LE SOMMEIL DE LEO, BD de Jean-C.DENIS

Publié le 24 Mai 2013

 http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/sommeildeleo.jpg BD - Editions Futuropolis - 94 pages - 16 €

 

 

 

Parution en janvier 2007

 

 

L'histoire : Melvin Méricourt est le jeune patron dynamique d'une société de meubles en carton. Bien qu'il s'apprête à signer un gros contrat avec la Finlande, les déboires s'accumulent. Les finances sont dans le rouge et la banque menace de fermer le compte. S'il y a une chose que Melvin déteste, c'est de ne pas être maître de la situation... Un soir, il accepte d'accompagner Anita, sa charmante assistante, et sa copine Sophie au spectacle d'un hypnotiseur, le grand Jirinikof. Il emmène avec lui Léo, un vieux copain de lycée. Et voilà que le fameux Jirinikof choisit Léo pour une petite démonstration. Le mage de music-hall commence son hypnose. Mais il y a comme un problème... Léo, les yeux grands ouverts, reste en état de veille paradoxale !

 

 

 

Tentation : Pourquoi pas

Fournisseur : La bib

 

 

 

 

 

étoile2.5

 Mon humble avis : Et bien voici une BD qui quelque part, ne m'a fait ni chaud ni froid. Je l'ai terminée parce que c'est une BD, donc vite lue par définition et que, comme de bien entendu, je voulais connaitre le dénouement. Distrayant donc, mais pas franchement intéressant. On ne sait si c'est du lard ou du cochon. De quoi ? Et bien du sommeil de Léo, qui ne se réveille pas après une séance d'hypnose collective et qui en vient à perturber la vie de quelques personnes prêtes à l'être, et d'autres, pas prêtes du tout. Et bien si cela est du lard, il eut été intéressant que l'auteur approfondisse cette histoire de veille paradoxale pour qu'il ressorte un quelconque apprentissage de cette lecture. Quelques personnages sont caricaturaux, le fameux patron fier imbuvable et plutôt égocentrique, tout comme sa transformation qui n'aide pas l'histoire à sortir des lieux communs. D'autres sont touchants. C'est gentil, c'est mignon, ça se lit, mais ça reste convenu.

Par contre, j'ai aimé les dessins, les couleurs chaudes et comme tamisées.

 

 

Sophie a aimé, Lasardine aussi

 

 

 

 

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

Elodie 04/06/2013 16:06


Je me rapelle vaguement que j'avais l'impression d'être passé à côté de quelque chose

Géraldine 10/06/2013 11:48



@ Elodie : je suis peut-être méchante, mais on nest peut-être passées à côté de rien non ?



A_girl_from_earth 30/05/2013 21:51


Je passe - et d'une manière générale, j'évite les BD grand format comme celle-ci, pas pratique à emprunter (et surtout transporter). Mais exceptionnellement, j'ai embarqué cet aprm Dieu n'a pas
réponse à tout que tu me recommandes depuis un moment. Ça rentre aussi dans le cadre d'un challenge.;)

Géraldine 04/06/2013 14:06



@ AGFE : Je suis sûr que tu vas t'éclater avec dieu n'a pas réponse à tout !!



Midola 24/05/2013 20:51


Je l'ai rangé un paquet de fois mais je suis incapable de dire si je l'ai lu ou pas 

Géraldine 28/05/2013 21:32



@ Midola : je crois que si tu l'avais lu, tu t'en souviendrai tout de même un minimum non ? Où alors, c'est que la BD est encore moins intéressante que je le pense



lasardine 24/05/2013 16:56


j'ai aimé oui, c'est vrai! et je m'en souviens encore bien, ce qui est un signe :)


par contre, je ne me suis pas encore penchée sur d'autres titres de l'auteur, tu m'y refais penser du coup!

Géraldine 28/05/2013 21:33



@ Lasardine : De mon côté, je pense plutôt oublier volontairement !