SAUVER OU PERIR, film de Frédéric TELLIER

Publié le 20 Décembre 2018

Film de Frédéric Tellier

Avec Pierre Niney, Anaïs Desmoutiers, Chloé Stefani, Vincent Rottiers

 

Synopsis :  Franck est Sapeur-Pompier de Paris. Il sauve des gens. Il vit dans la caserne avec sa femme qui accouche de jumelles. Il est heureux. Lors d’une intervention sur un incendie, il se sacrifie pour sauver ses hommes. A son réveil dans un centre de traitement des Grands Brûlés, il comprend que son visage a fondu dans les flammes. Il va devoir réapprendre à vivre, et accepter d’être sauvé à son tour.

 

Mon humble avis : Encore un film magnifique en cette fin d'année. Un film, inspiré d'une histoire vraie, qui met ses comédiens en état de grâce et qui bouleverse, à juste titre et sans exagération ses spectateurs. 

Un film qui rend hommage, ou honneur, à ces hommes du feu qui sont là pour nous protéger,, nous secourir coûte que coûte... Leur devise étant "sauver ou périr".

Sauver ou périr commence comme une chronique de vie dans une caserne de pompiers de Paris. Les entraînements, les temps morts qui se transforment en jeux sportifs, les vies des uns et des autres. Puis la sirène, tout le monde s'active et connait son rôle par coeur. Et le terrain... Une crise cardiaque, un accident de la route, un incendie. Et toutes ces scènes qui mettent en avant le héros du film et son épouse, Franck et Cécile. Puis la catastrophe arrive (sans acharnement d'images insoutenable). Franck sort grand brûlé d'un incendie... Deux mois de coma, 2 ans d'hospitalisation, de rééducation, d'opérations. Le soutien de la famille, les doutes, la souffrance, la colère, l'angoisse de l'avenir, le refus de ce qu'il est devenu...

Sauver ou périr, c'est un film magnifique et magistralement interprété et réalisé.  Il nous parle de ces hommes qui vivent leur métier par passion et qui sont au service de leur concitoyens quoiqu'il arrive, quelques soient les dangers et les conséquences. A une époque où les hommes en uniforme qui sont là pour nous défendre et nous protéger sont plus souvent hués et caillassés qu'admirés et respectés, ce film est très important... même si je doute que les caillasseurs aillent le voir.

Mais en dehors de la vie en uniforme, Sauver ou périr est aussi et surtout une histoire forte sur l'avant et l'après, sur la résurrection d'un homme, sur l'amour, ses doutes et sa force, sur le mental. Pas de résurrection sans un mental en béton armé, et sans objectif, sans projet, sans réalisation personnelle, même si celle-ci est à des années-lumière des rêves précédents. Pierre Niney incarne à la perfection cette résilience, cet acceptation du nouveau soi nécessaires à ce que de la survie, on puisse revenir à la vie, la vie simple, différente peut-être, mais la vie.

Conclusion : On peut être fier de nos hommes du feu... et de notre cinéma !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 22/12/2018 00:14

J'avoue que ça ne me tente pas trop malgré les beaux messages (prévisibles) véhiculés par ce film. Je ne doute pas que ce soit un film fort, émouvant, etc mais ça me semble un peu trop chargé dans ce sens. Dans le genre, je préfère des reportages TV qu'un film inspiré de.