DU RIFIFI SUR LA BLOGOSPHERE

Publié le 8 Avril 2010

Ce weekend Pascal a été bien mouvementé sur la Blogosphère littéraire.... Bref, les cloches ont bien sonné et rameuté tout le monde et bien des oeufs ont été cassés...

Si vous êtes blogueurs, vous êtes sans doute déjà au courant de l'affaire...

Si vous êtes juste de passage ou abonnés à ce blog, peut-être ceci ne vous intéressera pas forcément.

 

Quoiqu'il en soit, il est de mon devoir d'écrire ce billet et de relayer ainsi l'information.....

 

 

 

De quoi s'agit il.... D'une blogueuse, Cynthia, qui écrit par un billet qu'elle n'a pas aimé le livre "Papou", de l'auteur Jean Claude Deray, aux Editions Alphée. Vous pouvez visualiser ce billet ICI. Vous en conviendrez que nulle part Cynthia ne manque de respect envers l'auteur et qu'elle insiste bien sur le fait qu'il ne s'agit uniquement de son avis sur un livre d'un genre qui ne lui convient pas, mais qu'elle a reçu par un partenariat "aveugle". (où l'on accepte de recevoir un livre sans savoir duquel il s'agit contre chronique sur un blog.

 

Maintenant, petit rappel de la loi....

 

La liberté d'expression a été consacrée par une proclamation solennelle lors de la Révolution. La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen du 26 août 1789affirme dans son article 11 : "La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l'homme ; tout citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l'abus de cette liberté dans les cas déterminés par la loi."

Cette Déclaration a valeur constitutionnelle et le Conseil  constitutionnel a  reconnu que la liberté ainsi définie est "une liberté fondamentale d'autant plus précieuse que son exercice est une garantie essentielle des autres droits et libertés et de la souveraineté nationale, rappelant que ce droit a pour finalité principale celui pour chacun de recevoir une expression libre" (Conseil constitutionnel 10-11 octobre 1984).

 

 

Et enfin, un extrait de la réaction que Cynthia a reçu de l'auteur...

 

« Votre critique de Papoua est le juste reflet de vos limites que vous projetez avec une absence d'humour et de finesse d'esprit. Apprenez donc d'abord à vivre, puis à lire. Et enfin à écrire. Les chiens de la steppe mongole hurlent avec plus d'élégance que vous. Vous dîtes ce que vous pensez. mais pensez vous vraiment?

Vos mots sont bulle de savon qui vous donnent l'impression d'exister et qui crèvent au premier vent du large. J'accepte la critique quand elle est constructive mais pas les lallations et gazouillis de pétasses. Bien à vous, JCD »

 

 "De l'avis unanime de mes amis journalistes qui ont parcouru vos " critiques ": une débile frustrée, qui ferait mieux de s'orienter vers le repassage ." Désolant, non ? Moi, j'ai été moins virulent: vous n'existez pas comme être humain et comme critique? Vous avez devant vous de beaux jours de famine.
Lisez donc la collection Harlequin, au dessus de vos moyens intellectuels mais qui devrait vous satisfaire." 

 

 

Si vous souhaitez lire la totalité des échanges entre Cynthia, JC Deray et son éditeur qui s'excuse très gauchement, cliquez sur les liens suivants :  ICI et LA. Si vous avez un peu de temps devant vous, je vous invite à les lire... Cela vaut son pesant de caramels mous et s'est surtout affligeant de voir comment un homme peut tomber dans tant de vulgarité et de bêtise....

 

Qu'une blogueuse se fasse traiter de pétasse, se fasse ôter son humanité par un auteur n'est pas tolérable. Ne l'est pas non plus la réponse de l'éditeur qui explique et tente d'excuser les propos virulent de son poulain par la sensibilité de celui ci en tant qu'auteur.... Et depuis quand les auteurs auraient l'exclusivité de la sensibilité.... Enfin, si un auteur est trop sensible pour supporter la critique, qu'il continue à écrire si cela lui fait du bien, mais de grâce, qu'il le fasse pour son tiroir.

 

Résultat des courses : La blogosphère se sert les coudes et, outrée par le comportement de l'auteur, a décidé de boycotter l'auteur. Celui ci vient donc de perdre un paquet de lecteurs potentiels et de publicité éventuelle sur ces précédents ou futurs ouvrages. Bref, il a perdu une poule qui peut être aux oeufs d'or...

