SAGAN, le film

Publié le 26 Juin 2008

En 1958, Françoise Sagan n'a pas 30 ans. Ses premiers romans l'ont rendue riche et célèbre. Elle mène une vie légère et tapageuse, entourée de sa bande d'amis. Le 8 août de cette année-là, au casino de Deauville, elle mise ses derniers jetons sur le 8 et rafle la somme de 8 millions de francs avec laquelle, quelques heures plus tard, elle achète la maison qu'elle a louée pour l'été près d'Honfleur. Sans l'avoir prémédité, elle devient propriétaire et jure que personne, jamais, ne viendra la déloger de cet endroit. Pourquoi 40 ans plus tard, n'est-elle plus que l'invitée des lieux ? Quels événements la jeune prodige de la littérature a-t-elle traversé pour se retrouver ruinée et loin de tous ceux avec qui elle a brûlé ses années ?

Réalisé parDiane Kurys
AvecArielle Dombasle, Sylvie Testud, Pierre Palmade, Lionel Abelanski, Jeanne Balibar


                                                                          
                                               


Mon humble avis : Je connaissais Françoise Sagan par la lecture de certaines de ses oeuvres (comme Bonjours Tristesse, Dans un mois dans un an, Les faux fuyants, Aimez vous Brahms ?...). Mais j'ignorais tout de sa personne, à part quelques ragots lus dans une certaine presse...
J'ai donc découvert un personnage et pas des moindres. Je ne serais dire si je l'aime ou la déteste. En tout cas, Françoise Sagan me fascine comme tous ceux qui sont entiers, écorchés vifs et talentueux.
Car pour moi, Françoise Sagan possédait un indéniable talent, tout comme le sens de la répartie, di sarcasme, ce qui donne lieux à des dialogues jubilatoires dans le film.
Le texte en voix off est très agréableà écouter, plein de vérité, de sensibilité, de révolte et de douleur. Il reprend moulte citations de Françoise Sagan.
J'ai donc passé un excellent moment de cinéma et de littérature. J'ai été émue, mais j'ai ri aussi.
Je garde le meilleur pour la fin.... Mention plus que particulière, je dirais même félicitations à Sylvie Testud pour son interpretation de l'écrivain. Inouï, bluffant. De la même veine que Marion Cotillard dans "La Mome".
Film à voir, même à revoir pour le déguster, avant de se replonger avec envie dans les oeuvres Sagan !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

midola 15/01/2009 12:54

J'ai regretté de ne pas être allée voir ce film. Françoise Sagan est un drôle de personnage même si je n'aime pas du tout son écriture. C'est étrange, en novembre (à un mois près), le film est passé à la télé en deux parties. J'en ai vu un morceau, il ne me reste plus qu'à voir la fin (l'enregistrement n'a pas marché jusqu'au bout

Géraldine 15/01/2009 14:15


T'inquiète pas, la copine de mon frère ma offert le DVD à Noel, il comporte la version courte ciné et la version longue des deux épisodes TV. Soit je te le prêterais, soit tu viendras le voir le
chez moi !