ECHO PARK, de Michael CONNELLY

Publié le 7 Avril 2020

thriller, Etats Unis, Echo Park, Michael Connelly, blog, avis, chronique

Polar - Editions Points - 429 pages - 10.70 €

Parution d'origine aux Editions du Seuil en 2007 

 

L'histoire : Depuis 13 ans, l'officier Harry Bosh ressort régulièrement le dossier du meurtre de Marie Gesto et reprend l'enquête. Il espère toujours retrouver l'assassin et le corps de la jeune femme.

Dans un autre service de la police de L.A, un tueur en série juste arrêté avoue parmi plusieurs meutres, celui de Marie. Contre un marché avec les institutions, il se dit près à amener la police auprès des restes du corps.

Le soulagement de Bosh est de courte durée, car il se méfie de cet aveu, un peu trop beau pour être honnête. La suspicion de Bosh se révèle très vite de bon aloi et celui-ci n'est pas près d'aller au bout des surprises, ni de l'horreur (suggérée très ponctuellement mais pas décrite avec complaisance)

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL

 

Mon humble avis : Echo Park (quartier de Los Angeles), est un excellent polar, extrêmement bien ficelé, qui ne manque pas de rebondissements, de fausses / bonnes pistes... qui rende sa lecture addictive et exclusive... C'est un de ses romans qui rend le reste de votre vie secondaire, même si primordial dans la logique des choses... La lecture étant un hobby, elle devrait passer après le reste ! Mais non, pas avec une telle histoire. 

Je ne suis pas une adepte de Connelly, puisque ma dernière lecture de ce redoutable auteur de polars américain remonte à une vingtaine d'année. Mais sa réputation étant, en piochant un de ses opus dans une PAL, on est sûr de ne pas faire d'erreur.

Ici, nous accompagnons Harry Bosh, qui semble être un personnage récurrent de Connelly. J'imagine qu'avec Echo Park, nous croisons des personnages sans doute entrevus dans des tomes précédents ou suivants.

Bon, les descriptions précises de la ville de L.A, pour qui ne la connaît pas du tout et ne peut donc pas visualiser, sont parfois un peu de trop. De même, THE moment qui fait basculer l'histoire et donne un sacré coup d'accélération manque un peu d'originalité pour ce genre littéraire.

Il n'empêche, l'enquête est diligentée de façon captivante et vraiment intéressante pour le lecteur. Nous sommes dans une enquête où presque tous les protagonistes semblent être borderline par rapport à la loi, la légalité. Après, borderline pourquoi pas, si c'est pour que la justice gagne.... A chacun de voir quel chien il choisit de nourrir : le bon ou le mauvais chien que chacun porte en soi.  Le doute peut peser sur chacun d'entre eux, dans cet environnement policier de L.A où corruption et politique ne sont jamais très loin, et parfois très entremêlées. A Bosh de démêler tout cela, de se méfier des apparences, plus ou moins dans les règles de l'art, tantôt chasseur, tantôt proie, mais toujours fidèle à lui-même... Pour le plus grand plaisir des lecteurs.

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost0
Commenter cet article

Nathalie 10/05/2020 16:09

J'aime bien Connelly ! Mais ça fait un moment que je n'en ai pas lu. Je sais que j'ai lu celui-ci, mais j'avoue que ça fait déjà quelques années et que les détails sont flous !

Antigone 20/04/2020 09:57

Je crois que j'en ai un de cet auteur dans ma PAL aussi. Même si c'est assez convenu, tu sembles avoir passé un bon moment !

A_girl_from_earth 08/04/2020 10:34

J'ai lu le Poète il y a un bail mais il ne m'avait pas convaincue du coup j'avoue que Connelly ne m'attire plus trop. Il faut dire aussi que depuis Connelly, il y a eu une tonne de nouveaux auteurs de polars dans le genre thrillant du coup le choix ne manque pas et Bosch devient de moins en moins une urgence de découverte.

Géraldine 08/04/2020 21:45

Yes ! You're back ! So nice to see you again so close to me !!!!

A_girl_from_earth 08/04/2020 10:35

(ohlala miracle, mon comm' est passé !)

keisha 07/04/2020 13:41

Je l'ai lu celui là bien sûr... Je me souviens d'uen scène vers la fin, Connelly n'en fait jamais trop mais on pouvait imaginer...

Géraldine 08/04/2020 09:34

Oui, une scène, qu'on pouvait imaginer mais qui ne dure pas 10 pages. Juste un petit passage, ça va, on survit !

Céline 07/04/2020 11:11

Dans ma PAL, j'ai "Le Poète" à lire et que l'on m'a donné.
Je vais peut-être le lire prochainement ;)