MAUVAISES HERBES, film de KHEYRON

Publié le 27 Novembre 2018

Film de Kheyron

Avec Kheyron, Catherine deneuve, André Dussolier

 

Synopsis :  Waël, un ancien enfant des rues, vit en banlieue parisienne de petites arnaques qu’il commet avec Monique, une femme à la retraite qui tient visiblement beaucoup à lui.
Sa vie prend un tournant le jour où un ami de cette dernière, Victor, lui offre, sur insistance de Monique, un petit job bénévole dans son centre d’enfants exclus du système scolaire.
Waël se retrouve peu à peu responsable d’un groupe de six adolescents expulsés pour absentéisme, insolence ou encore port d’arme.
De cette rencontre explosive entre « mauvaises herbes » va naître un véritable miracle.

 

Mon humble avis : Un film que la bande annonce rend "sympatoche" et que l'on va voir pour se distraire.... Et dont on sort bouleversés, mais avec la banane ! 

Mauvaises herbes est de cela. Certes, il y a l'humour des dialogues et de certaines situations qui vous amène à sourire ou rire. Mais il y a surtout tout le reste. En passant, je voudrais dire qu'il serait bien que les critiques officielles et la presse cesse de vendre à tout bout de champs des films sous la bannière "comédie", quand ces films sont bien plus que cela (idem par exemple pour "Le grand bain). Par exemple, le Dauphiné Libéré dit : une comédie hilarante... Leur journaliste a-t-il vraiment vu le film ? Car hilarant non. Emouvante, grave et souvent drôle oui.

Il y a les flash-back qui nous montrent d'où vient Waël, ce qu'il a vécu, et ce à quoi il a survécu : enfant des rues dans un pays en guerre... Et ces flash-back arrivent sans prévenir, vous saisissent et donne une profondeur sans fond à Waël, que l'on ne peut qu'admirer.

Il y a la relation qui unit Waël et Monique, dont on découvre les racines et la force au fil du film.

Il y a les solitudes et les envies de faire, pour l'autre, pour les autres. Celle de Dussolier qui veut vraiment raccrocher ces jeunes en décrochage, celle de Deneuve qui protège son poulain, quitte à sortir des rails. Et le tout, dans une bienveillance qui fait du bien, jamais mièvre même si cela semble parfois utopique.

Et surtout, il y a cet ancien gamin de pays en guerre qui devient un véritable moteur d'éducation, de repère, de dialogue, de confidence, de communication. Le lien est enfin créé entre ces jeunes et la société et ce lien est loin d'être standardisé... C'est ce qui fait sa force, son intelligence, sa finesse. Et les confidences que provoquent ou reçoit Waël vont lui permettre de mettre à jour et de dénouer des situations bien dramatiques que vivent ces jeunes. Il faut savoir que Kheyron, acteur, réalisateur et surtout scénariste du film a été éducateur... Les ados rebelles qu'il décrit dans ce film, il les a donc rencontrés et s'y est "confronté" pour de vrai. Kheyron sait donc de quoi il parle dans son film.

Alors oui, ce film est un miracle et même plus, un trésor. Une preuve de plus que la diversité est enrichissante et qu'il peut en naître le meilleur, le bon. Et tout ceci est démontré ici sans pathos, avec un rythme allègre. C'est un film qui donne peut donner la foi en l'humain, même s'il ne range pas sous le tapis le pire de l'humain, il n'en fait pas étalage. Au contraire. A voir, vite, d'urgence, à conseiller etc... Ce film profondément humaniste doit faire un tabac et remuer un max de monde, car c'est grâce à ce genre de film que notre monde peut devenir meilleur.

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 04/12/2018 00:14

Bon sang, tu me donnes envie de courir aller voir ce film ! Mais demain, c'est Astérix.^^ Ouioui, je sais, c'est un tout autre délire...

Endorra 28/11/2018 20:57

TOUT à fait d'accord avec ton com !!!

Céline 27/11/2018 13:20

Le genre de film que j'aime bien pour se détendre :)