PETIT TRAITE D'ECOLOGIE SAUVAGE, BD d'Alessandro PIGNOCCHI

Publié le 27 Novembre 2019

BD, écologie, humour

BD - Editions Steinkis - 128 pages - 14 €

Parution en mars 2017

Le sujet :  Et si le premier ministre se prenait de passion pour les rainettes ? Et si écraser un hérisson par mégarde risquait de déclencher la fureur de son esprit protecteur ? Et si le monde et ses dirigeants adoptaient l'animisme des Indiens d'Amazonie ? 

 

Tentation : Couv et titre !

Fournisseur : Bib N°1

 

Mon humble avis : J'ai pris cet album à la bib juste pour son titre, me disant que sans me prendre trop la tête, il me donnerait quelques conseils pour me conduire mieux sur notre planète terre. Et je reportais la lecture de cette BD pour en lire d'autres plus "distrayantes"

Mouarffff ! Grossière erreur, ce n'est pas du tout le sujet. Car ce Petit traité d'écologie est juste hilarant et offre une lecture succulente ! Quelle surprise !

En même temps, sous les traits de l'humour, de la dérision etc, l'objectif de cette oeuvre est tout à fait sérieux, car il y est tout de même question d'écologie mais... dans un monde à l'envers.  A l'envers ou... peut-être prémonitoire allez savoir ! Disons, un monde où les valeurs se sont tout à fait inversées ! Et par ce biais-là, évidemment, l'auteur tire vraiment la sonnette d'alarme à propos du sort de la nature.

Imaginez un  monde où un ministre finit sa route à pied pour sa rencontre avec Angela et que du coup, il reporte ce rendez-vous de deux mois. Ceci, pour éviter d'écraser un autre hérisson ? Un monde où les stages étudiants se font en Russie pour aller observer les étourneaux, puisqu'il n'y en n'a plus en France... Et que le voyage en Russie coûte moins cher que celui en Patagonie pour étudier les dernières méduses. Un monde où les responsables du G20 se réunissent autour d'un feu de bois ? Un monde où les anthropologues sont des indiens Jivaros, qui viennent étudier les us et coutumes occidentales et qui s'étonnes de nos totems... qui ne sont que des présentoirs de cartes postales.

Bref, cela donne lieu à des situations bien décalées et hilarantes, même si, évidemment, on rit un peu jaune devant les absurdités du monde qui sont misent ici en image par leur total absurde opposé  et qui montre avec intelligence que notre modèle économique n'est pas viable sur le long terme.

Le tout est magnifiquement servi par de superbes peintures aquarelles, de la poésie, de l'insolence et différentes saynètes excellentes ou juste sympas. En prêchant l'extrême, je pense que l'auteur espère susciter l'intérêt et la prise de conscience, avec un début d'action, de changement de comportement individuel et international.

Quoiqu'il en soit, cet album est à lire absolument, vous passerez un délicieux moment de détente qui laissera une empreinte intelligente dans votre esprit. Et je viens de découvrir qu'un tome 2 est paru, si je "tombe" dessus je rempile avec joie !

Du même auteur sur le blog : Anent, récit de son voyage chez les indiens Jivaros

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

ta d loi du cine 23/08/2020 12:33

Bonjour Géraldine
Hilarant, oui.
C'est même un tome 3 qui est paru début 2020!
Du coup, les "références politiques" du tome un commence à apparaître un peu usées (Manuel Valls, c'est qui? Et c'est pas en Amérique du Su qu'il est parti, c'est en Espagne! Il y a des rainettes, en Espagne?). Bref, je viens de chroniquer les 3... En attendant un tome 4 (que j'espère pour 2022?)...
(s) ta d loi du cine, "squatter" chez dasola

A_girl_from_earth 05/12/2019 22:41

Ah ben figure-toi qu'il est dans ma PAL depuis au moins 2 ans ! Je l'avais repéré sur une étagère où les collègues laissent des livres et embarqué par curiosité sans trop savoir si j'y trouverais mon compte. A priori oui !

Géraldine 05/12/2019 23:13

oh oui, la hyène hilare s'entendra jusqu'à rennes je penses !

keisha 27/11/2019 08:31

Oh toi tu sais tenter. Et il est à la bibli (emprunté, of course)