CAFE LITTERAIRE

Publié le 6 Septembre 2008

Daniel Picouly aux commandes d’un magazine littéraire bi-mensuel sur France 2


Invités du 5/09 : Catherine Millet, Laurent Gaudé, Véronique Olmi, Olivier Rolin, Amanda Sthers, Jean-Baptiste del Almo • Débat avec Chirstophe Ono-Dit-Biot et Frédéric Andrau sur le dernier livre de Christine Angot • Jean d'Ormesson évoque Alexandre Soljenitsine. Olivier Renault, libraire, parle du nouveau livre de Thomas Pynchon. Daniel Picouly a quitté France 5 et le Café Charbon où il animait "Café Picouly" pour s'installer sur France 2 et dans un bar proche de La Bastille. Il parle toujours des livres, en compagnie d'invités et autour de huit séquences. Ainsi, tête de liste dans laquelle il brosse le portrait d'un auteur à partir de listes; Coup de pouce, passion de poche, mémoire de vie, des hauts débats… Ce magazine, enregistré en public, qui se veut l'héritier de ceux qui l'ont précédé, veut aussi s'affirmer par un ton décalé.

   
   

Mon humble avis : Quel bonheur de retrouver un vrai magazine littéraire sur une chaîne Hertzienne et diffusé avant minuit ! (le vendredi soir vers 22H30). Daniel Picouly est dynamique et enjoué, parfois trop à mon goût. Je préférais le ton plus calme de PPDA dans vol de nuit. L'émission est tournée dans un bar de Paris Bastille, et la réalisation est un peu du même style que  celle de  l'émission "Ce soir ou jamais" sur France 3. C'est un style dont je ne suis pas fan. Des plans coupés brutalement, ou encore, des caméras très lointaines du sujet, avec des murs, des tables, des lampes en premiers plans. Et surtout, en arrière plan, des figurants .... qui font comme si les caméras n'existaient pas. La décoration du bar comporte des couleurs assez agressives, rouge ou vert assez vif. Je pense que l'on perd le côté intimiste, calme et reposant,  plaisant lorsqu'on parle de littérature. C'est néanmoins une émission de grande qualité et présentée par un homme de grande valeur, plus chaleureux et moins journalistique que PPDA ! Décidement, que de comparaisons ! Comme quoi, chacun son style et il y a de la place pour tout le monde !

Le contenu de l'émission maintenant. Varié, assez original, des invites percutants. J'ai été particulièrement touchée par Amanda Sthers. Elle a répondu à la critique d'un journaliste de l'Express (critique regardée sur un PC) à en direct en appuyant sur la touche "stop" sitôt qu'elle souhaitait intervenir. Je l'ai trouvé sensée, sensible, intelligente, émouvante et très belle. Le sujet de son roman "Keith Me" et ce qu'elle en a dit me donne vraiment envie de l'acheter.
J'ai aussi apprécié l'interview de Catherine Miller, sa franchise, son sourire. Même si, peu interessée par la littérature relativement libertine, je ne lirais pas ses livres.
C'est toujours un immense plaisir que de voir Jean D'Ormesson à la télévision. Cet homme au regard azur, passionné et passionnant, est une véritable bible de littérature, d'histoire, et de culture. J'aimerais l'avoir comme grand père. Les réunions familiales me sembleraient d'un seul coup fascinantes. Et je crois que je pourrais parler des heures avec lui, près de la cheminée.  Oui, pour moi,  Jean d'Ormesson est un peu le papi des lecteurs français.
Enfin, le débat entre un pro Christine Angot et un anti Christine Angot... C'est laissé trop de place à cette auteur qui méprisante et antipathique. Et comme disait l'un deux : "Tout le monde connait Christine Angot mais personne n'est capable de citer un de ses livres". Tout à fait vrai ! Qu'est-ce qu'elle a écrit Christine ?

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0
Commenter cet article

Sarvane 02/05/2009 12:25

Merci Géraldine :-) Oui, à l'occasion, je serais ravie de répondre à tes questions et ainsi me faire un peu connaître. Et je suis contente de voir que je ne suis pas la seule à regretter "Vol de nuit". A+ tard.     

