TIANANMEN 1989, BD de ZHANG, GOMBEAUD & AMEZIANE sil

Publié le 4 Juin 2020

Place Tiananmen, juin 1989, BD, Chine, dictature, Printemps de Pékin

BD - Editions Seuil Delcourt - 102 pages - 17.95 €

Parution en avril 2019

Le sujet : 30 ans après 1989, le témoignage inédit d’un des leaders étudiants de l’occupation de la place Tiananmen à Pékin décrit comment se sont brisés les espoirs d’une génération et comment s’est façonnée la Chine contemporaine.

Voilà 30 ans, le 15 avril 1989, commence l’occupation de la place Tiananmen par

  les étudiants réclamant que la démocratie accompagne les réformes économiques. Le 4 juin, Deng Xiaoping envoie l’armée massacrer les étudiants rassemblés pacifiquement. Zhang Lun était en charge de l’intendance et du service d’ordre. Il livre pour la première fois son témoignage sur cet épisode crucial de l’histoire mondiale.

 

 

Tentation : Le sujet

Fournisseur : Bib N°1

 

 

Mon humble avis : Voici "encore" un album tellement nécessaire pour que l'Histoire ne tombe pas dans l'oubli. Et oui, le Printemps de Pékin, c'était en 1989, c'est déjà de l'Histoire... dont les répercussions ne sont pas encore terminées... Puisqu'il y a eu tant d'"autres Printemps" depuis, et surtout, quelques mois après, la Chute du Mur de Berlin.

Cette BD est très instructive, passionnante et émouvante à lire, car ma génération se souvient encore des images télédiffusées à l'époque, et notamment celle inoubliable de ce jeune étudiant chinois qui s'est dressé en pleine rue devant les chars (de l'armée de "Libération Populaire") pour les arrêter. Ce que l'on ne sait pas, ou plus, à notre époque, c'est que lorsque cette photo a été prise, une grande partie du massacre de la place Tiananmen avait déjà eu lieu. Si des journalistes internationaux se trouvaient alors sur place, c'est parce que quelque temps avant, avait lieu une rencontre historique entre Deng Xiaoping et Gorbatchev.

Cette oeuvre est très dense, d'autant plus que pour convenir au format BD, les événements sont condensés. Aussi, pour ma part, je n'ai pu la lire d'une traite. En prologue, un trombinoscope présente les principaux protagonistes d'alors (les bons, comme les méchants), sachant qu'au fil des pages, se glissent quelques personnages inventés pour dynamiser la présentation du sujet. Enfin, en post face, un cahier montre des photos et objets d'alors, revient sur un siècle d'histoire Chinoise et offre une analyse simple mais efficace de ces événements et de leur perception internationale....

Ce que l'occident n'a peut-être pas vraiment compris à l'époque, c'est que le Printemps de Pékin n'était ni une révolte (puisque les étudiants sont restés pacifiques, employant la grève de la fin) ni une révolution. Le peuple réclamait juste plus de démocratie et l'occupation de la place Tiananmen découlait de l'espoir suscité par le Parti politique lui-même alors que les réformes stagnaient.

L'un des auteurs, Lun Zhang, témoigne en fait de ce qu'il a vécu, puisqu'il était au premier rang des étudiants de l'époque et très parti prenante dans le mouvement. Il fit partie des 21 leaders du mouvement les plus activement par le gouvernement Chinois. Il a fui la Chine via Hong Kong, avant d'arriver en France, où il a refait sa vie.

Tiananmen 1989 est donc bien évidemment un BD à mettre dans toutes les mains, dès l'adolescence, une BD plus que nécessaire pour éviter l'oubli de l'Histoire et sans doute sa répétition.

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 06/06/2020 12:36

Tout à fait le genre de BD qui me parle, tu t'en doutes, le genre qui prouve que la BD, ce n'est pas qu'Astérix.^^ J'espère qu'elle est à ma bib.

Céline 04/06/2020 12:41

Ah oui intéressant ! merci pour cette chronique et cette découverte... je note ! ;)