde du cinéma. Il n'empêche, quand on réfléchit au déroulement de l'action et son rappel par flash-back, et bien on a l'impression que ces super cambrioleuses ont un étonnant don d'ubiquité ! La préparation de ce fameux cambriolage parait "trop facile" et garnit de "comme par hasard". Et puis, ce qui est frustrant, c'est que ces 8 nanas semblent bien s'éclater entre elles, au point d'agir beaucoup plus dans le dos du spectateur que face à lui. De ce fait, difficile pour le spectateur de se sentir impliqué dans l'affaire ou de ressentir empathie ou complicité avec les personnages.

Donc voilà, un divertissement paresseux pour celles ou ceux qui apprécient une certaine passivité devant un grand écran...

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 29/06/2018 23:53

Je pressentais un peu tout ça et ta phrase de conclusion me conforte dans l'idée que je ne raterai rien en n'allant pas le voir.

MistiCat 28/06/2018 10:19

Moi qui regrettais de l'avoir loupé la semaine dernière au village, du coup, en lisant ta chronique, je suis moins déçue !
Bizzz