J'ACCUSE, film de Roman POLANSKI

Publié le 19 Novembre 2019

Film de Roman Polanski

Avec Jean Dujardin, Emmanuelle Seigner, Louis Garrel, Melvil Poupaud

 

Synopsis :  Pendant les 12 années qu’elle dura, l’Affaire Dreyfus déchira la France, provoquant un véritable séisme dans le monde entier.
Dans cet immense scandale, le plus grand sans doute de la fin du XIXème siècle, se mêlent erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme. L’affaire est racontée du point de vue du Colonel Picquart qui, une fois nommé à la tête du contre-espionnage, va découvrir que les preuves contre le Capitaine Alfred Dreyfus avaient été fabriquées.
A partir de cet instant et au péril de sa carrière puis de sa vie, il n’aura de cesse d’identifier les vrais coupables et de réhabiliter Alfred Dreyfus.

 

 

Mon humble avis : De l'affaire Dreyfus, je ne connaissais pas grand-chose : une accusation à tort d'un juif pour traîtrise et le fameux "J'accuse" de Zola, dont je ne savais que l'existence mais ignorais globalement son contenu.

Voici mon ignorance historique réparée grâce à ce film, qui nous offre la vision du Colonel Picquart sur cette affaire... Ce Colonel, antisémite plus par tradition que par conviction, qui par droiture et respect de la justice a mené une enquête profonde et s'est battu pour que justice soit faite. Ceci, quelles que soient les menaces et les dangers à son égard.

Ce film est passionnant, très instructif et parfaitement réalisé. Le suspense est on ne peut plus maîtrisé. On comprend l'énormité de l'affaire et le contexte géopolitique et sociale de l'époque. Le film développe à rebours, au fur et à mesure des découvertes et des suspicions de Picquart comment cette erreur judiciaire fut montée puis enfouie avec force, par tous les moyens que possède la silencieuse armée. Certes, la multitude de personnages complique un peu le suivi, car pas évident de retenir qui est qui, qui est le plus gradé etc, surtout quand on ne maîtrise pas forcément l'usage des grades militaires. Mais l'ensemble reste tout de même assez limpide et très instructif.

Chaque comédien joue son rôle à merveille, Jean Dujardin en tête, saisissant de sobriété. Par contre, Emmanuelle Seigner alias Mme Polanski semble lisse, trop lisse à tout point de vue.

La reconstitution de l'époque fin XIXème est très réussie, tant pour ce qui est de l'atmosphère que des décors... Même si j'ai trouvé parfois que certains éléments de décors faisaient un peu trop rajout... Comme le 2ème procès Dreyfus s'est déroulé à Rennes, nous voyons la rue du Chapitre, le Canal d'Ille et Rance entre Betton et Chevaigné (où il m'arrive d'aller marcher... donc désormais sur les pas de Dujardin !).

A la fin du film, juste avant le générique, certaines phrases expliquent ce qu'il est advenu des personnages principaux. J'aurais aimé que Polanski y ajoute les conséquences du texte "J'accuse" sur la vie de Zola.

Je vous conseille vraiment d'aller voir ce film, qui réhabilite sacrément bien Alfred Dreyfus aux yeux du grand public et évite que ce fait historique ne tombe peu à peu dans l'oubli pour que : "plus jamais ça" dans notre pays qui souffre encore tant de racisme et d'antisémitisme. Une belle et bonne leçon d'Histoire.

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

dasola 25/11/2019 07:56

Bonjour Géraldine, très grand film avec une distriibution aux petits oignons. Dujardin est sensationnel. Bonne journée.

Anne 19/11/2019 18:45

Je vais aller le voir ce weekend, j'ai hâte !

MistiCat 19/11/2019 17:46

Ce film me tente énormément et ta chronique me donne encore plus envie !