 

Certaines blogueuses proposent de boycotter aussi l'éditeur. Je serais plus nuancée, afin de ne pas pénaliser d'autres auteurs qui possèdent certainement talent et gentillesse, qui ne sont pour rien dans cette histoire et qui n'ont donc pas à en pâtir....

 

Je tiens à préciser que la réaction de JC Deray est très rare. La plupart du temps, nos contacts avec les auteurs sont très cordiaux et débouchent même sur de chaleureuses relations.... J'en veux pour exemple Nicolas Ancion (que j'avais pourtant sévèrement critiqué), Maud Lethielleux, Mary Dollinger, Thierry Cohen, Georges Flipo.... Liste non exhaustive bien sûr !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost0
Commenter cet article

Marie 18/04/2010 21:18



Vous avez été nombreuses à relayer ces faits, et c'est très bien !


Je n'aime pas l'intolérance.


Les blogs de lecture ne sont pas écrits par des pros, mais par des lecteurs qui ont simplement envie de faire partager leurs impressions et ont envie de découvrir de nouvelles lectures grâce aux
billets des autres.


Nous ne sommes liés par aucune obligation commerciale et la liberté d'expression nous autorise à dire si nous aimons ou pas un livre.


 



Géraldine 20/04/2010 11:12



@ Marie : Tu as raison, il semble hélas que tout le monde n'ait pas compris la règle du jeu...



Catherine 12/04/2010 01:28







constance93 11/04/2010 21:52



tout comme on évite de voter pour des gros connards, même si des fois, on ne s'en rend compte qu'après que ce sont des gros connards...^^


il y a tout plein d'autres exemples du genre, je pense


 



Géraldine 13/04/2010 10:39



@ Constance : je te suis tout à fait !



Gio 11/04/2010 15:13



Je suis effarée par ce que je découvre !



Géraldine 13/04/2010 10:35



@ Gio : Et oui, c'est navrant mais c'est la réalité qu'il ne faut pas passer sous silence, même si, fotrt heureusement celle ci est loin d'être quotidienne !



Alex-Mot-à-Mots 10/04/2010 20:16



Encore un auteur qui se prend pour Victor Hugo sans en avoir la carrure. Ses commentaires mêmes sont désolants.



Géraldine 11/04/2010 21:21



@ Alex : C'est clair. par contre, tu dis "encore".... Moi, c'est le premier que je vois comme ça...



Catherine 10/04/2010 19:22



Géraldine, c'est bien de relayer. J'ai lu tout ça, presque en direct, le weekend dernier, et j'ai été horrifiée ; évidemment je voulais relayer mais le travail, etc. Je vais voir si je peux
écrire quelque chose ce weekend... Je boycotterai l'auteur, mais pas l'éditeur. Par contre, je ne participerai sûrement pas à un partenariat 'à l'aveugle'. Bon weekend !



Géraldine 11/04/2010 21:19



@ Catherine : C'est vrai qu'un partenariat à l'aveugle ne me tente pas du tout, car assez risqué. Imagine, recevoir un pavé de 800 pages sur l'invasion des sauterelles en Vendée en 1543 !!!!



Mango 10/04/2010 13:51



A la liste des auteurs  fair-play qui répondent  courtoisement aux billets pourtant très critiques, tu peux ajouter : Frédéric Lenormand, l'auteur de la série policière des juges Ti
(entre bien d'autres livres)!



Géraldine 11/04/2010 21:15



@ Mango : Connais pas ce monsieur. Mais si tu dis qu'il est cool, je vais essayer de le connaître !



constance93 10/04/2010 01:15



il va falloir que j'en écrive un également pour relayer l'info, même si je pense la blogo est bien au courant.


je ne boycotterai pas l'éditeur de mon côté pour les mêmes raisons que toi. et puis aussi parce que je n'ai pas envie de me refuser une lecture dont j'ai envie. l'auteur, par contre, je crois
qu'il n'y a même pas besoin de se concerter



Géraldine 11/04/2010 21:14



@ Constance : Comme je n'aime pas écouter de la musique faite par de gros "connards", je n'aime pas lire des livres écrits par des gros cons. Bon, des fois, je ne le sais pas, mais si je le sais,
j'évite...



Sarvane 09/04/2010 18:11



Par expérience je sais qu'on ne peut pas plaire à tout le monde. L'avis d'un lecteur ne sera pas le même pour un autre. 



