DIS OUI, NINON, de Maude LETHIELLEUX

Publié le 14 Mars 2009

Résumé : Dans ma classe, une immense dame maigre et très laide avec des cheveux courts et des gros sourcils m’a demandé de recopier le mot écrit au tableau. J’ai essayé d’imiter les traits droits comme du blé un jour sans vent, c’était très difficile, mes doigts glissaient sur la mine colorée. La dame s’est approchée et elle a dit : Mon dieu ! J’ai dit que j’étais pas dieu mais que si elle voulait m’appeler comme ça, pourquoi pas. Elle a répété :
― Mon dieu… Tu ne sais même pas écrire « maman » ?
― Non, ça sert à rien que je l’écris puisque je dis jamais maman.
― Tu…tu ne dis jamais maman !
― Non, je l’appelle Zélie parce que c’est trop mignon et en plus c’est personnel et assumé pour de vrai.
La dame m’a dit de ne pas parler sur ce ton, j’ai répondu que je ne mangeais pas de poisson parce que sinon, on allait vider la mer.

Du haut de ses neuf ans, Ninon observe le monde. Un monde où les adultes ne s’aiment plus, où les mots n’ont pas de sens, où les mensonges sont rancuniers... Parce qu’elle ne le comprend pas, Ninon décide de s’en détourner et de vivre avec son père qui n’a plus rien. Rien, sauf elle.
Ensemble, ils refont leur monde, construisent une maison à partir de rien, traient les chèvres, vendent sur les marchés, oublient l’école et les bonnes manières, sans se soucier des bien-pensants, ni de madame Kaffe, l’assistante sociale.

Dis oui, Ninon est une histoire d’amour. Celle d’une petite fille pour son père et celle d’un homme pour la liberté.



Aujourd’hui est un jour comme un autre. Le soleil a peur de s’enrhumer, les enfants jouent dans la cour de récré, les humains se cherchent ou s’oublient, la vie s’étire sans se faire remarquer… C’est un jour comme un autre pour tout le monde, sauf pour moi.

Ninon a fugué, elle voulait voir le monde, elle voulait écouter les gens et rire en cachette, leur parler aussi, alors elle s’est levée en douce et est allée s’installer à la petite librairie du coin ou à la grande Fnac, je ne sais pas, je n’ai pas encore osé aller la retrouver.

Sur un étal parmi des bleus, des blancs ou crèmes, une petite framboise timide attend qu’une main se pose sur elle.

Elle s’appelle Ninon, n’oubliez pas…




Mon humble avis :Je n'ai pas encore pu lire ce livre mais tiens à en parler ici pour donner un petit coup de pouce à mon humble niveau à cette auteure qui a déjà la qualité d'être adorable, accessible, disponible et à l'écoute... donc très humaine. Ça je le sais car nous avons échangé des mails en privé, à mon initiative. C'est moi qui était en demande envers Maud qui a répondu immédiatement à mes questions, puisque nous partageons ou avons partagé certaines choses.

J'ai découvert Maud par le blog de Catherine qui y a interviewé cette auteure qui semble avoir plus d'une corde à son arc. Pour lire cette interview, cliquez
ICI

Vous pouvez retrouver aussi Maud et son univers sur son blog http://maudetlesmots.free.fr/

Quand à moi, dès que je me serai sortie de ma tourmente livresque avec mon prix des lecteurs Poche plus tous les autres livres qui m'ont été envoyés ou me le seront bientôt, donc dès que ma PAL de ressemblera plus à une tour de Pise, de dirai Oui à Ninon !



L'avis de Sylire sur ce livre ICI

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Littérature française

Repost0
Commenter cet article

Moka 16/03/2009 21:56

Un livre de plus sur ma PAL !

Géraldine 16/03/2009 22:04


Ca me ravie car j'ai vraiment envie d'aider cette auteure, même si je n'ai pour l'instant pas le temps de lire son livre. Bonne lecture et n'hésite pas à venir redonner ton avis ! 


Anne 16/03/2009 08:16

Je n'ai reçu d'exemplaire, mais Maud est à la Fnac de Nantes mercredi et je vais y aller.

Géraldine 16/03/2009 15:08


@ anne : Et bien tu pourras la saluer de ma part ! On ne se connait que par mail depuis peu de temps... Mais je
pense que c'est une artiste qui mérite d'être soutenue...même si elle n'en a peu-être pas tant besoin que ça. Son bouquin semble faire son bon homme de chemin tout seul comme un grand !


A_girl_from_earth 15/03/2009 23:44

Non ça va j'ai été très raisonnable. Dans les salons généralement je n'achète pas quand je sais que je peux trouver facilement les livres en librairie ou bib' et donc ajourner les dépenses à plus tard.Pour la PAL c'est une nécessité là car j'ai 5 livres que j'aimerais lire dans l'immédiat dont 3 livres de bib' à rendre dans 2 semaines, sans compter que j'aimerais bien aussi alléger ma très vieille PAL d'au moins 2 ou 3 livres (wow!!) avant de faire encore de nouvelles acquisitions. (en réalité j'étais en mode raisonnable au salon parce que je m'étais déjà programmée par rapport à ça... sinon si j'étais en mode fouinage intensif comme en librairie ou à la bib', ça aurait pu faire mal )Par contre j'annonce demain que je m'engage pour un deuxième tour de littérature policière sur les 5 continents cette année. Bon, j'attends impatiemment ton rapport! ;)

Géraldine 16/03/2009 11:47


2ème tour de defi de littérature policière de par le monde?!!!!  Vas pas te plaindre après !!


