DEVANT MA TELE : NETFLIX ET VOD NOVEMBRE 2020

Publié le 1 Décembre 2020

Confinements, fermeture des cinémas et surtout programmes télévisions plus que déplorables de ces derniers mois ont eu raison de ma réticence à m'abonner à Netflix. Je "résistais" sans difficulté jusqu'alors aux sirènes Netflix, ayant bien assez dans ma vie pour me distraire, notamment via la lecture. Mais je lis déjà beaucoup en journée, j'apprécie aussi de passer des soirées entières le nez dans un livre... mais pas tous les soirs. Et quand votre programme télé 2 semaines ne vous annonce qu'une soirée sympa sur la prochaine quinzaine... et bien là.... Les barrières s'effondrent ! Me voici donc abonnée à Netflix et ravie pour l'instant. L'avantage est qu'il n'y a pas d'engagement minimum, je peux interrompre mon abonnement quand je le souhaite... Ce que je ferai si je sens que je deviens trop "accro", ce qui est assez courant avec cette chaîne. Mais pour l'instant, tout va bien, je maîtrise tout à fait mon usage qui reste tout à fait modéré !

Juste avant cet abonnement, alors que je voulais me faire un samedi cinéma... J'ai loué en VOD : 

Cinéma , film Filles de joie, Noémie Lvovsky, avis
 
Synopsis : Axelle, Dominique et Conso partagent un secret. Elles mènent une double vie. Elles se retrouvent tous les matins sur le parking de la cité pour prendre la route et aller travailler de l’autre côté de la frontière. Là, elles deviennent Athéna, Circé et Héra dans une maison close. Filles de joie, héroïnes du quotidien, chacune se bat pour sa famille, pour garder sa dignité. Mais quand la vie de l’une est en danger, elles s’unissent pour faire face à l’adversité.
 
Mon humble avis : Mauvais choix pour mon premier samedi de reconfinement. Oh, je n'ai rien de grave à reprocher à la réalisation ni aux jeux des actrices. C'est juste que ce film est très sombre, triste et vraiment déprimant, qui montre la pauvreté sociale dans toutes ses épouvantables conséquences humaines dans le Nord près de la frontière Belge. On aurait presque l'impression que cela touche à la caricature, ce qui est dommage. Pas un rayon de soleil dans cette histoire. Du glauque et que du glauque. Cependant, ce film est pour l'instant un lice pour représenter la Belgique aux prochains Oscars....
 
 
 
 

Ma série du mois : 

Mindhunter, série, netflix, avis, critique

Série de 2017 dirigée par David Fincher - 2 saisons - 10 épisodes/saison - terminée - Pour les + de 16 ans.

Avec Jonathan Groff, Holt McCallany et Anna Torv

Synopsis : Comment anticiper la folie quand on ignore comment fonctionnent les fous ? Deux agents du FBI imaginent une enquête aux méthodes révolutionnaires et se lancent dans une véritable odyssée pour obtenir des réponses.

Mon humble avis : Excellente série initiée par David Fincher himself... Ce que l'on ressent ne serait-ce que dans les coloris souvent verts/jaunes des images. Pas de grands effets ni effets spéciaux dans Mindhunter qui est une série sobre, sombre. Série policière mais pas de courses poursuites ni actions. Par contre, une excellente reconstitution de l'époque.

En fait, nous assistons à la genèse de ce qui deviendra la technique de profilage. Fin des années 70 début des années 80, une nouvelle unité est créée au FBI, celles des sciences comportementales... Pas officielle au début alors le local est aux sous-sols. Nous suivons deux agents (Holden et Bill) à travers les Etats-Unis. Ils interrogent, en milieu carcéral, les hommes emprisonnés pour crimes multiples et violents... Ceci, pour comprendre leur fonctionnement et dans l'espoir de pouvoir prévenir ce genre de comportement. Ces criminels, l'équipe les appellera d'abord tueurs en séquences, puis tueurs en série. Elle créera la classification (organisé/désorganisé) puis déterminera la terminologie que nous connaissons maintenant. Mais, bien sûr, il faudra aussi que cette méthode d'enquête soit reconnue et acceptée par les hommes de pouvoir (juges, maires, chefs de police etc) et ça, bref, que la théorie soit acceptée et reconnue dans la pratique, ce n'est pas une mince affaire ! 

Mindhunter s'appuie sur des faits réels... Effectivement, les tueurs qu'Holden et Bill interrogent ont existé (Charles Manson, Le fils de Sam...). La deuxième saison nous emmène vraiment dans la pratique, via une horrible affaire de plusieurs dizaines d'enfants assassinés à Atlanta. Visuellement, rien d'insupportable, à part quelques polaroïds sur lesquels travaillent la police... mais que nous ne faisons qu'apercevoir.