Géraldine 11/04/2010 21:11



@ Sarvane : Personne et rien ne peut plaire à 100% des gens, alors forcément, ils y a des pours, des contres, des critiques, des éloges. Il faut savoir accepter les deux avec humilité.



Val 09/04/2010 14:02



Merci Géraldine pour ce billet. Je n'avais pas eu vent de cette affaire.


La plupart des éditeurs et auteurs jouent le jeu. Heureusement d'ailleurs, Il ne s'agit pas pour les lecteurs bloggeurs de favoriser les billets sponsorisés. On est donc pas "obligés" d'écrire une chronique qui brosse dans le sens du poil.


On a le droit d'aimer, de s'enflammer même pour un livre qu'on a aimé. On a le droit, même si c'est difficile, (Nicolas Ancion sur ce point a entièrement raison), d'écrire un billet sur un livre
qui ne nous a malheureusement pas captivé.



Edelwe 09/04/2010 11:41



Je suis entièrement d'accord avec toi!



Géraldine 11/04/2010 21:10



@ Edelwe : Oui, cette histoire tient du délire. C'est à se demander si ce n'est pas une mauvaise blague avec une caméra cachée...



bladelor 09/04/2010 08:30



Un petit rappel qui ne fait pas de mal, parfois c'est bon de se rafraîchir la mémoire en allant à la source....



Géraldine 11/04/2010 21:09



@ Bladelor : Oui, et puis manifestement, et étrangement, certaines blogueuses n'étaient pas encore au courrant...



laurent (des fraises et) 08/04/2010 22:44



Encore un pas très intelligent qui scie la branche sur laquelle il est assis. Et il dira : ah mais c'est la faute aux blogs, à internet, aux autres. Ce genre d'individus se remettent rarement en
question. J'ai 2 mots qui me viennent à l'esprit : pauvre type! (pa pu m'empêcher)...



Géraldine 10/04/2010 12:03



@ Laurent : Tu résumes très bien la situation !



Mélopée 08/04/2010 22:03



Tout comme toi je ne boycotterai pas l'éditeur mais l'auteur ça c'est certain. Il a été sous les projecteurs pendant bien trop longtemps pour des attaques dont il aurait très bien pu se garder.
Cynthia a réagi très intelligemment ! Bravo à toi pour la mise au point !



Géraldine 10/04/2010 12:02



@ Mélopée : Rien a redire effectivement sur la réaction de cynthia, sauf la féliciter pour son seilf contrôle. Quand à l'auteur.... je n'ai jamais rien lu d'aussi abjecte que ces réponses. Donc
boycotté, même si un jour il devient prix Goncourt puisqu'il est soit disant si doué !!!



Nicolas Ancion 08/04/2010 20:56



Dans tout ce débat, il me semble qu'on passe sous silence l'essentiel : qu'est-ce que c'est que ces arrangements entre boîtes de RP ou attachés de presse et blogueurs qui échangent des bouquins
gratuits contre des comptes-rendus qui s'achèvent inévitablement par un merci à XXXX et à l'éditeur de m'avoir envoyé ce livre ?


Le premier des droits de la critique, c'est de parler ou de se taire. Si un éditeur est assez con pour obliger des blogueurs à parler de ses livres, qu'ils les aiment ou non, il mérite bien pire
réactions que celle de Cynthia, que je trouve plutôt modérée et argumentée, à son échelle, de critique amateur (qui aime parler avec enthousiasme des livres qu'elle aime et n'est pas très
outillée pour démollir un livre qui ne lui plaît pas trop, c'est bien naturel).


L'auteur et l'éditeur se sont ridiculisés dans leurs réponses, avec leurs recours à tout ce qu'ils trouvent de plus mesquin : "mes nombreux amis journalistes trouvent votre blog nul",
quel argument ! Vos amis blogueurs trouvent son mail détestable, la blle est donc au centre ;-) L'auteur est blessé, l'éditeur est coincé, ils partent perdants, de toute façon. Ne reste donc que
l'essentiel : si on vous oblige à parler des livres qu'on vous envoie, on ne peut en aucun cas vous obliger à en dire du bien. Ni à bien parler, d'ailleurs !


Merci de m'avoir permis de jeter un oeil à cette polémique bien peu reluisante :-)



Géraldine 10/04/2010 11:58



@ Nicolas : C'est clair. merci de ton intervention construtive.