A_girl_from_earth 15/03/2009 15:17

Je l'avais repéré chez Catherine aussi, cette auteur a l'air d'avoir un univers bien à elle, j'aime bien. Bon, moi mis à part coup de foudre avec une couv', ou autre, je ne rajoute pluuuus rien à ma PAL pendant quelques semaines (et qu'on m'assomme si je le fais! ).J'ai été enchantée de te rencontrer au salon au passage, c'est vraiment chouette que ça ait pu se faire finalement. J'espère que ce WE ne t'a pas trop épuisée (moi j'étais sur les rotules le soir!) et que ton retour s'est bien passé.Comme dit Alain plus haut dans les coms, on sent déjà à travers ton blog que tu ne manques pas de ressources, ni de caractère malgré ton accident qui n'est pas évident à gérer, et j'ai vraiment été impressionnée par ton énergie de battante samedi!Repose-toi bien maintenant! Bises

Géraldine 15/03/2009 22:39


Merci pour les compliments sur mon caractère. C'est vrai que si je n'avais pas ce caractère là, de battante qui se
casse la gueule mais de battante quand même, je serais hélas morte je pense où dans un état bien pire.
Bon, parlons plaisir, j'imagine que si je vais demain sur ton blog je trouverai un article sur cette décision sans appel de ne plus RIEN ajouter sur la PAL... La carte bleue a chauffé samedi ??


Anne 15/03/2009 11:19

Si tout va bien, mercredi soir j'aurais mon exemplaire dédicacé en main Bon dimanche!

Géraldine 15/03/2009 22:43


Et comment tu as fait pour recevoir un exmemplaire dédicacée ?? Bon ben tu pourras revenir (à moins que je passe chez toi au bon moment) quand tu auras lu le bouquin pour me donner ton lien que
j'ajouterai à ce billet !


keisha 15/03/2009 08:08

Yep ! je l'ai rencontrée hier matin au salon du livre, d'ailleurs son livre était dans mon sac rouge ... Elle est vraiment sympa !!! Nous partageons le même amour pour les fromages de chèvre!

Géraldine 15/03/2009 22:59


Oh ben moi aussi dis donc, depuis quelques temps, le fromage de chèvre est une découverte et une nouvelle gourmandise qui j'arrose à toutes les sauces et mets dans tous les plats. Par contre,
domage, je n'ai pas eu l'occasion de rencontrer Maude !


mary 14/03/2009 20:48

C'est marrant mon papa m'a surnommée depuis ma petite enfance Ninon ( rien à voir avec mon prénom, Maryline ! ) Aussi ce titre m'inspire déjà !

Géraldine 15/03/2009 23:03


Donc il rejoindra certainement bientôt ta bibliothèque Ninon !


Aifelle 14/03/2009 20:34

J'ai beaucoup aimé aussi ce livre. Si tu es allée au salon du livre aujourd'hui, tu l'as peut-être rencontrée. Je devais y aller hier et un contretemps m'a fait repousser d'une journée, çà m'a permis de la voir et j'étais ravie.

Géraldine 16/03/2009 12:44


Coucou,
Non, je n'ai pas vu Maude qui était là le matin et moi l'après midi. Donc tu as finalement réussi à faire un bout de salon  AS tu passé un bon salon, la pêche à t-elle était bonne ?!!!


sylire 14/03/2009 20:07

Je sais déjà que tu vas aimer la petite Ninon

alain 14/03/2009 18:45

tu es vraiment exceptionnelle,pas encore tout récupèré et tu gardes une sacrée activité,tu as raison,mais cela prouve une force de caractère peu commune,quelle leçon pour beaucoup.

Géraldine 16/03/2009 12:50


Merci Alain. Oui, la force de caractère est là, + ou moins forte suivant les moments et les épreuves et heureusement. Car la forme psycho et santé toujours pareil.Mon élocution est toujours
catastrophique et épuisante pour moi. Et la fatigue générale bien là aussi. Mais j'ai tout de même passé un bon salon, j'ai réussi à y faire ce que je voulais, même si cela m'a stressée et mise KO.
Rapport du salon dans les prochains billets...he, faut bien que j'assure mon fond commerce, qui est le nombre de visiteurs par jour... Je fais durer le suspens, et le plaisir ...
Bises à vous deux (obligation  de transmettre à qui de droit !)
Géraldine


Florinette 14/03/2009 17:52

J'ai hâte de découvrir ce livre que je devrais recevoir prochainement !Bon week-end Géraldine, bises !

Géraldine 16/03/2009 12:52


@ florinette : WE fut épuisant mais je suis ravie d'avoir finalement réussi à faire mon salon du livre. Quand au bouquin dont il est question ici, comme je viens régulièrement chez toi, j'y
verrais bien le billet un de ces jours !