Géraldine 03/05/2009 11:26


@ Sarvane : Je t'enverrai les questions dans le courant de la semaine


Sarvane 01/05/2009 12:22

Je rejoins Catherine ci-dessus : Les émissions littéraires parlent d'auteurs qui n'ont pas besoin de cela pour se vendre et qui ne valent pas forcément le tapage médiatique que l'on en fait. Je prêche pour ma paroisse, soit, mais il faut dire que le seul qui m'ait donné ma chance, c'est justement PPDA en citant un jour un de mes livres en coup de coeur sur LCI. Il était le seul à parler régulièrement d'auteurs non médiatisés. J'espère qu'il refera une émission littéraire. Mais pour mon dernier roman policier, là, j'ai un sacré problème pour le faire davantage médiatiser... Et pourtant, c'est la condition sine qua non pour espérer être lu du + gd nombre...  

Géraldine 02/05/2009 11:30


@ Sarvane : Je pleure depuis trop longtemps la disparition de l'émission vol de nuit, qui en plus était diffusée bien trop tard ! Si tu veux, je peux "t'offrir" un peu d'espace pour t'aider à mon très très très humble niveau à médiatiser ton roman policier par
le biais d'une petite interview comme je l'ai fait avec d'autres auteurs. Qu'en penses tu ?


Catherine 15/09/2008 14:31

Bonjour Géraldine, j'ai de nouveau un peu de temps pour surfer sur ton blog. Booky a l'air en pleine forme ^^ Tu as eu le temps de regarder ce premier Café Littéraire, quelle chance, et c'est bien que tu en parles. De mon côté, j'ai pu regarder les deux premières émissions de La grande librairie sur France 5 (à la télévision) et les deux premières émissions de Vendredi si ça me dit sur France 2 (vidéo sur Internet car je ne suis pas chez moi avant 19 h 50 et ça commence à 18 h 55). Le but de ces émissions : faire lire, ou du moins faire acheter le livre, et ce n'est pas gagné ! Surtout si on parle toujours des mêmes auteurs qui n'en ont pas besoin ou qui ne mérite pas qu'on parle d'eux... Si tu souhaites regarder d'autres émissions littéraires, il y a une liste exhaustive (je crois) dans Les émissions littéraires de la rentrée 2008. Bonne semaine, Catherine.

Anne-Sophie 08/09/2008 23:55

Sans doute, mais au cours de l'émission elle a beaucoup parlé de Bruel, de sa rupture, de ses enfants. Ce qu'elle en a écrit dans son roman, ce qu'elle a fait dans la réalité... C'était assez étrange à voir.

Anne-Sophie 07/09/2008 14:03

Je suis d'accord avec toi. Ca m'a plutôt bien plu même si c'est assez bruyant. Je n'aime pas le principe de faire de l'animation dans un bar et laisser les gens bavarder comme si de rien n'était...Juste une petit vérification : le journaliste bosse au Nouvel Obs. Mais contrairement à toi, je n'ai vraiment pas envie de lire ce livre. Je ne savais même pas que c'était l'ex femme de Bruel. A présent que j'ai compris que c'est un bouquin people ça ne me dit rien du tout.

Géraldine 07/09/2008 17:14


Le probleme , c'est qu'amanda était écrivain bien avant de rencontrer Bruel ! Et que maintenant, le côté people lui colle à la peau injustement !


goodbauer 07/09/2008 11:48

Picouly je l'ai toujours aimé surtout lors de Café Picouly sur la 5, mais cet émission fut un peu terne, va falloir revoir des trucs même si elle été pas mauvaise et puis faut oser à 22h30 face à Secret Story, sinon l'audience est catastrophique, j'espère qu'elle se fera vite son nid quand même

Schlabaya 07/09/2008 10:45

Une émission littéraire hebdomadaire sur France 2 à l'heure où les enfants dorment : quel bonheur! Surtout si ça permet de découvrir des auteurs de talent.Je partage ton point de vue sur Christine Angot (sauf que je connais certains de ses titres, mais enfin...) : une bonne femme égocentrique qui écrit des bouquins assez imbuvables traitant de son nombril et de ses fesses, bof bof! Elle fait de la provoc pour provoquer,nous dissèque ses malheurs et ses faits et gestes à la gueule, ceux qui n'aiment pas sa prose sont des cons... Détestable. Pour ce qui est de Catherine Millet, elle est peut-être plus agréable, je ne sais pas, mais je ne vois pas bien l'intérêt de ce genre de littérature... même si ça correspond à l'esprit du temps.