MIA ET LE LION BLANC, film de Gilles De MAISTRE

Publié le 9 Janvier 2019

Film de Gilles de Maistre

Avec Daniah De Villers, Mélanie Laurent, Langley Kirkwood

 

Synopsis :  Mia a onze ans quand elle noue une relation hors du commun avec Charlie, un lion blanc né dans la ferme de félins de ses parents en Afrique du Sud. Tous deux grandissent comme frère et sœur et deviennent vite inséparables. Trois ans plus tard, Charlie est devenu un lion imposant. Mia découvre alors le secret que cache la ferme : son père vend les lions à des « chasseurs de trophées ». Mia n’aura désormais qu’une obsession : sauver Charlie, à tout prix.

 

Mon humble avis : On peut aisément deviner, entre le synopsis, et la bande annonce que ce film est beau, même très beau. Emouvant bien sûr, dépaysant aussi, de par les paysages de la savane sud-africaine. Oui, tout est magnifique, captivant et fascinant. Mon seul petit bémol est que, comme ce film est aussi destiné aux enfants, j'ai trouvé quelques passages un peu gnian-gnian... A moins que ce soit la traduction et les voix enfantines choisies qui donnent cet effet. Mais sinon, rien à redire... Nous avons une belle histoire, entre conte et fiction, bien ancrée dans les préoccupations écologiques et de protection des espèces actuelles.

Mais à dire, il y en aurait beaucoup... Alors je vais me concentrer sur deux choses... Cette formidable amitié qui lie Mia et Charly, le lion blanc. Il faut savoir que celle-ci est réelle et qu'il n'y a aucun trucage. En fait, ce film a été tourné sur trois ans, avec le même lion, excepté le tout bébé. Ainsi, la jeune actrice et l'acteur qui joue le rôle de son frère ont vécu en imprégnation avec le lion dès son plus jeune âge et ce pendant les trois années de tournage afin que cette amitié soit réelle et crédible. Et c'est l'équipe du film qui s'est adapté aux caprices, à la force ou au danger potentiel de l'animal, dans le respect de son intégrité naturelle. Le film montre parfaitement que l'amitié avec un animal (quel qu'il soit) est vraiment vécue par l'humain et par l'animal. Il démontre aussi que l'animal est doué de sentiments et d'émotions.

Par ce film, j'ai découvert l'existence de chasses en enclos... J'étais déjà rouge de rage, de dégoût et de colère devant ces photos d'Européens posant fièrement devant leur trophée lors d'un safari, non pas photo, mais chasse... Et bien en fait, il y a des fermes qui élèvent des lions... pour que ceux -ci soient amenés dans un enclos et que le connard d'occidental puissent lui tirer une flèche ou une balle bien à l'abri, sans transpirer... Et prendre la pause tout en cachant le grillage qui forme l'enclos, pour faire croire qu'on a vécu une terrible aventure... C'est répugnant, c'est dégueulasse, mais hélas, c'est légal, là-bas... Ce qui est outrant également, c'est d'apprendre dans le générique que la population de lion sauvage baisse chaque année un peu plus et que, pourtant, l'espèce n'est pas considérée comme menacée...

Pour en revenir au film, le message, certes un peu idyllique, mais réel et bienvenu, est que chacun peut changer le monde, par un petit pas, en tenant à ses rêves, ou en se dressant face à une injustice.

A voir évidemment, et pour les sensibles, à part une scène difficile, qui est d'ailleurs plus suggérée que montrer, il n'y a pas d'image difficile à supporter, public enfant oblige de toutes façons.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 10/01/2019 00:23

Oui, fascinant cette histoire d'amitié entre ce lion et l'actrice du film. Ça doit en effet être un beau film émotionnellement et visuellement !

Violette 09/01/2019 18:02

chouette! J'emmène ma fille (et 7 copains copines) pour son anniv samedi… Au fait : BONNE ANNEE !!