LULU FEMME NUE, film de Solveig ANSPACH

Publié le 24 Janvier 2014

http://fr.web.img3.acsta.net/pictures/13/12/04/16/53/529485.jpgSynopsis :À la suite d’un entretien d’embauche qui se passe mal, Lulu décide de ne pas rentrer chez elle et part en laissant son mari et ses trois enfants. Elle n’a rien prémédité, ça se passe très simplement. Elle s’octroie quelques jours de liberté, seule, sur la côte, sans autre projet que d’en profiter pleinement et sans culpabilité. En chemin, elle va croiser des gens qui sont, eux aussi, au bord du monde : un drôle d’oiseau couvé par ses frères, une vieille qui s’ennuie à mourir et une employée harcelée par sa patronne… Trois rencontres décisives qui vont aider Lulu à retrouver une ancienne connaissance qu’elle a perdu de vue : elle-même
 
Avec Karine Viard, Bouli Lanners, Claude Gensac
 
-toile4.jpg
 
 
 
  Mon humble avis : Ce film est l'adaption ciné de la célèbre bande dessinée Lulu femme nue, du non moins fameux Etienne Davodeau, qu'il est impossible d'ignorer si l'on se promène un peu sur la blogo.
Les adaptations sont toujours plus ou moins périlleuses car les lecteurs comparent souvent avec l'histoire du média d'origine.
Et bien j'ai trouvé le film très fidèle à la BD. Pas forcément à 100% dans le scénario, mais dans l'atmosphère, dans le message, ça oui, à 200%.
Le système narratif de la BD a disparu (la bande d'amis/famille sur la terrasse en été qui raconte l'aventure de Lulu, si je me souviens bien). Personne ne raconte. Nous suivons Lulu dans son éveil, son réveil à la vie, à son identitée de femme aimable au sens littéral du terme. Lulu était devenue transparente aux yeux du monde, et pire encore, même aux siens. Elle retrouve de la couleur, de l'épaisseur, de la beauté au fil de ce parcours initiatique qu'elle s'offre. Lulu redécouvre sa propre valeur à travers celle des autres qui la regardent pour de vrai, pas comme si elle était un meuble immuable. J'aime terriblement cette histoire de femme qui prend le large quelques jours suite à quelques désillusions. Lulu met au placard ces responsabilités des mères de famille pour se retrouver elle. Et c'est beau qu'une femme réalise qu'elle n'est pas que mère de famille, même si elle adore ses enfants, ni que la potiche de son ignoble mari.
La réalisation semble simple. Authentique je dirais, comme le sont les sentiments déployés dans ce film. Pas d'effets grandiloquents. Un film au plus proche de la vie, la vraie. Celle où l'on se cherche, se bat, s'aime, se découvre, se défend.
Le message est simple aussi : respect des autres, de la différence, l'amour, le partage, la solidarité. Mais le tout est traité avec une telle finesse que tout en devient grand, magique. On croirait presque à un conte de fée, même s'il n'y a pas de longues robes, de princesse et que le prince charmant n'est pas là où on l'attend !
Les relations entre les personnages, et les personnages eux mêmes d'ailleurs, sont touchants, drôles aussi dans leurs réparties ou leur naturel. Ils nous donnent envie de sourire, et aussi, de temps en temps, de rire. Pas d'hilarité non, un rire de bien être que nous provoquent les gens qui sont drôles juste en étant eux mêmes, sans artifices ni efforts.
J'aimerais bien que Karine Viard ait un César pour le rôle de Lulu. Car elle y est splendide, rayonnante, bouleversante. J'ai beau y réfléchir, je ne vois pas qu'elle autre actrice française aurait pu interprêter ce rôle aussi bien qu'elle. Karine Viard donne vie à Lulu, chair et os, regard, fragilité, force. Elle l'a fait exister pour de vraie cette Lulu qui n'était jusqu'à maintenant que quelques traits de crayons dans une BD. Et surtout, elle la respecte entièrement et lui rend justice ! Quand à Bouli Lanners dans le rôle de Charles... Très touchant, doux et mystérieux à la fois. Juste parfaitement juste !
Un film magnifique sur une femme qui semble banale à mourir, mais qui a bonté et beauté au fond d'elle même. Joli message. Quand on sait creuser là où il faut, on trouve toujours son or !
PS : Regardez bien.... Dans l'une des scènes du café, le client qui commande un café sans croissant n'est autre qu'Etienne Davodeau himself !
    
 
 
 
 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Cinéma Français

Repost0
Commenter cet article

Didi 07/02/2014 21:04


coucou


je n'ai lu que le tome 1 de cette BD et avait été un peu frustrée par cette fin du tome 1. Je pense que le film comblera cette frustration et j'aime Karine Viard alors !


Bises

Géraldine 19/02/2014 23:50



@ Didi : Alors, comblée par le film ?



L'or rouge 05/02/2014 12:57


J'ai une folle envie d ele voir celui là  Il a vraiment tout pour me plaire !! Je viens de m'acheter la BD
et j'ai envie de la lire avant de découvrir le film. Bonne semaine Géraldine et merci aussi pour les sublimes photos du billet précédent, ça m'a fait un bain iodée très agréable 

Géraldine 19/02/2014 23:55



@ L'or Rouge : Je suis un peu en retard dans mes réponses aux comm... Alors, la BD t'a plu, as tu eu le temps d'aller voir le film ? merci pour le compliment photo, je vais bientôt repréparer un
billet photos !



dasola 30/01/2014 08:33


Rebonjour Géraldine, quel enthousiasme! Mais ce film le mérite en effet. Un bain de fraîcheur. Bonne journée.

Géraldine 05/02/2014 16:08



@ Dasola : Et oui, par rapport à mon souvenir de la BD, je n'ai décelé aucun défaut au film !



sylire 28/01/2014 19:29



sylire 26/01/2014 09:53


Celui-là je ne le laisserai pas passer, je veux à tout prix le voir !

Géraldine 28/01/2014 16:59



@Sylire :  C'est clair, incontournable ! Si tu n'aimes pas, je te rembourse !!!



Yv 25/01/2014 11:42


Je ne lis que des commentaires élogieux ou ravis, je vais donc y aller, déjà que j'avais envie avant

Géraldine 29/01/2014 15:32



@ Yv : T'as intérêt



A_girl_from_earth 25/01/2014 00:50


Je ne lis pas ton billet ! Je compte lire les 2 tomes de la BD avant d'aller voir le film, alors je veux être vierge de tout au niveau de l'histoire.^^

Géraldine 29/01/2014 15:33



@ AGFE : Alors, à quand la séance de ciné ? Et si déjà vu, quel est ton avis ?



Sandrine(SD49) 24/01/2014 19:28


Très tentant ! j'ai aimé la BD et j'aime bien cette actrice

Géraldine 29/01/2014 15:34



@ Sandrine : A voir absolument, quand les séances ne seront pas pleines par chez toi



Alain 24/01/2014 10:53


Ton avis sur ce film reflète exactement ce que j'en pense également. Karin Viard, une fois encore, démontre son immense talent. Il y a entre autres une scène qui m'a vraiment ému, lorsqu'elle se
regarde dans le miroir de la salle de bains dans l'hôtel. J'ai trouvé ce passage magnifique. Mais l'ensemble est une parfaite réussite et il n'y avait qu'une femme comme Solveig Anspach pour
réaliser ce très beau film.

Géraldine 29/01/2014 15:35



@Alain : Effectivement, cette scène est sublime, quand elle commence à se redécouvrir