L'ANOMALIE, d'Hervé LE TELLIER

Publié le 27 Novembre 2020

L'anomalie, roman, Hervé Le Tellier, Avis, critique, chronique, rentrée littéraire septembre 2020

Roman - Editions Gallimard - 327 pages - 20 €

Parution le 20 août 2020 - Rentrée Littéraire 2020

L'histoire : En juin 2021, le vol AF 006 Paris- New York subit des turbulences aussi violentes qu'inattendues, et qui cessent subitement sur un beau ciel bleu. Après avoir vu la mort en face, les 243 passagers ne sont pourtant ni au bout de leur peine ni de leurs surprises... Le vol est en effet dérouté vers une base militaire où les attendent tous les services possibles de la protection américaine... Leur vie est changée à tout jamais...

 

 

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : Bib N°1

 

Mon humble avis : Quel roman exceptionnel, et ce dans tous les sens du terme ! Vraiment original et mené avec maestria du début à la fin, ce qui n'a pas dû être toujours aisé car l'Anomalie se révèle assez ambitieux et multiple. D'apparence très distrayante, il n'en n'est pas moins très enclin à provoquer nombre de réflexions personnelles et est même très propice à philosopher en usant de toutes les sciences dont nous disposons : depuis la théologie jusqu'à la chimie et j'en passe et des meilleurs.

L'anomalie est une "légère" anticipation, puisque nous sommes en juin 2021... Inquiétude pour moi car Hervé Le Tellier donne toujours au président Américain les traits d'un certain Donald. Il y a un petit côté science-fiction puisque nous faisons face à un phénomènes étrange, inexplicable malgré les moults hypothèses élaborées par le gratin des scientifiques américains.

Géraldine, attention, ne pas trop raconter l'histoire, laisse donc aux prochains lecteurs le plaisir et la surprise de la découverte... pas évident car cette histoire est tellement dingue et géniale que l'on a envie de la crier sur tous les toits pour susciter encore plus l'envie de la lire.

Parmi les 243 passager du vol AF006, Hervé Le Tellier s'intéresse à 11 d'entre eux. Aussi, le premier tiers du roman leur est consacré par chapitre. On ne s'y perd pas car ils sont tous bien distinguables et hétéroclites, mais on commence à parfois trouver le temps un peu long et à se demander où l'auteur veut bien nous emmener. Là, on fait confiance à l'enthousiasme des blogocopines pour parvenir jusqu'à la page 130. Et là, les turbulences s'abattent sur nous pour notre plus grand plaisir de lecteurs. Dès lors, on ne lâche plus ce roman, qui prend de sérieux airs de thriller et qui distille un suspense à couper le souffle. Un suspense multiplié par 11, puisque chacun des passagers va vivre et réagir différemment devant cette anomalie dont il est victime. Et c'est là que cette histoire joue son deuxième rôle après le divertissement : le questionnement individuel et collectif : qui sommes-nous en tant qu'humain ? Sommes-nous notre pire ennemie ou notre meilleur ami en tant qu'individu ? Comment acceptons-nous l'inexplicable ? Comment réagissons-nous face à l'inconnu ? Face à l'étranger ? Sommes-nous maîtres de nos vies ou plus ou moins programmés, sommes-nous une simulation ? Arrh, j'enrage de ne pouvoir développer plus chaque sujet philosophie inédit (et pour cause) abordés ici, sous peine de divulgâcher ! Mais comment réagirais-je si je me trouvais dans la même situation que les passagers du vol AF006 ? Bonne question ! Et je serais curieuses de savoir si les lecteurs parviennent une réponse précise et sans équivoque ! Il y aurait tant et tant à dire sur ce roman ! Mais un billet ne peut pas être trop long !

Je peux tout de même ajouter que l'Anomalie semble être un exercice de style et de narration particulier, truffé de références littéraires ou autres. Mais ça, ce sont mes blogo copines plus cultivées qui l'ont remarqué... Je n'ai rien vu de tout cela et cela ne m'a pas empêchée d'adorer ce roman, qui est lui-même mis en abyme dans ces pages... En effet, parmi les passagers figure un romancier, Victor Miesel, lui-même auteur d'un ouvrage intitulé "L'anomalie".

Ah, vraiment, vive la littérature ! Celle-ci n'a pas fini de me surprendre, de me captiver, et de m'interroger sur mes mille et une vie potentielle !

A l'heure où j'écris ce billet, L'anomalie est encore en lice pour le Prix Goncourt.  Je croise les doigts pour que les membres du jury misent cette année sur l'originalité d'une oeuvre.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les avis de : Antigone, Krol, Keisha

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Stephie 06/12/2020 14:18

Je crois que c'est la première fois que j'ai super envie de lire le Goncourt :)

gambadou 02/12/2020 21:46

Je suis devant la grande librairie, et j'ai très envie de le découvrir. Et tu as réussi à l'avoir à la bibliothèque !

Géraldine 04/12/2020 09:47

Oui, à celle de St Grégoire, pas aux champs libre, et en me mettant sur liste d'attente ! Mais c'était avant le Goncourt, donc ça n'a pas été trop long !

krol 01/12/2020 22:31

Il n'est pas facile de ne pas trop en dévoiler sur ce roman, n'est-ce pas ?

Géraldine 02/12/2020 10:11

Pas facile du tout et suis dégoûtée d'ailleurs... Au JT de France 2 ou Le Tellier a été invité, entre les dires d'Anne Sophie Lapix et ceux de le Tellier, ils ont presque tout dit !!!

A_girl_from_earth 29/11/2020 12:05

Il est en projet depuis sa parution du coup je te lis en diagonale, il faut juste que je mette la main dessus en prêt numérique (il est très demandé^^).

Philippe D 27/11/2020 20:12

En lisant le résumé, je ne suis pas attiré, mais en te lisant, c'est différent...

Eve-Yeshé 27/11/2020 16:11

il me tente beaucoup... Il faut d'abord que je fasse baisser un peu la pile qui m'attend! coup de mou en ce moment :-)

Géraldine 27/11/2020 23:18

cela m'arrive les coups de mous, à chaque fois que je lis des livres qui me correspondent pas ou qui me déçoivent bcp... Et le pire, c'est que parfois, ces derniers s'alignent. Mais je garde dans ma PAL des livres très motivants pour lutter contre ça !

keisha 27/11/2020 09:24

Aaaaaaaaaaaaah tu n'en dis pas trop, mais juste assez! Tu vois, il existe de vrais romans sans autofiction (même si certains sont bien!) et par rapport au goncourt on aimerait que le jury revienne à ce que devrait être un goncourt!

Géraldine 27/11/2020 10:11

Effectivement, j'ai vus des billets qui en disaient trop. mais pas évident d'attirer le chalant sans dire le truc de dingue !!!