L'ARTISTE DES DAMES, d'Eduardo MENDOZA

Publié le 1 Septembre 2008

Résumé : Lorsqu'une société immobilière décide de raser l'asile de fous dans lequel il a été interné, le narrateur et ancien indicateur de police retrouve sa pleine et entière liberté.

De retour à Barcelone, il consent à travailler dans le commerce de son beau-frère, un petit salon de coiffure de quartier. Tout semble aller pour le mieux jusqu'au jour où il accepte de commettre un vol par effraction et se retrouve pris au piège d'une sordide affaire de meurtre...


                                      


Mon humble avis: Partout je ne lis que des éloges à propos de ce livre. Il parait qu'on le dévore des larmes... de rire aux yeux. C'est en tout cas ce que dit la quatrième de couverture ! Moi, je dirais que ce roman est à mourir... d'ennui ! A moins que l'attrait de "L'artiste des dames" ne me passe complètement au dessus de la tête ? A moins que je ne sois pas formatée pour ce type d'humour, s'il s'agit bien d'humour.



Certes,on baigne dans le burlesque, le loufoque, le décalé. Mais l'on se noie dans une écriture aussi lourde qu'une pierre attachée au cou... A tel point qu'il faut parfois relire plusieurs fois certaines phrases pour en déceler le sujet, le complément d'objet direct, indirect, l'épithète.... C'est tout juste si une phrase ne constitue pas une page à elle seule, et j'exagère à peine ! Une petite note positive dans cette morosité ambiante : j'ai tout de même été amusée par deux moments cocasses.
Le narrateur vient d'être libéré de son asile psychiatrique. Mais n'est pas fou qui l'on croit. C'est peut-être la moralité du livre. Car le lecteur devient tout aussi fou devant une telle perte de temps ! Allez, comme au lycée,  j'accorde la note de 1/20 pour l'encre et les feuilles !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

Karine 03/09/2008 01:17

Bon... je vais passer mon tour sur celui-là alors!!! ;)  J'aime le décalé mais si ce n'est pas vraiment drôle... naaaaaaa!