ATLANTIS, de David GIBBINS

Publié le 1 Mai 2020

Littérature, Polar, thriller, Atlantis, Atlantide, mythe de l'Atlandide, David Gibbins, roman

Thriller - Editions Pocket - 532 pages -  8.40 €

 

Parution en 2007

L'histoire : Après de surprenantes découvertes archéologiques au large de la Grèce et dans des tombes Egyptiennes, une équipe de scientifiques et d'archéologues partent à la recherche d'un site qui pourrait bien être la fameuse cité engloutie de l'Atlandide... Mais attention, en mer Noire, il faut aussi compter avec de nombreux dangers et d'autres prétendants aux trésors, prétendants violents et prêts à tout pour s'enrichir personnellement, et non pour enrichir l'Histoire. C'est donc une aventure aux origines de la civilisation qui attend nos comparses, si toutefois ils surmontent tous les obstacles et usent de tous leurs connaissances réunies.

 

Tentation : Ma PAL

Fournisseur : Ma PAL

Mon humble avis : Cela fait longtemps que je n'ai pas mérité une telle médaille du mérite... Celui de la persévérance pour finir un roman qui ne me plait pas, voire même dont la lecture m'abrutit... même si j'y trouvais tout de même un peu d'intérêt... enfoui sous des tonnes de sédiments et limon (oups, de détails)

La couverture Italienne de ce roman annonce un mélange du "Da Vinci Code" et d'Indiana Jones. Aussi je me suis dit, en plein confinement : chouette, une intrigue complexe et de l'aventure, voilà qui est parfait. Sauf que non...

David Gibbins est docteur en archéologie à Cambridge, donc il maîtrise évidemment très bien son sujet, sauf que j'ai comme l'impression qu'il oublie de se mettre un peu au niveau de son lecteur. En fait, l'action en elle-même occupe peu de pages dans ce roman. Le reste n'est que descriptions ultra précises (type mode d'emploi) et soporifiques de technologies et techniques diverses : sous-marines, archéologiques, nucléaires, militaires et armements (après une telle lecture, on connait de débit de balles de chaque arme sur terre, la vitesse de chaque hélicoptère, les spécificités des sous marins nucléaires russes, la flottabilité de certains navires, j'en passe et des meilleures, ou des pires...). De ce fait, il me semble que jamais de ma vie je n'ai sauté autant de paragraphes, voire de pages, pour parvenir en santé mentale correcte en fin de roman.

Et pourtant, ce thriller part d'une bonne et excitante idée  ( l'Atlandide, non mais, tout de même !) et pourrait permettre un enrichissement culturel et historique personnel. Mais là encore, trop de détails tuent l'intérêt. De plus, dans ce genre de roman ultra documenté mais qui reste tout de même de la fiction, j'en arrive souvent à ne plus savoir ce que je dois prendre pour vérité historique absolue ou pour imagination romanesque. "Atlantis" évoque tant de périodes historiques que personnellement, j'étais souvent perdue, malgré mon envie de me situer (on passe - dans le désordre et j'en oublie - par la période glaciaire, le néolithique, le néolithique supérieur, l'âge de bronze, la préhistoire, l'antiquité, l'époque minoenne, l'époque mycenienne, les différentes peuplades indo européennes, la Grèce continentale, la Crète, l'Egypte, Théra (santorin) etc.... On y trouve aussi Platon, Moïse , Noé... Sauf que perso, j'étais paumée sous la tonne de détails, sans savoir si ceux-ci étaient du lard ou du cochon.

Le style est assez pauvre (sauf dans le vocabulaire technique où il excelle) et les dialogues sont parfois navrants... Peut-être est-ce lié à la traduction. 

Après une petite recherche, il semble que David Gibbins soit un écrivain prolifique, dans des romans du même genre. Je vais m'arrêter là, je ne suis pas maso au point de replonger, même si j'ai sans doute appris quelques petites choses, combien de temps vont elles me rester en mémoire ?... Dommage, le sujet m'excitait vraiment. Peut-être que les passionnés d'archéologie, d'Histoire très ancienne et des technologies nécessaires à ces découvertes s'y retrouveront plus au point d'apprécier cette lecture, voire de se passionner pour ce roman qui s'approche plus de la thèse à haute teneur scientifique que du thriller divertissant. Peut-être. Mais de mon côté, j'ai frôlé l'ivresse de la profondeur de l'ennui presque mortel, au point de risquer le caisson de décompression !

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #thrillers polars étrangers

Repost0
Commenter cet article

Antigone 23/05/2020 10:52

Ah mince !! Bon, j'espère que cela ne t'a pas donné une panne de lecture derrière... c'est le risque.

Géraldine 23/05/2020 21:30

Non parce qu'on était en plein confinement, donc heureusement qu'il y avait la lecture. Et parallèlement au papier, j'ai toujours un livre audio en route !

A_girl_from_earth 03/05/2020 00:06

Ce genre de livre, susceptible de me tenter aussi (aah un bon Da Vinci Code de temps à autres, sur d'autres thématiques, époques, etc... je prends !), j'en vérifie toujours les avis avant de me lancer, surtout quand je ne connais pas l'auteur ou que je n'ai pas entendu parler du livre, parce que bon, on peut vite être déçu. Et là je viens de vérifier sur Goodreads, je vois une majorité de 1/5 étoiles (= je n'ai pas aimé).

gambadou 01/05/2020 22:11

Alors tant pis