COULEUR DE PEAU : MIEL Tome 4, BD de JUNG

Publié le 27 Octobre 2018

BD - Editions Soleil - 144 pages - 17.95 €

 

Parution en octobre 2016

 

L'histoire :  Le dernier voyage que Jung a effectué en Corée le confronte à une famille qui voit en lui leur fils perdu depuis 40 ans. Faut-il faire un test ADN ? Et si la réponse était positive ? Comment ont-ils perdu cet enfant ? Quid de sa famille en Belgique, qui l'a chéri et élevé ?! Partagé entre Europe et Asie, entre le souvenir de ce qui a été et tout ce qui aurait pu être, Jung tente de définir son métissage.

 

 

 

Tentation : Ma lecture des tomes précédents

Fournisseur : La bib'

 

 

Mon humble avis : Quelle ne fut pas ma surprise, il y a quelques jours, de trouver en bibliothèque cet album dont j'ignorais l'existence, alors que les 3 premiers tomes m'avait enchantée, captivée, chamboulée ! Bref, la parution de ce 4ème tome m'est passée inaperçu... Pas qu'à moi me semble-t-il, car je n'ai point lu de billet le concernant sur les blogs de mes copines. Pourtant, il y a 4 ou 5 ans, les albums de Jung se voyaient partout !

Jung, le petit coréen adopté par une famille belge, a aujourd'hui 50 ans. Il en avait 44 lors de son premier voyage en terre natale. Et dans ce tome, nous l'y accompagnons pour le quatrième voyage. Entre temps, il est devenu "célèbre" là-bas, grâce à ces BD bien sûr, mais surtout pour leur adaptation cinéma ! Certes, la célébrité est relative, mais réelle, surtout auprès des gens touchés de près ou de loin par l'adoption internationale d'enfants Coréens... ou d'ailleurs.

La quête identitaire de Jung n'est pas achevée, d'ailleurs, l'auteur se demande si une quête identitaire se termine un jour. Dans la première partie de ce tome, avant de s'envoler de nouveau pour la Corée, Jung donne la parole à sa mère adoptive, qu'il n'a pas vue depuis 3 ans. C'est l'occasion de revenir sur l'arrivée de Jung en Europe, de son adaptation en tant qu'enfant, tant à la langue, qu'à la famille, qu'à son environnement. Jung et sa mère évoque aussi le suicide de Valérie, soeur de Jung, également adoptée en Corée.

J'ai été ravie de retrouver Jung dans ce tome, et le serai bientôt une nouvelle fois, puisque l'auteur annonce l'écriture d'un cinquième tome. J'ai eu l'impression de retrouver un vieil ami, mais aussi une part de moi, puisque, même s'il est adulte maintenant, Jung revient toujours sur des moments de son enfance. Et une enfance, nous en avons tous eu une !

Jung apprivoise de plus en plus la Corée, à chacun de ses voyages là-bas... Ce qui en fait, ne simplifie pas tant que ça sa démarche... Plus il passe de temps en Corée, moins il se sent Européen, puisque dans la rue, les gens lui ressemblent... mais il ne les comprend pas lorsqu'ils parlent. L'identité est vraiment une vaste question... Le physique, la langue, la mémoire, les coutumes; les traditions ancestrales, le mode de vie contemporain, mais aussi l'amour que l'on reçoit, les souvenirs... C'est tout cela l'identité. Et lorsqu'une mère biologique se profile, et qu'il est question de test ADN... Et bien réponse dans le tome 5 sans doute !

Au niveau du ton, ce quatrième tome est dans la même lignée que les précédents, pas de rupture. Traits fins, humour, auto dérision, émotions, sincérité, complicité avec le lecteur... Bref, une retrouvaille inespérée pour moi, et qui m'a fait du bien. Et oui, on s'attache !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

keisha 29/10/2018 14:28

Pareil que toi, j'ignorais l'existence du tome 4, que j'ai vite emprunté.

A_girl_from_earth 28/10/2018 01:07

Ah sisi je l'avais bien repéré ce tome 4, à la bib' en plus^^, mais je n'ai pas sauté le pas encore. Peut-être parce que, contrairement à lui, j'avais l'impression que les 3 tomes suffisaient. J'ai d'ailleurs lu une autre de ses oeuvres, pas autobiographique cette fois, mais non moins superbe, et ça m'a fait du bien de le lire sur autre chose. Mais j'y reviendrai à son tome 4. Juste pas tout de suite.:-)