L'ENFANT CELESTE, de Maud SIMONNOT

Publié le 7 Novembre 2020

L'enfant céleste, roman, Maud Simonnot, rentrée littéraire septembre 2020, avis, chronique, critique, île de Ven, Suède, Tycho Brahe

Roman - Les éditions de l'Observatoire - 166 pages - 17 €

Parution le 19 août 2020 : Rentrée Littéraire

L'histoire : Sensible et rêveur, Célian ne s'épanouit pas à l'école. Sa mère, Mary peine à se remettre d'une rupture amoureuse. Ensemble, ils partent s'extraire du monde sur une petite île mystérieuse et mythique en mer Baltique : L'île de Ven. C'est sur Ven qu'a vécu Tycho Brahe, célèbre astronome du VIème siècle, qui y recartographia complètement le ciel. Tycho Brahe est aussi l'homme qui aurait inspiré Hamlet !

 

 

Tentation : Les conseils de ma nouvelle libraire

Fournisseur : Ma CB à ma nouvelle petite librairie

 

Mon humble avis : J'aime les histoires qui m'amènent en des lieux que je ne connais pas, voire même dont j'ignore l'existence, puisque tout est à découvrir et à imaginer. Et quand ce coin du monde est une île, je savoure encore plus. Avec ce roman, j'ai accompagné Mary et Célian sur l'île suédoise de Ven, qui fut en son temps Danoise et habitée par un scientifique renommé et déterminant, dont je n'avais jamais même entendu le nom : l'astrophysicien Tycho Brahe ! Un homme passionné au destin tragique, un homme à double face, contemporain de William Shakespeare qui se serait inspiré de lui pour créer la pièce d'Hamlet. Le roman de Maud Simonnot est bien documenté et assez érudit sur ces questions, mais dispense toujours une belle aura poétique.

L'histoire est assez classique mais elle est admirablement bien développée. L'écriture onctueuse la romancière enveloppe de sa délicatesse, de sa douce mélancolie, de son travail qui en fait un bijou bien poli. Elle convoque les sens qui s'exacerbent au coeur de cette nature isolée et préservée en pleine mer. On pourrait dire que "tout y est luxe, calme et volupté". Elle nous emmène dans les cieux étoilés avec poésie et onirisme.

Sur cet île, Mary et Célian vont s'apaiser... en menant en vie simple, calme, entourés de quelques îliens. La mère va évacuer les dernières douleurs d'une séparation amoureuse, et le fils va enfin trouver un environnement digne de lui, adapté à ses connaissances, sa curiosité, son envie d'en savoir toujours plus. Célian, l'enfant surdoué qui s'ennuie à l'école, va enfin s'épanouir simplement mais pleinement, aux contacts des éléments et de quelques personnes bien intentionnées, à l'écoute et surtout, qui ont du répondant instructif.

Avec ce magnifique roman (qui fit partie de la première sélection du Goncourt), Maud Simonnot nous murmure avec finesse et pudeur l'importance de prendre le temps d'observer l'infiniment grand comme l'infiniment petit, de découvrir ce qui est invisible à l'oeil pressé,  de percevoir le mouvement dans l'immobile ou l'immuable, d'être conscient de ce qui nous entoure. Il faut parfois s'extraire de notre monde qui ne laisse ni place ni temps au réel épanouissement individuel pour grandir, pour se défaire de ses blessures, renaître et se reconnecter autant à soi-même qu'au monde. La tête dressée vers le ciel permet de se dresser, de se redresser.

Un très beau roman, une parenthèse où fantasme et imaginaire n'ont pas de limite, et une ode à la nature... tout en douceur.

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Eve-Yeshé 20/11/2020 14:22

je l'avais noté et j'ai oublié... je me suis laissée dépasser par les tentations sur NetGalley alors il faut éponger le retard :-)

Géraldine 20/11/2020 19:39

comment fonctionne Netgallery ? Je le vois souvent sur les blogs mais ne m'y suis jamais aventurée ?! Bienvenue sur mon blog !

Didi 13/11/2020 20:48

Coucou,
et bien je pense que ce livre a tout pour me plaire ! Douceur, nature et un titre très beau.
Merci pour cette mise en lumière céleste !
Bisous et bon WE

krol 13/11/2020 12:08

De la douceur, de la douceur, j'en veux !

gambadou 11/11/2020 12:52

et de la douceur on en a bien besoin.

A_girl_from_earth 07/11/2020 23:40

Pas sûre que j'y trouve mon compte, une ode à la nature tout en douceur, hum hum, en revanche bravo à ta libraire d'avoir su cerner ce qui pourrait te séduire !

Géraldine 10/11/2020 09:47

Ma libraire n'a pas su cerner ce qui pourrait me séduire. Ce n'est pas comme ça qu'il faut le dire. Elle m'a proposé un roman qu'elle a beaucoup aimé... Je me suis dit pourquoi pas. J'ai moi aussi beaucoup aimé ce roman... mais attention, je ne lirais pas ce genre de roman tous les jours... Pour l'intuition de ma libraire, il va falloir attendre qu'on ait vraiment l'occasion de se connaitre un peu mieux... Surtout que je lui ai dit que je lisais "à peu près de tout" !

Anne 07/11/2020 16:23

Tu n'es pas la première à recommander ce livre. Je le note pour ma prochaine sotie en librairie (en Belgique on peut encore aller en librairie, ouf).

keisha 07/11/2020 14:05

J'ai de plus en plus envie de le lire!