DES CHAUVES SOURIS, DES SINGES ET DES HOMMES, de Paule CONSTANT

Publié le 11 Novembre 2020

Paule constant, roman, des chauves-souris des singes et des hommes, avis, chronique, afrique, ébola

Roman - Editions Ecoutez Lire - 3h56 d'écoute - 15.99 €

Parution d'origine chez Gallimard en 2016

L'histoire : Dans un village reculé d'Afrique, une petite fille recueille une chauve souris. Des garçons sont fiers de rapporté le corps d'un grand singe au dos argenté. Pas très loin, une médecin française arrive au dispensaire pour effectuer une campagne de vaccination. Et elle affrontera ce qu'elle n'avait jamais imaginé, car un mal pernicieux se propage sur le village et ses alentours.

 

Tentation : Pitch et couv'

Fournisseur : Bib N°2

 

Mon humble avis : Je suis triste, je pensais aimer tellement ce roman... Oh, au début, sa magie m'a belle et bien envoutée. J'ai senti la touffeur, la chaleur, l'atmosphère, les saveurs, les odeurs, les crépuscules de l'Afrique. 

Et puis, j'ignore ce qui s'est passé, ma concentration s'est délitée un peu plus à chaque chapitre, au point que je ne suis plus parvenue à suivre vraiment ni l'histoire, ni le destin et le rôle de certains protagonistes. Le roman est-il confus ? Le support audio (en voiture sur de courts trajets) ne m'a sans doute pas aidée.

Pourtant, le style est magnifique, proche du conte, et l'interprétation de Marie-Christine Barrault est douce et agréable.

J'ai tout de même saisi en grande partie ce que Paule Constant souhaite souligner et dénoncer dans ces pages... Les méthodes médicales françaises en Afrique de l'époque coloniale... Les méthodes actuelles qui souffrent encore de tant de faiblesses et d'inappropriations par rapport à la géographie et le climat des lieux, mais aussi par rapport aux coutumes et croyances locales. Exemple frappant : Agrippine, la médecin française, constate en effet que si les vaccins sont envoyés en nombre suffisant, ils ne sont accompagnés que d'une seule seringue... Une jeune mère subit une césarienne, l'enfant décède et est enterré par les soeurs du dispensaire. La vie de la mère est sauvée certes, mais cette jeune femme n'a plus aucun avenir ni respect dans son village, d'autant qu'elle y est revenue sans le corps du nourrisson.

Toute cette histoire se déroule au Congo, le long du fleuve Ebola... Inutile donc de préciser la nature du mal pernicieux et alors inconnu qui s'abat sur ses riverains...

Voilà ce que j'ai pu retenir de cet ouvrage, qui je pense, régalera certainement les amateurs des très belles littératures, si celles-ci usent des conditions adéquates de calme et de disponibilité pour l'apprécier à sa juste valeur. Mais rendez-vous manqué pour moi. Dommage.

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française, #Livres audio, lectures audio

Repost0
Commenter cet article

krol 13/11/2020 12:09

Je n'ai lu qu'un roman de cette auteure et je ne l'ai pas aimé... je ne me souviens même plus du titre.

A_girl_from_earth 13/11/2020 00:44

Je n'avais jamais entendu parler de ce roman. Ça partait bien et c'était prometteur. Dommage en effet.

Diane Jouet 12/11/2020 09:03

Merci pour le blog :) passez me voir https://diane-jouet.blogspot.com/