Cynthia 08/04/2010 20:17



Oups, le commentaire de Saxaoul me fait déjà peur vu que j'ai reçu ce roman de la maison d'edition et compte le lire très bientot...


Merci pour ce billet Geraldine ! C'est rassurant de savoir qu'autant de personnes sont prêtes à défendre la liberté d'expression ;)



Géraldine 10/04/2010 11:56



@ Cynthia : C'est normal. 1/ la blogo se sert les coudes, 2/ la cause est juste 3/ l'auteur est vraiment allé trop loin et a trop fait preuve de manque de respect envers ta personne.



canelle56 08/04/2010 19:44



Oupsss , je viens de tout lire!!!!  je n'avais rien su de cette affaire , alors il va falloir ménager ces auteurs "ecorchés vifs" qui sont plus que fragiles....j'avoue que ce livre aurait pu
continuer son bonhomme de chemin si ce Monsieur ne s'etait pas manfesté de façon aussi cavalière , il a tout perdu.... bises Geraldine



Géraldine 10/04/2010 11:54



@ Canelle ; Absolument. Ce n'est pas un avis négatif qui aurait bloqué la carrière de son livre. Alors que maintenant, vu l'ampleur de l'affaire.... Il a scié la branche sur laquelle il était
assis.



Bénédicte 08/04/2010 19:43



j'avais réagi sur le blog de Cynthia. L'auteur est vraiment allé trop loin Mais je ne pense pas nécessaire de boycotter l'éditeur



Géraldine 10/04/2010 11:53



@ Bénédicte ; Effectivement, boycotter l'éditeur reviendrait à boycotter d'autres auteurs qui n'ont rien à voir dans l'histoire.



saxaoul 08/04/2010 19:19



Pour ma part, c'est un bloggeur qui s'est lâché dans les commentaires sur "40 ans, 6 morts et quelues jours". L'auteur, lui, est resté très correct mais ce n'est pas le cas de la personne qui a
laissé de multiples commentaires.



Géraldine 10/04/2010 11:52



@ Saxaoul : Oui, j'ai été lire ça sur ton blog. C'est abérrant... Il faut que ça cesse tout cela, la blogo doit rester un univers chaleureux.



sylire 08/04/2010 19:08



Bon, espérons que cette histoire soit la dernière du genre !



Géraldine 10/04/2010 11:39



@ Sylire : C'est mal parti.... La , c'est Saxaoul qui en fait les frais mais de la part d'une personne qui laisse des commentaires plutôt virulents et irrespectueux sur un auteur...



patrick 08/04/2010 18:41



http://moto-rando.blogspot.com/


attention aussi a nous les bloguer a ne pas devenir des terosistes des commentaires


certes l'auteur a depassé les bornes par son vocabulaire outrancier, mais boycotter l'editeur? il y a un monde


ps si tu as 5minutes ou 15 passe chez moi je viens de mettre en ligne une nouvelle et ton commentaire m'interesse


a bientot


 



Géraldine 10/04/2010 11:41



@ Patrick : Je ne suis pas pour boycotter l'éditeur, puisque d'autres auteurs n'ayant rien à voir dans l'histoire en pâtiraient.



Liza 08/04/2010 17:57



Coucou !


Je n'avais pas eu vent de l'affaire, merci d'en relater ici les faits.


Quel scandale de la part de l'auteur !



Géraldine 10/04/2010 11:37



@ Liza : oui, autant de violence verbale et d'irrévérence est scandaleux.



clara 08/04/2010 17:44



Les ventes de ses livres vont chuter et dégringoler... Il va pouvoir penser à la reconversation ( un métier qui ne demande aucun aspect relationnel ni contact avec autrui... dur !)



Géraldine 10/04/2010 11:37



@ Clara ; C'est clair qu'il va s'en mordre les doigts une paire d'années !



virginie 08/04/2010 17:34



effectivement, il faut boycotter tous ces gens qui ne font pas avancer la société, ceux qui censurent pour un oui ou un non. Malheureusement, la liberté d'expression est en train de reculer....On
ne peut plus dire ce qu'on pense, c'est triste....



Géraldine 10/04/2010 11:36



@ Virginie : c'est clair, surtout que cet auteur a fait preuve d'une violence verbale et d'une irrévérence énormes.