La première saison laisse entrevoir la vie privée d'Holden, quand la deuxième saison laissera une plus grande place à la vie familiale de Bill... Ce qui n'est pas sans intérêt... En effet, ces deux flics sont capables d'aller fouiller dans les esprits des pires criminels pour comprendre et expliquer leurs comportements, mais ils sont incapables d'interpréter et de saisir le comportement de leurs proches.

 

Mon documentaire du mois : 

Netflix, la danse des oiseaux, documentaire animalier

Narration par Gérard Darmon

 

Mon humble avis : 55 merveilleuses minutes au coeur de forêts tropicales, pour petits (7ans) et grands. Ce documentaire nous donne à observer les techniques de drague de 5 ou 6 espèces d'oiseaux magnifiques, aux plumages colorés, en Nouvelle Guinée et au Panama. Que de beautés visuelles ! J'ai été admirative devant la persévérance de ces mâles à construire plusieurs jours, voire plusieurs années durant, des berceaux pour accueillir une femelle le temps d'un coït. J'ai été étonnée de constater la capacité de mimétisme d'une espèce... Un oiseau est en effet capable d'imiter le bruit d'un cochon, l'aboiement d'un chien, le bruit d'enfants qui jouent... le tout soit pour faire fuir un intrus, soit pour séduire une damoiselle ! Et que dire de toutes ces danses nuptiales, si gracieuses, de véritables ballets au chorégraphies très élaborées. Bref, 55 minutes hypnotisée par mon écran de télé... j'étais tantôt attendrie, tantôt ébahie, et tantôt amusée. Bref, j'étais bien ! A voir absolument... En plus pas de violence, un véritable havre de paix et de beauté que ce documentaire.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Netflix et VOD

Repost0
Commenter cet article

dasola 08/12/2020 17:37

Bonsoir Géraldine, concernant Filles de joie, je n'ai pas du tout eu envie de le voir après le premier confinement et il n'est pas resté longtemps à l'affiche. La bande-annonce m'avait paru glauque. Je n'ai aucun regret de ne pas l'avoir vu. En revanche Mind Hunter me tentera si un jour il passe sur une chaîne TNT. Bonne soirée.

Eve-Yeshé 02/12/2020 14:18

alors comme ça, tu en es déjà à la PAV !!!!
j'hésite toujours pour Netflix, j'ai Canal + (pas trop top en ce moment mais bon...) j'ai accès aux films via cine-cinema... c'est déjà pas mal quand ARTE ne me tente pas :-)

A_girl_from_earth 01/12/2020 23:49

Tu en as pour tous les goûts sur Netflix mais je trouve que tu en fais vite le tour aussi. Des fois je passe plus de temps à rechercher ce que je vais regarder plutôt que de regarder, haha ! Bon, hé bien je vais suivre tes découvertes, elles vont peut-être m'inspirer. Mais je ne me laisse pas facilement tenter.;)

Géraldine 02/12/2020 10:08

Ben je me suis déjà fait une PAV : Pile à voir !!!! Y'a pas mal de séries qui me tentent et aussi plein de reportages documentaires !

krol 01/12/2020 22:32

Je deviens une adepte des mini-séries sur Netflix... je préfère ça aux séries qui n'en finissent pas.

Géraldine 02/12/2020 10:10

Je pense aussi que c'est le format que je vais privilégier... Des fois, je clique sur des séries et quand je vois qu'il y a déjà 3 saisons, j'abandonne... le but n'étant pas d'être toujours devant sa télé !

Juliette wisse 01/12/2020 09:28

Ou puis-je trouver le documentaire sur les oiseaux ? merci.

Géraldine 01/12/2020 10:06

Bonjour, vous trouverez le documentaire sur Netflix, dans la partie documentaire, en fouillant ou sinon, dans la partie recherche, en tapant directement le titre !

Luocine 01/12/2020 08:46

Je suis abonnée à Netflix et autres plateformes et je me régale de séries. Cela ne m'empêche ni de lire ni d'aller au cinéma quand les salles sont ouvertes. Le temps cest qui me manque le moins. Je préféré souvent les mini-series et les séries européennes.

Géraldine 01/12/2020 10:00

Effectivement, je pense que je vais privilégier les mini séries. Je me suis désabonnée du Gaumotn de rennes... Je supporte de moins en moins d'aller en centre ville, la population et l'atmosphère des environs est de plus en plus craignos je trouve. La ville de Rennes transforment toutes les places de parking en voie piétonnes... donc difficile de trouver une place gratuite le soir... Si on ajoute les nouvelles pistes cyclables qui occasionnent d'énormes bouchon, je mets le double de temps d'avant pour aller au ciné... Du coup, j'irai beaucoup moins souvent... Mais je suis bien chez moi !