OUESSANTINES, BD de WEBER, NICOBY ET KNESS

Publié le 23 Décembre 2019

BD, Les ouessantines, Couverture, Bretagne, Finistère

BD - Editions Vents d'Ouest - 128 pages - 18.25 €

 

Parution en mai 2013

L'histoire :  Qui voit Ouessant voit son sang !
Soizic, une jeune femme au caractère bien trempé, décide de changer de vie et d'ouvrir une maison d'hôtes sur l'île d'Ouessant, en Bretagne. Mais c'est bien connu : Ouessant se mérite. La vie y est rude et les locaux n'ont pas vraiment le sens de l'accueil avec les gens "du continent" excepté Marie, une vieille dame qui semble avoir pris Soizic en affection. Quelques mois après son arrivée, alors que Soizic commence à s'acclimater à sa nouvelle vie, les Ouessantins apprennent une terrible nouvelle : Marie a été retrouvée pendue ! Mentionnée dans son testament, la jeune femme va se retrouver mêlée malgré elle à des secrets troubles de l'île... 

Tentation : Sujet et distination

Fournisseur : Bib N°3

 

 

Mon humble avis : Cela fait quelques mois déjà que j'ai lu cette BD sous le soleil breton, il est donc plus que temps de la présenter.

Cet album est vraiment sympa et bien divertissant. Ce n'est pas la lecture du siècle, loin de là, mais elle offre un bon moment de détente, avec des dessins bien colorés et légèrement "naïfs", un peu à l'ancienne je dirais.

Le personnage de Soizic, qui va de l'avant et décide contre vents et marée à mener à bien l'ouverture d'une chambre d''hôtes sur Ouessant est intéressant et attachant.  Son énergie fait du bien. Rappelons qu'Ouessant est le point et l'île par la même occasion, la plus occidentale de France. C'est une île isolée, battue par les vents, très appréciée pour sa simplicité et sa nature. Mais son accès n'est pas toujours facile. Tempêtes et forts courants marins rendent la traversée depuis Brest souvent difficile et parfois aléatoire.

Les paysages ouessantins et certaines coutumes des îliens sont bien représentés et offrent une belle évasion, une sensation de voyage.

Les difficultés auxquelles font face les continentaux lorsqu'ils décident de s'installer sur une île, quelle qu'elle soit sont en fait le sujet principal de cet album : méfiance, regards en biais, peur, refus de la nouveauté et ou de l'étranger, bizutage etc... S'intégrer et être accepté sur une île relève souvent du défi.

Et puis il y a un mystère... Pourquoi la vieille ouessantine Marie, à sa mort, laisse-t-elle un message à Soizic qu'elle connait depuis si peu de temps ? Soizic va mener l'enquête et déterrer de vieux secrets de l'île. J'avoue que ce dénouement est un peu léger, j'espérais quelque chose de plus surprenant. Mais bon... Cela n'enlève rien à l'intérêt de cet album  qui pour moi se trouve ailleurs... sur l'insularité.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 25/12/2019 15:15

Pas la BD du siècle mais cet album semble avoir son charme. Une belle escapade dans les payasages ouessantins, je n'en ai jamais fait donc ce serait l'occasion.:) Joyeux Noël miss !