LETTRE DE PHILIPPE TORRETON A JEAN FERRAT

Publié le 24 Avril 2012

Un lien sur Facebook ce matin m'a menée là....

 

Lettre de Philippe Torreton à Jean Ferrat

Jean,

 

 

J'aimerais te laisser tranquille, au repos dans cette terre choisie. J'aurais aimé que ta voix chaude ne serve maintenant qu'à faire éclore les jeunes pousses plus tôt au printemps, la preuve, j'étais à Entraigues il n'y a pas si longtemps et je n'ai pas souhaité faire le pèlerinage. Le repos c'est sacré !

 

Pardon te t'emmerder, mais l'heure est grave, Jean. Je ne sais pas si là où tu es tu ne reçois que le Figaro comme dans les hôtels qui ne connaissent pas le débat d'idées , je ne sais pas si tu vois tout, de là haut, ou si tu n'as que les titres d'une presse vendue aux argentiers proche du pouvoir pour te tenir au parfum, mais l'heure est grave!

 

Jean, écoute-moi, écoute-nous, écoute cette France que tu as si bien chantée, écoute-la craquer, écoute la gémir, cette France qui travaille dur et rentre crevée le soir, celle qui paye et répare sans cesse les erreurs des puissants par son sang et ses petites économies, celle qui meurt au travail, qui s'abîme les poumons, celle qui se blesse, qui subit les méthodes de management, celle qui s'immole devant ses collègues de bureau, celle qui se shoote aux psychotropes, celle à qui on demande sans cesse de faire des efforts alors que ses nerfs sont déjà élimés comme une maigre ficelle, celle qui se fait virer à coups de charters, celle que l'on traque comme d'autres en d'autres temps que tu as chantés, celle qu'on fait circuler à coups de circulaires, celle de ces étudiants affamés ou prostitués, celle de ceux-là qui savent déjà que

 le meilleur n'est pas pour eux, celle à qui on demande plusieurs fois par jour ses papiers, celle de ces vieux pauvres alors que leurs corps témoignent encore du labeur, celles de ces réfugiés dans leurs propre pays qui vivent dehors et à qui l'on demande par grand froid de ne pas sortir de chez eux, de cette France qui a mal aux dents, qui se réinvente le scorbut et la rougeole, cette France de bigleux trop pauvres pour changer de lunettes, cette France qui pleure quand le ticket de métro augmente, celle qui par manque de superflu arrête l'essentiel...

 

...Jean, la Commune n'en finit pas de se faire massacrer chaque jour qui passe. Quand chanterons-nous "le Temps des Cerises" ? Elle voulait le peuple instruit, ici et maintenant on le veut soumis, corvéable, vilipendé quand il perd son emploi, bafoué quand il veut prendre sa retraite, carencé quand il tombe malade...

 

La suite de cette lettre ici, sur le blog d'origine..

http://bernard-gensane.over-blog.com/article-lettre-de-philippe-torreton-a-jean-ferrat-103855106.html

  http://bernard-gensane.over-blog.com/article-lettre-de-philippe-torreton-a-jean-ferrat-103855106.html

Rédigé par Géraldine

Publié dans #A propos de...

Repost0
Commenter cet article

dasola 30/04/2012 17:07


Bonjour Géraldine, texte très bien écrit, je ne savais pas que Torreton avait un tel talent. Bonne fin d'après-midi.

Géraldine 04/05/2012 21:46



@ Dasola : Effectivement, on méconnait beaucoup les talents cachés des acteurs. En même temps, on savait déjà que ce genre d'acteur n'a pas qu'un poid chiche dans le cerveau !



Alex-Mot-à-Mots 28/04/2012 18:54


Parce que ce n'est pas fini ?!

Géraldine 30/04/2012 23:57



@ Alex : hélas non, quel que soit le résultat prochain je pense...



Tioufout 27/04/2012 21:54


Ce joli texte prend une résonnace particulière en cette période d'élections.

Géraldine 01/05/2012 00:01



@ Tioufout : Je pense que cette lettre a été écrite tout récemment en fait !



Noukette 25/04/2012 14:21


Magnifique cette lettre...

Géraldine 01/05/2012 00:16



@ Noukette : N'est-ce pas. On vendrait son âme au diable pour avoir une plume pareille !



endorra 24/04/2012 20:50


merci Géraldine pour ce lien.


j'aurai aimé l'écrire cette lettre

Géraldine 27/04/2012 19:26



@ Endorra : Tu m'étonnes. Comme je crois que la situation ne va pas forcément s'arranger, tu peux t'entrainer et écrire des lettres à d'autres révoltés poétiques !



Valérie 24/04/2012 17:30


Elle est touchnate cette lettre. Je les aime beaucoup, ces deux hommes-là.

Géraldine 27/04/2012 19:25



@ Valérie : Oui, tout y est et tout est dit avec une extrème finesse tout en violence aussi. Très fort.



Mary 24/04/2012 16:16


Magnifique ! Je fais découvrir ce texte à mes amis. Merci à toi et un grand merci à Mr Torreton, un acteur merveilleux et un homme intelligent à la belle âme . Emotion !

Géraldine 27/04/2012 19:24



@ Mary : Oui, cette lettre m'a bouleversée et je n'ai pas hésitée longtemps avant de la mettre en partie sur mon blog avec le lien du blog qui m'a permis de la découvrir ! Tout y est dans cette
lettre.