LA DAME DE FER, film de Phyllida LLOYDS

Publié le 17 Février 2012

Synopsis :  

Margaret Thatcher, première et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni (de 1979 à 1990), autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres. Agée de plus de 80 ans, elle est rattrapée par les souvenirs. De l’épicerie familiale à l’arrivée au 10 Downing Street, de succès en échecs politiques, de sacrifices consentis en trahisons subies, elle a exercé le pouvoir avec le soutien constant de son mari Denis aujourd’hui disparu, et a réussi à se faire respecter en abolissant toutes les barrières liées à son sexe et à son rang. Entre passé et présent, ce parcours intime est un nouveau combat pour cette femme aussi bien adulée que détestée.

 

 

 

 

Biopic avec Merryl Streep, Jim Brodbent...

 

 

 

 Un conseil si vous pouvez, voyez ce film en VO !!!! Car la bande annonce ci dessous me parait de ce fait, différente du film...

 

 

 

-toile3.jpg

 

 Mon humble avis : Et bien depuis début 2012, difficile d'avoir un vrai coup de coeur au cinéma. J'aime les films sur des gens réels qui ont eu un destin incroyable, extraordinaire. Donc, ticket for The Iron Lady please !

Et pourtant, ce film ne manque pas d'atouts. Le premier, indéniable et incontesté, c'est la magistrale interprétation de l'actrice Merryl Streep qui incarne une Margaret Tatcher plus vraie que nature, qu'elle ait la petite quarantaine ou qu'elle soit octogénaire. Vraiment, c'est bluffant. Certes, le visage est aidé par des tonnes de maquillages, mais les postures, les gestes, la bouche. Vraiment, nos acteurs (même s'ils sont américains), ont du talent !

Ensuite, il est toujours intéressant de remonter dans l'Histoire, une Histoire qui nous a été contemporaine sans que nous nous en rendions forcément compte, parce que nous étions trop jeunes et parce queon a rarement l'impression de vivre l'Histoire, même si de grands moments nationaux ou mondiaux parsèment nos vies. Pour prendre conscience de l'Histoire, il faut se retourner.

La dame de fer dresse le portrait d'une femme qui peut être remarquable, est qui l'est à bien des égards. Une femme ambitieuse, intelligente, courageuse, qui va au bout de ses idées, de ses objectifs, décidée.Tenace.Une femme qui fait des choses qu'aucune autre femme n'a jamais fait en occident, une femme qui s'impose dans un monde d'homme. Un femme qui dit des choses bien comme : "De mon  temps, on voulait faire quelque chose, maintenant, on veut être quelqu'un" (ce qui est assez prouvé par nos superbes émissions de téléréalité par exemple). Mas c'était une femme qui était aussi méprisante, humiliante, blessante, qui ne montrait que peu de sentiments. Elle même en vient même à douter.... A t-elle su aimersa famille et la rendre heureuse. Tatcher a manifestement pris goût au pouvoir et en tire de plus en plus de fierté. Après, il y a les décisions politiques qui forcément, ne sont pas toujours populaires. ON retrouve dans notre président certains courrants de pensée de la dame de fer, et pas les meilleurs. On n'oublie pas que Tatcher était intransigeante et ne négociait rien, jamais avec l'ennemi,quel qu'il fut (cf, avec l'IRA entre autre). Et je dirais que c'est dans cet aspect là que le film montre des faiblesses : ces décisions politiques ou militaires sont plutôt survolées, peut développées, ni dans le pourquoi, ni dans les conséquences, ni dans les issues...

J'ai été étonnée de voir que malgré 11 ans au pouvoir, Tatcher était toujours l'unique femme sur les photos de son gouvernement. Pourquoi n'a-t-elle pas eu le plaisir, l'envie ou le défit d'imposer plus de femmes dans son gouvernement, elle qui en était une. Pour garder toute la lumière ? Je n'en sais rien. L'époque n'était pas la même, mais...

Enfin, personnellement, j'ai vraiment été dérangée de voir Margaret Tatcher dans sa vieillesse en toute déchéance, puisqu'elle semble atteinte d'Alzeimer... Jusqu'oùun personnage politique et historique est il publique ? Pour moi, pas jusque dans sa petite mort, sa robe de chambre et ses hallucinations. J'ai trouvé cela totalement impudique et franchement, cela déplace presque le sujet.... est-ce un film sur Alzeimer et le deuil (Tatcher voit son feu mari partout et discute avec lui) ou sur la première femme premier ministre d'un pays occidental ? Il eut été plus intelligent de développer plus les conséquences des choix politiques que ces dialogues, certes attendrissants ou drôles, avec ce mari défunt.

