NOM DE CODE : WITCH, de Ian RANKIN

Publié le 11 Janvier 2019

Thriller - Editions Livre de poche -574 pages - 7.60 €

 

Parution d'origine en 1993 éditions du Masque

L'histoire : Witch, une terroriste aussi efficace qu'internationale, pénètre avec fracas sur le territoire britannique. Cela fait des années que le MI5 et la Spécial Branche la traquent alors que personne, ou presque, n'ai capable de la décrire .... Aussi ces deux services vont unir forces et moyens pour éviter à tout prix que Witch parvienne à son but qui semble évident... En effet, les plus importants dirigeants du monde doivent se rencontrer lors d'un grand sommet qui se tient à Londres très bientôt.

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL

 

Mon humble avis : J'avais besoin d'un bon thriller pour passer les fêtes de fin d'année... Et Nom de code : Witch prenait la poussière depuis presque 10 ans sur mon étagère... Donc pioche, et pas si bonne que cela hélas.

Je ne connaissais pas du tout l'auteur Ian Rankin qui, après quelques recherches, se révèle être assez prolifique avec un personnage récurrent, que l'on ne retrouve pas ici. Ce roman est donc un peu un hors-série pour l'auteur, qui l'a d'ailleurs tout d'abord publié sous un pseudo en Angleterre. L'édition Livre de Poche date de 2004, mais l'écriture remonte à la décennie précédente... Cela pour dire que ce roman ne date pas d'hier et ça se remarque... Les thrillers font sans doute partie des livres qui vieillissent mal, tant d'autres auteurs plus diaboliques sont venus sur "le marché" et tant les méthodes d'espionnage et des différentes polices ont évolué en quelques décennies. N'est pas Agatha Christie qui veut pour écrire des enquêtes qui semblent atemporelles. Les romans de la reine du crime gardent un charme suranné. Ici, dans ces pages, j'ai eu l'impression que "c'était dépassé" mais pas encore vintage.... Les flics branchent leurs modems devant lesquels ils sont ébahis, ils entrent dans des cabines téléphoniques pour joindre leurs collègues ou encore, éjectent leurs cassettes de leur auto radio, et l'hovercraft existe toujours !...

Bon, tout ce que je dis est un peu blabla et n'évoque pas l'histoire... En elle- même cette dernière est assez divertissante, les "chasses à l'homme" réservant toujours leur lot de suspense, de mystères et de rebondissements. Mais cette recette manque ici d'épices, d'adrénaline, parfois de réalisme, et surtout de rythme. Le style, qui s'attardent sur des détails inutiles rompt souvent la cadence et donc l'intérêt du lecteur... Et ce, sans parler des dialogues souvent insignifiants, voire parfois "gnian-gnians". Les poncifs ne manquent pas, notamment sur la France... le béret, la 2 CV etc...

Ensuite, l'écriture est assez pauvre, à moins que ce ne soit la traduction qui soit en cause... En effet, cette dernière semble souvent littérale et du coup, parfois presque hors de propos, ou en tous cas, tombant à côté du sens, de la plaque, du terme ou de l'expression adéquate.

Quant à la fin que la 4ème de couv nous annonce comme spectaculaire, et bien elle laisse sur la faim également...

Donc un thriller qui ne fait pas vraiment thriller, qui divertit un peu mais vraiment rien de transcendant. 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost0
Commenter cet article

Antigone 27/01/2019 09:43

Malheureusement, toutes les sorties de PAL ne sont pas des coups de coeur ! Allez, au moins tu as fait de la place. ;)

A_girl_from_earth 12/01/2019 12:57

Tiens, moi aussi j'ai des vieilles acquisitions dans ma PAL et pour certains, je ne sens plus du tout l'attrait que j'ai pu avoir à l'époque, parce que ça me semble "mal vieilli" et que j'ai peur de ne plus y trouver mon compte. Typiquement, si j'avais ton livre dans ma PAL, il aurait fait partie de cette catégorie. Ceci dit, je trouve ça toujours amusant ces rappels de notre mode de vie avant toute la technologie de pointe d'aujourd'hui.