LES LOIS DE LA GRAVITE, de Jean TEULE

Publié le 31 Octobre 2008

Résumé : Dans trois heures, le lieutenant Pontoise pourra quitter son commissariat. À cet instant précis, une femme entre dans le commissariat désert et demande à être arrêtée pour avoir assassiné son mari. « Comment ? » En le poussant pas la fenêtre de leur appartement du 11e étage. « Quand ? » Il y a dix ans. « Pourquoi ? » Parce qu'il était sadique, irresponsable et qu'il la battait, elle et ses enfants. « Comment se fait-il qu'elle n'a jamais été inquiétée ? » Parce qu'elle a dit qu'il s'agissait d'un suicide et comme son mari sortait d'un hôpital psychiatrique après avoir plusieurs fois tenté de se tuer, tout le monde l'a crue. « Pourquoi se dénoncer si longtemps après ? » Parce qu'elle a des remords. « Et pourquoi justement ce soir ? » Parce que c'est, jour pour jour, le dixième anniversaire du décès et que demain le crime sera prescrit… Le lieutenant n'en croit pas ses oreilles. Pendant quelques heures, la meurtrière et le policier vont s'affronter avec une violence rare. Elle veut qu'on l'arrête. Il s'y refuse absolument.

                                          

Mon humble avis :Ce livre de Jean Teulé s'est retrouvé dans ma PAL suite à un achat compulsif. La 4ème de couv' m'a tant interpellée. C'est vrai qu'elle semble promettre un bon moment de lecture...
Certes, l'idée d'origine est excellente : un huit clos entre une meurtrière qui supplie un flic de l'arrêter. Hélas, le reste ne suit pas. En tant que lectrice, j'ai trouvé le temps aussi long que le protagoniste qui trouve interminables  les 3 heures le séparant de minuit. Le roman est pourtant très court, 130 pages. L'écriture manque de limpidité. Je ne compte pas le nombre de fois où j'ai repris des phrases à leur début pour bien en distinguer le sujet, le complément d'objet direct ou indirect, le verbe... bref, pour trouver le sens des phrases. C'est dommage. Par contre, comme l'idée est bonne je le répète, je me disais pendant ma lecture qu'avec un bon scénario et des dialogues piquants, cela ferait certainement un film original et prenant, à condition qu'on y trouve Agnès Jaouis et Jean Pierre Bacri dans les rôles principaux. Les imaginer dans ces rôles a tout de même épicé un peu ma lecture qui manquait cruellement de saveur. 

                                       
                

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

pimprenelle 22/12/2009 08:39


J'aurais pu écrire ton avis, il est très proche du mien.
En effet, une lecture ennuyeuse avec certains passages absolument incrédibles. Jean Teulé et moi, c'est fini avant même d'avoir commencé


Géraldine 22/12/2009 21:50


@ Pimprenelle : oui, c'est fou comme le premier rendez vous avec un auteur est important et préfigure ou non de la suite de la relation !


Cachou 10/03/2009 21:24

Au début, j'ai commencé à lire ce livre parce que ma mère a insisté. "ca ne te prendra que deux heures". Au bout de deux heures (enfermée dans un bus avec des ados), je n'étais même pas arrivée à la moitié du livre tellement il m'ennuyait (je le trouve mal écrit, cliché et très rébarbatif) et je l'ai juste abandonné. Je prends mon courage à deux mains et le dit à ma mère...qui me révèle alors qu'elle voulait que je le lise parce qu'elle a trouvé que ça partait en vrille à la moitié et que ça devenait du grand n'importe quoi (merci maman d'avoir pensé à moi). Et bien, je n'ai même pas tenu jusqu'au moment où ça part...en vrille, mais c'était déjà trop pour moi. Première et dernière expérience avec cet auteur.

Géraldine 10/03/2009 21:42


On est sur la même longueur d'ondes sur cet auteur. Dis donc, méfie toi de ta mère, en tous cas au sujet des conseils lecture !


Karine :) 02/11/2008 17:14

C'est vrai que le résumé est tentant... mais je réserve encore mon opinion... sait-on jamais!!!

Philippe 01/11/2008 10:01

Jean teulé est un tourmenté ... ca explique peut-etre ?Un petit Patrick Cauvin pour compenser ?

Géraldine 01/11/2008 10:33


ah oui, avec plaisir !