MOINS QU'HIER (PLUS QUE DEMAIN), BD de FABCARO

Publié le 26 Mars 2020

Album, BD, Fabcaro, Moins qu'hier et plus que demain, avis, chronique, blog, humour

BD - Editions Glénat - 64 pages - 12.75 €

 

Parution en mai 2018

Le sujet : Acceptez-vous d’être débordés par les tâches du quotidien ? D’aller déjeuner chez vos beaux-parents chaque premier dimanche du mois ? De mettre une liste sur le frigo pour savoir qui fait quoi dans la maison ? Et d’avoir des idées divergentes sur l’éducation de vos enfants ? Alors félicitations, vous voici unis par les liens d’un mariage précaire et conflictuel !

Auteur du désormais culte Zaï Zaï Zaï Zaï, Fabcaro nous offre dans ce nouvel ouvrage un portrait acide et décomplexé des relations de couple. Situations cocasses, moments absurdes, incompréhensions, quiproquos, confidences sur l’oreiller... une série de strips qui nous fait autant méditer sur la société que sur nous-même mais qui, surtout, n’oublie jamais de nous faire rire.

 

Tentation : Nom de l'auteur et sujet

Fournisseur : La bib N°1

 

Mon humble avis : Comme j'avais adoré Zaï Zaï Zaï Zaï de Fabcaro dont je garde un souvenir mémorable, je me régalais d'avance devant cet album... Qui n'a pas eu le même effet sur ma petite personne.

Certes, c'est décalé, caustique à souhait, cynique, cocasse et parfois drôle. Oui, parfois ! Fabcaro met en scène une situation par page et ces situations minutées forment une journée une fois regroupées. Toutes des saynètes ne m'ont pas forcément fait rire, certaines sont tombées à plat pour moi, qui manque peut-être d'humour. Je me suis par contre franchement amusée du seul personnage vraiment récurrent, qui ouvre et qui clôt l'album, dans la même position et le même état d'esprit : dans son lit, en attendant toujours que sa copine Géraldine (eh oui !) revienne de la boulangerie, au bout de plus de vingt quatre heures ! Il préfère imaginer 36 raisons que de se rendre à l'évidence !

Bref, Fabcaro passe au vitriol le couple et sa routine et ses désillusions. Et oui, Mars et Venus ne sont vraiment pas faits pour se comprendre. Le fossé de communication qui le sépare est devenu un gouffre ! Derrière l'humour cynique et des dialogues percutants, l'analyse de notre époque, complètement dysfonctionnelle, reste intéressante, mais l'ensemble m'a semblé trop inégal pour me séduire autant que Zaï Zai... Agréable, vite lu, mais vite oubliable quant à moi !

 

L'avis de "Lectures sans frontières"

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

Stephie 31/03/2020 09:59

J'ai tout de même préféré Zai zai zai

gambadou 26/03/2020 16:41

Je reste sur zai zai zai zai

keisha 26/03/2020 08:21

Bah, ces temps ci, l'humour décalé c'est pas mal!