AMERIGO, de Stefan ZWEIG

Publié le 18 Septembre 2020

Récit - Editions Le livre qui parle - 3h03 d'écoute - 13€95

Parution d'origine en 1944

Le sujet : Stefan Zweig revient sur l'une des plus grandes erreurs historiques du monde : Le nouveau monde baptisé "Amérique", "America", Amerigo. Quand, pourquoi, comment ? Zweig démêle cette intrigue historique comme une pelote de laine, faite elle-même de plusieurs petites pelotes. 

 

Tentation :  Pourquoi pas ?!

Fournisseur : Bib N°3

Mon humble avis : Ce récit de Zweig fut pour moi fascinant, passionnant et très instructif. Certes, Amerigo m'a certainement remis en mémoire quelques petites choses apprises à l'école, mais bien oubliées depuis... D'ailleurs, depuis, je ne m'étais jamais demandé pourquoi Le nouveau Continent avait été baptisé Amérique... Et suite à cette lecture, je m'interroge d'ailleurs sur l'origine des noms Europe, Asie, Afrique...

Le premier plaisir est de retrouver le style limpide et soigné de Stefan Zweig. Comme c'est agréable à l'oreille ! Son talent de conteur est indéniable, il sait captiver les foules et développer une véritable intrigue, avec ses rebondissements, ses indices autour de faits historiques. En fait, ce récit prend la forme d'un roman, avec ses protagonistes. Ce que l'époque a retenue d'eux, et ce que l'Histoire a remis à sa juste place.

Le livre commence bien des siècles avant la découverte du nouveau monde par Christophe Colomb. Zweig déroule les faits et causes, qui au fil des siècles, ont mené à cette découverte. Cette introduction est déjà très instructive, qui m'a appris à qu'il fut un temps, la France n'était plus du tout terre de connaissances et de découvertes par exemple.

Puis quelques années après 1492, vint le grand malentendu constitué d'une myriade d'erreurs (depuis des fautes d'orthographes dans certaines éditions, à l'attribution erronée de textes aux mauvaises personnes, en passant par des éditeurs peu scrupuleux, les oublis, les anachronismes, les preuves conservées par certains sans aucune conscience de leur valeur)... Et l'un des quiproquos les plus déterminants dans cette histoire émana d'une petite ville de nos Vosges bien françaises. Amerigo se voit attribué le mérite de la découverte des terres outre-atlantiques, considérées un temps comme Les Indes, puis les nouvelles Indes. De son vivant, Christophe Colomb tomba dans l'oubli et le dénuement. Son contemporain, Amerigo Vespucci, n'a en fait ni conscience, ni connaissance de sa célébrité ! Bref, ce n'est que trois bons siècles plus tard que la vérité sera rétablie et que les deux hommes, que l'Histoire tenaient pour ennemis, les relia dans une amitié.

Bref, vous l'aurez bien compris, ce texte et à lire, à écouter, à relire pourquoi pas, pour se remettre en tête ce que fut l'Histoire et comprendre de nouveau que celle-ci n'est pas figée. Evidemment, Amerigo sonne aussi comme une réhabilitation de Vespucci par Stefan Zweig, une réhabilitation bien méritée, pour cet homme qui s'est vu bien sali sans avoir fait quoique ce soit pour le mérité. Une belle et passionnante révision de l'Histoire par l'auteur, et pour le lecteur !

Zweig nous offre en prime quelques sujets de réflexion sur lesquels chacun pourra s'amuser à philosopher... Par exemple... Qui est le plus important : celui qui découvre ou celui qui prend conscience du potentiel de cette découverte ? Bon bien sûr, Zweig émet cette question bien plus joliment que moi ! 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs, #Livres audio, lectures audio

Repost0
Commenter cet article

sylire 04/10/2020 16:41

De l'auteur j'avais beaucoup aimé "Magellan" dans le même style;
http://www.sylire.com/2015/07/magellan-stephan-zweig.html
Je note celui-ci.

Céline 20/09/2020 09:57

J'ai pas encore lu cet auteur mais, dans ma PAL j'ai de lui "Marie-Antoinette". Un auteur dont j'ai noté plusieurs titres qu'il faut que je découvre dont "Amerigo" ;)
Bon dimanche !

A_girl_from_earth 18/09/2020 23:50

Ah un des Zweig qu'il me reste à lire et je m'en réjouis d'avance ! Ça fait longtemps que je ne l'ai pas lu d'ailleurs, il est temps que je revienne un peu à lui.

keisha 18/09/2020 13:35

Ah j'ai lu ce livre il y a un bout, bon souvenir!