EDITEUR : UN METIER

Publié le 15 Mars 2009


Voici un témoignage passionnant d'éditeur, que je reporte ici avec l'aimable autorisation de Monsieur Jacques André, l'éditeur en question.

Ces coordonnées sont : Jacques André Editeur
                                             5 rue Bugeaud
                                              69006 Lyon
                                    Site :
http://www.jacques-andre-editeur.eu/
Son catalogue est diversifié, mais vous y trouverez entre autre Mary Dollinger, écrivaine "star de ce blog", qui a déjà eu droit à deux critiques ici "Le bébé était cuit à point" et "Journal désespéré d'un écrivain raté". Mary avait eu aussi l'extrême gentillesse de répondre à une de mes interviews maison !
Viendra bientôt une chronique de "Ma Puce" de Jean-François Dupont, en très bonne position sur ma PAL.

Voici ce témoignage, qui ne m'est pas éxclusif mais qui a le mérite d'être clair et fascinant , et publié ici avec l'autorisation de l'intéressé !


"La vocation de l’éditeur est double :

D’une part, il est tenu de conserver « vivants » des textes qu’il juge d’intérêt pour la société contemporaine et à venir. Il se doit, dans ce domaine, d’être diligent.

D’autre part, il s’efforce de faire venir au grand jour des textes dont il estime qu’ils pourront rejoindre les premiers. Et il doit ici faire preuve d’excellence.


Je me suis efforcé, en dilettante d’abord depuis les années 1990, puis en professionnel depuis 2003, de pratiquer ces deux activités en publiant des livres en m’appliquant d’abord à les rendre beaux et agréables autant au toucher qu’à la lecture, avec les moyens techniques les plus simples.


Je me suis ensuite découvert une aptitude à la gestion de l’ouvrage de recherche, pourvu d’un appareil critique ou non, et je me suis doté d’une technique simple et efficace pour publier des livres « difficiles » à des coûts acceptables.


A partir du moment où cette maîtrise était acquise, il devenait aisé de publier des ouvrages de poésie, avec des choix de plus en plus serrés, exigeants, toujours à la recherche d’une écriture contemporaine, soucieux d’aider à mettre au monde une poésie vivante et fertile.


Cela m’a permis de rencontrer des romanciers et des dramaturges, de puiser dans un vivier d’ouvrages étonnants ou divertissants, et, enfin, de découvrir le monde des créateurs « de l’ombre », nos futurs grands écrivains, quelques forçats de l’écriture, des esthètes, des êtres magnifiques, des femmes et des hommes généreux et prolixes.


Certains disparaissent, et je ne puis rien faire d’autre que de leur rendre hommage en continuant de tenir leurs livres dans mon catalogue.


Mon dernier souci était d’insérer ce magistère dans un contexte économique violent, sournois et paradoxal. A la violence économique, je réponds en établissant une structure de très petite dimension mais dotée d’une technologie de pointe, avec une équipe compétente. A la difficulté sociologique, la certitude d’avoir raison sur le long terme me donne la sérénité et la certitude « balistique », le « viser juste ». Quant au paradoxe, c’est bien dans la logique de la « décroissance » qu’il faut trouver la clé et la justification de notre action : cette philosophie, je la soutiens en utilisant — justement — les atouts les plus efficaces des nouvelles technologies, l’exploitation mesurée et adaptée d’un papier géré aux normes écologiques, et en publiant des textes qui font appel à la raison et à l’émancipation de l’individu."


                                                                             

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost0
Commenter cet article

Hécate 19/03/2009 18:53

Par avance je vous en remercie, comme de votre aimable réponse. A bientôt alors!                     Hécate

Hécate 19/03/2009 13:18

Bonjour,avez-vous lu cet écrivain:Robert Alexis édité chez Corti? Je ne l'ai pas trouvé dans votre liste.Si vous avez un moment, je vous propose une visite sur mon blog "Le Fil d'Archal" où je lui ai consacré plusieurs textes à propos de ses romans qui ont été une véritable révélation pour moi.   Cordialement votre dans la passion des livres.                                          Hécate

Géraldine 19/03/2009 17:31


Non, je ne connais pas cet auteur. Mais je vais combler mes lacunes sur votre blog


Cyril 17/03/2009 20:14

Bonsoir Géraldine,Très intéressant témoignage que tu as déniché. Comme quoi, il n'y a pas que les "poids lourds" dans le PLF (paysage littéraire français). Les "petits" sont souvent les plus moteurs dans le domaine. Les gros ne faisant que récupérer les auteurs les plus prometteurs (ou "les plus financièrement rapporteurs" (sourire))bisous

Géraldine 17/03/2009 20:20


Ils sont aussi les plus humainement accessible et enclin à répondre positivement à ce genre de demande !


Midola 16/03/2009 21:29

L'interview de ce petit éditeur est intéressante. Ta rubrique s'enrichit !

Géraldine 16/03/2009 22:02


Merci pour le réconfort car que d'efforts !!!


keisha 16/03/2009 08:16

Oui bon, une règle que l'on se fixe peut être contournée!!! je vois que tout ce que j'ai dit a été enregistré...

Géraldine 16/03/2009 12:43



@keisha.... et maintenant largement diffusé !!!



sylire 15/03/2009 22:29

Je trouve cette collection très agréable à lire, le format est peu banal et le look très attrayant.

Géraldine 15/03/2009 22:32


Franchement, j'apprécie, entre deux pavés de dire tiens, je me fais une petit histoire sur l'après mid. Découvrir une histoire, des personnages, un auteur et son univers en quelques pages est aussi
très sympa !


A_girl_from_earth 15/03/2009 15:24

(ben Keisha, je croyais que tu bossais pas le dimanche! que c'était un principe! Hâte de voir ce que tu as ramené dans ta valise rouge!)Toujours aussi instructif ces témoignages! J'aime beaucoup le catalogue de cet éditeur dont je n'ai pour l'instant découvert que la collection "En attendant le bus" (vraiment j'adore ce concept) avec Mary Dollinger. Il semble avoir des sélections vraiment intéressantes!

Géraldine 15/03/2009 22:36


Coucou, me revoilou tout juste rentrée de Paris, EPUISEE ! Super contente de notre rencontre hélas trop courte, ravie de mon salon, plein de chose à raconter ... dans mes billets, va falloir être patiente.
Par contre, je pense que si keisha a bossé aujourd'hui, c'est parce qu'elle s'est promenée samedi et qu'elle a pas bosser !!

bisous


keisha 15/03/2009 13:52

J'ai bien reçu le bébé! Je connaissais déjà cet éditeur car un copine lyonnaise y a fait éditer un bouquin (pas lu, pas chroniqué, pas encore le temps)Là, je dois écrire mon CR du salon!

Géraldine 15/03/2009 22:41


Que de retard dans les billets ! voilà ce que c'est que de partir en balade en Paris. Comme AGFE, je suis curieuse de connaitre le poids qu'avait ta valise rouge samedi soir. Sans doute
qu'heureusement qu'il n'y a,pas de limite de poids de bagage à la SNCF !