X-MEN : DARK PHOENIX, film de Simon KINBERG

Publié le 9 Juin 2019

Film de Simon Kinberg

Avec Sophie Turner, James McAvoy, Michael Fassbender, Jennifer Lawrence, Jessica Chastain

 

Synopsis :  Dans cet ultime volet, les X-MEN affrontent leur ennemi le plus puissant, Jean Grey, l’une des leurs.
Au cours d'une mission de sauvetage dans l'espace, Jean Grey frôle la mort, frappée par une mystérieuse force cosmique. De retour sur Terre, cette force la rend non seulement infiniment plus puissante, mais aussi beaucoup plus instable. En lutte contre elle-même, Jean Grey déchaîne ses pouvoirs, incapable de les comprendre ou de les maîtriser. Devenue incontrôlable et dangereuse pour ses proches, elle défait peu à peu les liens qui unissent les X-Men.

 

 

Mon humble avis : Je commence tout de suite par la fin... Inutile de subir le générique de fin, il ne s'achève par aucune annonce d'une éventuelle suite ou cross over ou spin off. En même temps, la presse évoque "L'ultime X.Men"... Ce qui pour moi qui suis pourtant archi fan, commence à me paraître logique.

Car la saga s'épuiserait elle un peu ? Le scénario ressemble à ceux de quelques opus précédents, des X.Men majeurs disparaissent pour de bon, d'autres prennent leur retraite, et des acteurs en remplacent d'autres. Alors certes, le concept peut toujours être un puit sans fond, mais possible que les spectateurs se lassent. Qu'aime-t-on d'ailleurs dans cette saga ? Le sujet ou les aventures des personnages auxquels nous sommes fort attachés et toujours ravis de les retrouver. Mais, vu que le turn over commence à se faire sentir, est-ce que la relève potentielle captivera tout autant ?

Sinon, et bien sans surprise, le spectacle est bien au rendez-vous, les scènes d'actions sont toujours spectaculaire, agrémentées cette fois-ci de pas mal d'images tournée à caméra à l'épaule, ce qui donne plus de mouvements autour des personnages.

Un bon point tout de même, cet opus met vraiment en avant les héroïnes, Jean en tête. L'ensemble est peut-être moins machiste. Il se penche aussi sur les motivations partagées de Charles Xavier dans son action... partagées entre un certain égo et tout de même une bonne dose de patriarcat paternaliste et protecteur.

Il n'empêche, même si la saga se termine, elle aurait pu le faire avec un peu plus d'ingéniosité et de renouvellement.

Pour les fans donc, histoire de conclure... 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

dasola 18/06/2019 23:18

Bonsoir Géraldine, je reconnais que le scénario est tiré par les cheveux mais je suis toujours épatée par les effets spéciaux de cette série. Bonne soirée.

MistiCat 09/06/2019 19:19

Nous avons prévu de le voir le week-end prochain ! J'espère ne pas être trop déçue car dans la saga des X-Men autant il y a des films qui m'ont littéralement transportée de bonheur autant certains m'ont laissée beaucoup plus dubitative.
Bizzz