L'EXTRAORDINAIRE VOYAGE DU FAKIR QUI ETAIT RESTE COINCE DANS UNE ARMOIRE IKEA, de Romain PUERTOLAS

Publié le 25 Juillet 2019

Roman - Editions Audiolib - 5h42 d'écoute - 19.90 €

Parution d'origine aux éditions Le dilettante en mars 2014

L'histoire : Un fakir indien débarque à Roissy et prend directement un taxi pour Ikéa. L'objectif de son voyage payé chèrement par les gens de son village, acheter le dernier lit à clous du géant Suédois. Dès lors, commence alors pour lui un périple rocambolesque, qui le mènera en Angleterre, en Espagne, en Italie, en Libye. Le tout par des moyens de transport étonnants, dont cette fameuse armoire... En chemin, il fera des rencontres enrichissantes, amicales ou très menaçantes qui le changeront à jamais.

Tentation : La renommée de ce roman... Curiosité

Fournisseur : Bib N° 3

 

 

Mon humble avis : Je devais être l'une des dernières lectrices à avoir fait l'impasse sur ce fameux bestseller au titre intriguant, paru il y a quelques années, et qui a déjà été transposé au cinéma (Pas vu).

Ce roman est vraiment agréable à découvrir car très innovent. Le rythme y est trépident, rien ne s'arrête jamais. Pour le fakir comme pour le lecteur, point de repos, une péripétie suit une autre. On est toujours souvent dans le burlesques, une fait même des incursions dans l'ubuesque et puis soudain, l'auteur nous ramène à la triste réalité du monde... Car certes, notre fakir indien, aussi naïf qu'arnaqueur de métier, découvre un monde qui lui était tout à fait inconnu dans son désert des Tartares... Mais il croise la route de ces hommes et femmes qui fuient leur pays dans l'espoir d'un monde meilleur... Qu'ils fuient une famine, un régime totalitaire... Ils sont déterminés et sont en fait les nouveaux aventuriers du XXIème siècle... Ce qu'en dit Romain Puértolas est vraiment touchant.

Aussi, au delà de l'aspect comédie XXL, l'auteur nous touche avec le destin de ses migrants, via notamment le personnage de Virage. Il y a donc du sérieux et le sujet de l'exil, des sensations des exilés est justement développé. Et la morale de l'histoire est qu'il n'y a pas de bonheur plus intense que de donner, d'offrir, d'aider l'autre. Ce qui fait que ce roman est très proche du conte.

J'ai beaucoup aimé l'apparition de personnages réels dont l'identité est à peine camouflée par un pseudonyme (ex : Sophie Morceaux) et franchement, j'ai trouvé jouissive l'imagination débordante et débridée de l'auteur. Romain Puértolas joue énormément avec les mots et donc les jeux de mots. Au début, je m'en suis beaucoup amusée, pour finir par m'en lasser, cela apportant quelques longueurs inutiles au texte.

Pour conclure, ce roman est effectivement à découvrir si ce n'est déjà fait, c'est une lecture parfaite pour l'époque estivale. Une lecture plaisante et originale, qui détend le cerveau et change les idées, sans vous faire oublier les oubliés du monde pour autant.

 

PS : Une suite de ce roman est paru... je l'ai dans ma PAL audio, aussi, je vous en dirai plus dans quelque temps !

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres audio, lectures audio, #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

sylire 30/08/2019 13:16

J'avais bien ri au début et beaucoup moins sur la fin.
J'ai fait l'impasse sur la suite
http://www.sylire.com/article-l-extraordinaire-voyage-du-fakir-qui-etait-reste-coince-dans-une-armoire-ikea-romain-puertolas-au-123072154.html

krol 26/07/2019 22:26

Jamais lu et jamais eu envie de le lire. A cause de ce titre à rallonge + l'aspect vu partout + un je ne sais quoi qui me dit qu'il ne me plairait pas...

A_girl_from_earth 25/07/2019 22:38

Le genre de livres où à l'époque, j'aurais dit, oui, pourquoi pas, bien volontiers même, du divertissant, du burlesque, une bonne petite comédie, on prend toujours, mais à la même époque, et depuis, il y en a eu temps et trop des livres comme ça que la recette, sans l'avoir goûtée, m'a lassée d'emblée.

keisha 25/07/2019 19:38

Mouais j'ai eu des avis pas si enthousiastes, mais pour passer un moment , oui?

Anne 25/07/2019 11:13

Je n'ai pas lu ce roman... et il ne me fait toujours pas envie. J'ai ds réticences peut-être idiotes sur certains livres trop vus partout sur la blogosphère...