Et puis franchement, j'ai l'impression qu'à force de vouloir éviter à tout prix le récit chronologique de la vie de leur sujet, les biopics finissent par toujours prendre le même angle de vue... les souvenirs du sujet.... et donc des flash-back à la pelle avec un mélange d'images d'époque et de cinéma... Je voudrais que le prochain biopic que je verrai me surprenne pour autre chose que l'extraordinaire interprétation du ou de la comédienne.

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et dans le sujet, l'incontournable chanson de Renaud, souvenir de sa superbe, magnifique époque. Fallait l'écrire cette chanson....  Y'a pu beaucoup de chanteurs comme ça maintenant !

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma d'ailleurs

Repost0
Commenter cet article

luocine 04/03/2012 12:27


de façon étonnante j'ai bien aimé ce film, j'ai mis un lein vers ton blog


amicalment Luocine

Géraldine 05/03/2012 15:03



@ Luocine : Moi, j'aurais franchement qu'on s'intéresse plus aux événements lors de son "règne" qu'à sa vieillesse. maman va le voir avec les enfants cet aprem !



viviane 23/02/2012 16:47


J'ai bien aimé le film aussi. Je craignais que comme pour "J.Edgar" il s'agisse d'une hagiographie non méritée qui passe sous silence tous les aspects détestables de son action, mais le film
rappelle la dureté de sa politique et son indifférence aux conséquences sociales et humaines de celle-ci. Je ne trouve pas anormal qu'on nous montre MT dans le naufrage de sa vieillesse, qu'on
l'humanise ainsi, le portrait s'attachant à montrer le parcours d'une personnalité sur sa vie et pas seulement du temps de sa splendeur. Comme toi c'est la place importante qu'il est consacré à
montrer cette déchéance et la multiplication des exemples que je trouve gênante. Sinon pour reprendre un vers d'Aragon " Il n'est plus de chemin privé si l'histoire un jour y chemine"...

Géraldine 26/02/2012 12:20



@ Viviane : Tu as de belles lettres dis donc ! Je ne suis néanmoins pas trop d'accord avec Aragon... Quand l'Histoire quitte le chemin, ne peut-il redevenir privé ?



clara 21/02/2012 06:50


il me tente moyennemnt...

Géraldine 26/02/2012 11:45



@ Clara : Oui, tu as raison, plus j'y pense et plus j'oublie. C'est marrant, en général, on écrit souvent nos billets "à chaud". Je me demande ce que cela donnerait si on les écrivait
systématiquement 10 jours plus tard ???



Emma 18/02/2012 17:03


Voilà un film que je regarderai bien pour le côté historique !

Géraldine 20/02/2012 13:37



@ Emma : Oui, il s'y passe pleinde chose que nous (je ) n'avons pas forcément remarqué ou retenu parce que nous étions jeunes et parce que depuis, l'Histoire a été riche et a rajouté pas mal de
couche au dessus de tout cela !



sylire 18/02/2012 15:04


Bravo pour ton billet très étoffé, qui ne m'a pas découragée malgré tes bémols. Ne serait-ce que pour Meryl Streep que j'admire beaucoup et pour l'aspect historique, aussi.

Géraldine 20/02/2012 13:38



@ Sylire : Le film vaut la peine d'être vu, ça c'est sûr. Après, effectivement, j'ai des bémols, mais j'ai tout de même mis 3*



mary 17/02/2012 15:32


Vive Renaud et sa chanson coup de gueule ! c'est vrai y en a plus des comme lui ! Ce film  et tout le foin fait autour m'agacent !!! cette femme était autoritaire ultra libérale elle a fait
beaucoup de mal et les plus pauvres ne l'ont pas oubliée eux aussi mais pas pour l'admirere .Je n'ai pas vu le film mais je crains qu'on ne l'ait un peu trop encensée ou qu'on se soit montré
complaisant. Et quand notre pésident a déclaré avoir été ému en regardant ce film alors là ça ne m'a pas du tout donné envie de le voir ! je vais réecouter la chanson plutôt !

Géraldine 20/02/2012 13:39



@ Mary : je te rassure, aucune complaisance dans ce film.... sauf les scènes de sa vieillesse qui tentent de lui redonner un peu d'humanité, mais qui n'ont pas fonctionnées sur moi !



Lystig 17/02/2012 13:23


tentée par le film ! pour son côté historique !

Géraldine 20/02/2012 13:40



@ Lystig : Oui, il y a des choses dont il est bon de se rappeler...