QUAND LES ANIMAUX S'EN VONT, de Valérie LEBON

Publié le 29 Février 2020

Quand les animaux s'en vont, Valérie Lebon, Communication Animale, Editions Favre, livre, témoignage, bien-être animal

Essai - Editions Favre -201 pages - 20 €

Parution le 6 février 2020

 

Le sujet :  Des histoires poignantes pour nous réconforter face à un deuil, nous aider à accompagner nos compagnons en fin de vie, et même apprendre à communiquer avec eux lorsqu'ils sont de l'autre côté.

Valérie Lebon, communicatrice animale professionnelle depuis dix ans, partage ici ce qu'elle a appris grâce à ses nombreux contacts télépathiques avec les animaux, vivants ou défunts, sur l'au-delà, leurs ressentis face à la mort et leurs messages pour les humains. 

 

Tentation : Le sujet

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi

 

 

Mon humble avis : Le sujet m'intriguant et pouvant me toucher, j'ai accepté la proposition de Gilles Paris : recevoir, lire et chroniquer librement ce livre. Et j'avoue, une fois celui-ci sur ma table de nuit, l'envie était moins là et ma lecture a commencé un peu à reculons.

Il faut dire que je suis athée, ou agnostique, puisque rien ne me confirme ou l'infirme l'existence d'un au-delà et encore moins d'un Dieu, et que je répugne assez à me questionner sur cela, par manque d'intérêt réel et aussi sans doute par refus du dogmatisme religieux que j'ai subi. Mais quelque part, je suis persuadée que les animaux ont une autre dimension que nous, d'autres sens, une part de "magie", et qu'ils n'apparaissent pas forcément par hasard dans une vie humaine (ils auraient une mission). Et bien évidemment, je suis convaincue que les animaux ont une âme, un esprit, une intelligence, des sentiments, comme tout être vivant !

Finalement, cette lecture m'a fait beaucoup de bien. J'y ai trouvé douceur, amour, bienveillance, même si ces pages abordent des moments difficiles : la fin de vie et le départ d'un animal. Pour l'instant, mes chats sont encore jeunes, donc je croise les doigts, mais je ne devrais pas être confrontée à leur départ avant un long moment.

Valérie Lebon fait de la communication animale, ce qui n'a rien à voir avec le comportementalisme animal. La communication animale, c'est entrer en contact avec l'âme de l'animal (qu'il soit chat, chien, cheval ou autre). La communicatrice peut comprendre les sentiments, ressentir les douleurs et les émotions des animaux. Avec quelques conseils ou de grandes formations, il semble que ce don soit accessible à tous à un niveau différent... ceux qui sont capables de se concentrer, de faire le vide total de leur propre esprit etc... Donc pas moi !

Valérie Lebon entre en contact avec des animaux vivants ou décédés, ceci, dans l'astral. Ici, le sujet est la fin de vie des animaux, ou l'au-delà de ceux-ci. Les animaux parviennent à lui faire comprendre par exemple s'ils sont prêts "à partir" (ce qui peut éviter des acharnements thérapeutiques), s'ils souhaitent de l'aide (euthanasie), de quoi ils souffrent éventuellement si le vétérinaire ne trouve pas la cause d'un délabrement de l'animal, s'ils ont un message pour leurs humains. En cas de décès brutal ou de cause inconnue, les animaux peuvent lui montrer ce qui a causé leur mort (comme un accident de voiture ou autre). Un animal vivant avec trouble du comportement (comme dépression ou autre) peut expliquer par exemple qu'il ne se remet pas du départ de son autre copain cheval ou chien...

Pour l'instant, mes chats vont bien et je n'ai pas besoin de ce type de communication. Mais je pense que lorsqu'ils parviendront à leur fin de vie, je me tournerai vers la communication animale pour prendre la bonne décision au bon moment, pour ne pas m'acharner et ne pas non plus trahir la confiance et l'amour que je partage avec mes chats.

Dans ce livre, il est évidemment question "d'autres dimensions", d'Astral, de réincarnation, de voyage de l'âme etc. En conclusion, l'auteure nous invite à ne "rien croire de tout ce que vous avez absorbé dans cet ouvrage, sans valider par le ressenti de l'expérience et/ou par le discernement de comment ça vibre en vous". En d'autres termes, chacun est libre d'en prendre et d'en laisser. J'avoue par moment c'est monté "un peu haut pour moi", ou ce fut parfois un peu "gnan-gnan" ou répétitif, mais j'en garde tout de même pas mal de choses, constatant dans la vie que je partage avec mes félins des réactions et des comportements intrigants,  de ce quelque chose d'impalpable et à priori d'inexplicable si l'on reste terre à terre. Et ces réactions et comportements "étranges", j'ai aussi pu les constater lors des nombreux sauvetages félins que j'ai pu réaliser ces dernières années. 

A noter, Valérie Lebon rappelle à plusieurs reprises que les communications avec un animal malade ou en fin de vie ne se font qu'après visite chez le vétérinaire, vétérinaire qui passera en revue les potentielles pathologies de l'animale. La communication animale ne remplace en rien le vétérinaire en cas de maladie physique.

Evidemment les personnes ultra sceptiques ou cartésiennes passeront leur chemin, tout comme celles et ceux pour qui les relations avec l'animal restent très basiques. Quant aux gens qui n'aiment pas les animaux, ils n'ont même pas dû lire le début de ce billet ! Pour ceux qui partagent une relation puissance et profonde avec leur animal, nul doute que cet ouvrage peut les aider à l'accompagner dans ces derniers instants de vie terrestre.

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Livres autres - divers, #Un monde de chat

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 01/03/2020 23:13

J'avoue que je suis plus sceptique vis-à-vis de la possibilité de rentrer en contact avec un animal décédé qu'avec l'idée que Dieu puisse exister.;)

keisha 01/03/2020 14:23

Hou là! Certains trucs ne sont pas pour moi. Mais j'aime mes deux loulous et on communique (ils sont vivants!!!)