AR-MEN, l'enfer des enfers, BD d'Emmanuel LEPAGE

Publié le 29 Décembre 2018

BD - Editions Futuropolis -96 pages - 21 €

 

Parution en octobre 2017

L'histoire :  Au loin, au large de l’île de Sein, Ar-Men émerge des flots. Il est le phare le plus exposé et le plus difficile d’accès de Bretagne, c’est-à-dire du monde. On le surnomme "l’Enfer des enfers". 
Germain en est l’un des gardiens. Il y a trouvé sa place exacte, emportant avec lui sa solitude et ses blessures. La porte du phare cède sous les coups de butoir de la mer en furie, et l’eau vient griffer le crépi de l’escalier. Sous le crépi, médusé, Germain découvre des mots, des phrases, une histoire. Un trésor. Le récit de Moïzez. 

Tentation : La blogo

Fournisseur : Bib N°1

 

 

Mon humble avis : Ne boudons pas notre plaisir... Cet album est juste magnifique. Déjà l'objet, on ose à peine y toucher de peur de l'abîmer et l'on tourne les pages avec délicatesse et un émerveillement sans cesse renouvelé... Car oui, chaque page nous laisse ébahis par tant de beauté et de maîtrise dans les traits, les couleurs... Certaines des planches relèvent franchement de l'art pictural marine et l'on se verrait bien avec certains dessins, encadrés chez soi, comme des toiles de maître. Les paysages, la région et son âpreté, la mer et sa violence aussi brutale que fascinante et spectaculaire, tout est magistralement rendu dans cette BD, de type aquarelle... Voilà pour ce qui est du visuel...

Pour l'histoire maintenant... Et bien il y a en fait 3 histoires en une. Celle que Germain raconte le soir à sa fille et qui est empreinte de légendes, dont celle de la ville d'Ys.  Celle de Germain et de son collègue, gardiens du phare d'Ar-Men, au fil des tempêtes, des réparations, des marées et des relèves. 

Et puis il y a les fantômes de chacun... du passé, du présent, qui hantent le lieu.

Enfin, il y a l'histoire que Germain découvre derrière la peinture des murs du phare, celle de Moïzez... Qui en 1867 fut l'un des premiers jeunes hommes à accepter de se lancer dans la construction du phare le plus exposé et le plus difficile d'accès au monde... Cette construction, nous la suivons ainsi durant les quatorze années qu'elle dura, et cela est vraiment très intéressant, surtout que lorsqu'on voit se phare dans la vraie vie, on ne peut que se demander "mais comment ont-ils fait, à l'époque". Cette partie historique de l'album est donc très enrichissante au niveau culturel. On  apprend d'ailleurs qu'en échange de leur participation à la construction du phare, l'île de Sein obtint la fabrication d'une digue qui la protégerait désormais des plus grandes inondations.

A la fin de cet album, se trouve un DVD, que je ne suis pas parvenue à lire... Sans doute a-t-il été rayé au fil des emprunts de la bibliothèque. En tout cas, un album à lire, à acheter, à offrir...

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 29/12/2018 16:08

Ah oui, je me souviens l'avoir noté aussi sur la blogo. Graphiquement déjà, ça donne envie !

keisha 29/12/2018 15:11

Ben voilà, j'en ai lu, de Lepage, mais pas celle ci (5 patounes quand même!)

krol 29/12/2018 11:58

Oui comme souvent Lepage nous enchante avec cette BD !