PHOTO DE FAMILLE, film de Cécilia ROUAUD

Publié le 11 Septembre 2018

Film de Cécilia Rouaud

Avec Vanessa Paradis, Camille Cottin, Pierre Delalonchamps, Jean-Pierre Bacri, Chantal Lauby

 

Synopsis :  Gabrielle, Elsa et Mao sont frères et sœurs, mais ne se côtoient pas. Surtout pas.
La première est « statue » pour touristes, au grand dam de son fils ado. Elsa, elle, est en colère contre la terre entière et désespère de tomber enceinte. Et Mao, game designer de génie chroniquement dépressif, noie sa mélancolie dans l’alcool et la psychanalyse. 
Quant à leurs parents, Pierre et Claudine, séparés de longue date, ils n’ont jamais rien fait pour resserrer les liens de la famille.
Pourtant, au moment de l’enterrement du grand-père, ils vont devoir se réunir, et répondre, ensemble, à la question qui fâche : « Que faire de Mamie ? »

 

 

Mon humble avis : Un formidable coup de coeur pour ce film qui mêle subtilement émotions (certains peuvent préparer les mouchoirs) et des dialogues qui claquent, truffés d'humour... parfois noir, mais qui passent parfaitement et qui arrivent toujours au bon moment, pour détendre une atmosphère pesante, des moments intenses et décisifs dans la vie des personnages.

C'est une comédie dramatique chorale, qui valse d'un protagoniste à l'autre... mais nous connaissons dès le début le lien qui unit tout ce petit monde. La famille, même si c'est une famille éclatée, avec des caractères bien différents, et une enfance qui a des conséquences différentes chez chacun des personnages.

La pseudo légèreté du film n'amenuise pas pour autant la profondeur du film et la gravité de ses sujets... Et quelque part, il y a un sujet par personnage, autour de celui central de "Mamie" qui ne peut plus rester seule pour cause d'Alzheimer. ... Certains membres de la famille se renvoient la patate chaude, d'autres s'investissent corps et âme dans le "cas de mamie" mais réalisent qu'ils ne parviennent pas à gérer leur vie et la présence de Mamie. Mais finalement, au film du film, on remarquera que chacun participe comme il peut en fonction de qui il est et de pourquoi... La fragilité des uns et les névroses des autres... Ou encore, la maladresse.

Les sujets donc : Le deuil, la famille, la diversité, la monoparentalité, la fantaisie, la difficulté à procréer, le couple, la fraternité et ses difficultés, l'accompagnement de fin de vie et bien sûr, le sujet central : placer ou ne pas placer une personne dépendante dans un établissement adapté.

Le tout est servi par des comédiens magistraux ! Tous ! Pas l'un qui brille moins que l'autre, pas l'autre qui fait de l'ombre à l'un.

Ces personnages m'ont tous bouleversée, vraiment. Et finalement, c'est un film qui fait du bien, beaucoup même. Il fait dire que d'un grand malheur collectif ou que d'une petite phrase anodine peut émerger une certaine forme de bonheur... Et que toute fratrie, aussi éparpillée soit elle, peut un jour mettre à jour ces liens invisibles et sans doute ignorés. Une famille brisée qui se répare en fait.

Un film magnifique, aussi tendre que délicat à voir absolument !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

keisha 12/09/2018 07:38

Mais ça a l'air TB (et ton blog n'est plus en maintenance)

Géraldine 12/09/2018 17:44

Ah bon, mon blog était en maintenance ???

A_girl_from_earth 11/09/2018 21:35

Ah ben dis donc, heureusement que tu en parles ! Si je m'étais arrêtée aux sujets, malgré Bacri, je ne me serais pas arrêtée sur ce film. Bon là tu m'as convaincue, c'est un de mes prochains films ! Je viens de voir la bande-annonce via ton blog d'ailleurs (c'est dire si ça fait longtemps que je ne suis pas allée au ciné...), et ça me dit vraiment !

MistiCat 11/09/2018 16:21

J'ai noté ce film sur ma liste d'envies ciné. LA question est : quand vais-je arriver à le voir ?
Bizzz