Y'A PAS D'EMBOUTEILLAGE DANS LE DESERT, de Moussa AG ASSARID

Publié le 17 Juin 2009

Témoignage broché - Editions Presses de la Renaissance - 232 pages - 17,50 €

Résumé : Moussa Ag Assarid a le voyage dans le sang. Né an nord du Mali vers 1975, de parents nomades, aîné d'une famille de treize enfants, le jeune Touareg part pour la France un jour de 1999, et troque les dromadaires de son enfance pour le TGV et le métro. Toujours en vadrouille, à la rencontre des autres, il raconte dans cet ouvrage sa découverte à la fois émerveillée et étonnée de la France, de sa nature, de ses habitants, de ses habitudes, de tout ce que nous ne voyons plus à force de le côtoyer, d'en user ou d'en abuser. Cocasses et attendrissantes (son lit d'hôtel si grand que tous les enfants de la tente auraient pu y dormir, le miracle de l'eau coulant des robinets, la magie des escalators et portes automatiques...), mais aussi plus lucides voire désabusées (le manque de temps, d'humanité et de chaleur des gens...), ses anecdotes et réflexions, constamment imprégnées de sa culture et de l'art de vivre du désert, sont, pour les Occidentaux que nous sommes, l'occasion de sourire de nous-mêmes et de méditer sur nos choix de vie. 


                                   

Mon humble avis : Ce livre est le témoigne d'un jeune touareg qui s'installe en France pour y étudier. Il découvre alors l'occident et sa civilisation, la société de consommation, le modernisme, les moeurs françaises. Il découvre, s'interroge et compare notre mentalité avec celle des Touaregs.

 

Il en résulte un récit fait de courts chapitres de 2 ou 3 pages chacun sur une sujet bien précis. C'est un excellent moyen de mieux connaître la philosophie et le mode de vie du peuple touareg.
Moussa Ag Assari porte un regard lucide sur les différences qui séparent les deux mondes. Lucide et parfois étonnant, enthousiaste, émouvant. Mais agaçant aussi. Par moment, il me semblait qu'il dressait une critique systématique de notre mode de vie. Il m'est arrivée de me sentir un peu vexée par ses propos sur la vie que je mène ou que je subis. Mais soyons honnête, il n'y a que la vérité qui blesse. Il n'empêche qu'à lire le portrait qu'il dresse de notre pays, je me suis quelques fois demandé ce qui lui plaisait en France, même s'il se dit fier d'y vivre.

Il n'en reste pas moins que ce livre est aussi une magnifique leçon de vie et de sagesse, une incitation à un retour à l'essentiel. Quelques belles citations pour la route :

"Voyager, c'est aller de soi à soi en passant par les autres"

"Si les pays pauvres semblent plus joyeux, c'est peut-être parce qu'ils savent être heureux plus simplement".

" Je pense surtout que le monde ne suffira jamais à ceux qui n'ont pas de rêve"...

Au fil des pages, vous en découvrirez beaucoup d'autres, toutes aussi belles, toutes aussi vraies.
Moussa Ag Assari s'investit dans son association humanitaire
La caravane du coeur, qui soutient la cause touareg et crée des écoles dans le désert.

                                                       



Sur ce blog, une interview exclusive de Moussa Ag Assari ICI

Rédigé par Géraldine

Publié dans #récits ou romans de voyages

Repost0
Commenter cet article

A_girl_from_earth 20/06/2009 01:25

Ouaif, je fais de la délation, pas bien, mais ils m'ont tellement énervé par leur incompétence et leur manque de bonne volonté par deux fois en l'espace d'une semaine que je peux bien dire qui c'est: Gibert Joseph! On n'est jamais mieux servi que par soi-même...

Thaïs 18/06/2009 21:10

Je l'ai lu il y a un moment déjà et je  garde le souvenir du moment qui a suivi pendant lequel je m'interrogeais sur les fondamentaux, le necessairedans la vie de tous les jours pour nous occidental.

Géraldine 19/06/2009 12:14


@ Thais : je ne pensais pas que ce livre était sorti depuis longtemps !


A_girl_from_earth 17/06/2009 22:40

Moi je sens que ce livre me plaira! Il est déjà dans ma LAL. Bizarrement en librairie on m'a dit qu'il était épuisé alors que je l'avais demandé 1 ou 2 semaines après que tu te le sois procuré à st-malo!! Du coup j'attends sa dispo à la bib'.

Géraldine 19/06/2009 12:07


@ AGFE : Si tu veux, ce livre est dispo sur fnac.com. cela m'étonne que ton libraire d'ait dit "épuisé"


Marie 17/06/2009 22:10

Ca doit être super intéressant... même si parfois son analyse doit effectivement déranger nos certitudes !

Géraldine 19/06/2009 12:04


@ Marie : C'est effectivement intéressant et avec de très beau moment de réflexion


Edelwe 17/06/2009 22:01

Décidément j'adore ce poisson...ce livre me tente bien! je vais le noter! et si tu veux, un tag t'attend sur mon blog!

Géraldine 19/06/2009 12:03



@ Edelwe : Et le pire,c'est que comme j'utilise explorer, je ne vois pas ce poisson. Il faudrait que je change d'habitudes et que j'utilise fire fox. Mais à mon âge, changer
d'habitudes...



laurence 17/06/2009 22:00

ton blog est une vraie invitation au voyage dans tous les sens du terme ... decouverte de l'autre , de la terre des autres , des mots des autres ...c'est un regal et quelle fierté de te connaitre !hasta luego laurence

Géraldine 19/06/2009 12:01


@ Laurence : Merci, je suis touchée. La fierté est vraie aussi dans l'autre sens !


Lilibook 17/06/2009 18:40

Ce livre doit être vraiment très intéressant.

Géraldine 19/06/2009 11:50


@ Lilibook : Disons qu'on ne lit pas ce genre de livre tous jours, alors qu'il permet justement de ce poser les bonnes questions !


keisha 17/06/2009 17:01

Hors sujet : tu exagères avec les étoiles de mer et autres petits poissons exotiques qui se baladent sur ton blog!!! Comment veux-tu qu'on ait envie de travailler?Au sujet du livre : le regard d'un "étranger" sur notre pays est toujours intéressant... Rien de tel pour "voir" notre quotidien.Et je veux aller au Mali... Bon, en Afrique on va dire!

Géraldine 19/06/2009 11:42


@ Keisha : Ben c'est fait exprès ! Pensons à tous ceux qui ne pourrons pas partir cet été. Un click chez moi et hop,
les voilà sur une plage tropicale !!!