RDV EN TERRE INCONNUE, AVEC Gérard JUGNOT

Publié le 21 Septembre 2010

 PREVIEW - Rendez-vous en terre inconnue : Gérard Jugnot chez les Chipayas

 

C'était la mardi dernier, sur France 2 :

Après Zazie , Charlotte de Turckheim , Gilbert Montagné et tant d'autres, c'est au tour de Gérard Jugnot de se laisser guider pour un 2ème voyage en terre inconnue. En effet, lors de l'avant première, Frédéric Lopez nous a avoué qu'ils avaient tous les deux déjà tenté l'expérience en Mauritanie pour un pilote, destiné à France 5, il y a de ça 5 ou 6 ans. L'acteur a donc refait ses bagages : direction la Bolivie !

Ce documentaire nous permet de découvrir le quotidien d'un peuple dont on ne soupçonne même pas le mode de vie, ou du moins vaguement. Loin des tumultes de la vie parisienne, après quatre interminables jours de voyage, Gérard Jugnot et Frédéric Lopez arrivent enfin chez les Chipayas, que l'on surnomme le Peuple de l'eau.

 

 

Mon humble avis :  Avez-vous vu cette émission ? Je vous le souhaite de tout cœur. Sinon, guettez une rediffusion, tentez de la voir sur internet où achetez en le DVD des sa sortie.

L’extrême qualité de cette émission présentée par Frédéric Lopez n’est plus à prouver. Je voulais féliciter tout de même l’animateur sur le choix de ses invités. Comment sait-il que la « mayonnaise » va prendre ?  Les choisit il en fonction de la destination prévue ? Je remarque tout de même que les invités sont souvent d’âges mûrs. Bref, on n’y a pas encore vu Laurie !

Chaque numéro de l’émission semble encore dépasser le précédent dans le dépaysement et l’intensité de l’émotion.  Il en était ainsi en tout cas cette semaine, avec l’acteur Gérard Jugnot sur les plateaux salés boliviens. Une magnifique leçon de tolérance, de découverte, d’ouverture, de courage, d’humanité, d’échange, d’altruisme, d’humilité, de dévouement à sa communauté, de combat pour vivre, de fatalité (l’indien qui répète tout le temps « tranquillo y félice » - tranquille et heureux) et d’hospitalité.

Le témoignage d’un indien, dans le village d’à côté, m’a particulièrement émerveillée. Il y a quelques années, l’école du village devait fermer. Pas assez d’élèves. Il en  manquait juste un. Alors, cet indien, parent d’élève lui-même, c’est inscrit à l’école en qualité d’élève. L’école a ainsi été sauvée.

Pour lui,  « un homme (ou un enfant, je ne sais plus), sans instruction, c’est comme une maison sans porte ni fenêtre, c’est sans possibilité. L’instruction, c’est des possibilités »

Quant à notre Gérard national, quel homme ! Outre de très grandes qualités humaines, il a sorti ses talents d’humour et d’acteur. Et là, magie totale. Sur une pièce de théâtre invisible, le comédien mime, s’active, joue. Devant des Indiens, adultes comme enfants, complètement hilares. Le téléspecteur était aussi bidonné. Comme j’ai ri durant cette émission. Une énorme complicité est née entre l’acteur et ses hôtes, surtout avec les enfants. Mais je m’interroge : pourquoi un français et un anglais ont parfois bien du mal à se rejoindre sur le terrain de l’humour alors que là, l’humour est manifestement un langage international…

 Dans ce genre d’émission, la tâche est lourde pour les invités… Car mine de rien, auprès de ces peuples isolés, ces artistes deviennent un peu, même beaucoup, nos ambassadeurs. Je ne pense pas que les Indiens Fréderico et Sebastian reverront des Français de sitôt. Mais ils ont rencontrés Lopez et Jugnot, tellement dignes. Je suis très fière et heureuse d’être représentée au fond du monde par de tels hommes. En ces temps qui courent, la fierté nationale en prend un sacré coup. Ah, si Jugnot était notre président, on aurait la tête haute. Jugnot, président !

 

                                                                                    

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Quizz - tags et vrac !

Repost0
Commenter cet article

alinea66 26/09/2010 07:32



j'aime beaucoup cette emission aussi.



gambadou 21/09/2010 21:24



j'aime beaucoup cette émission, j'essaye de ne pas en louper



Géraldine 25/09/2010 13:50



@ Gambadou : Je n'en ai loupé aucune et franchement, je trouve que c'est le programme le plus agréable et en même temps le plus intelligent qu'il m'ait été donné de voir à la TV.



Christine 21/09/2010 18:33



Je n'ai pas vu l'émission entièrement mais ce que j'ai vu, j'ai aimé. Je vais regarder quand elle est rediffusée ou sur internet car les passages que j'ai pu voir étaient très émouvant. Ce sont
des grands moments de partage.



Géraldine 25/09/2010 14:19



@ Christine : Il faudrait qu'un de ces 4, tu de décides à en voir une entièrement !!!



Vanou 21/09/2010 16:46



J'ai adoré !! C'est pour moi un des meilleurs épisodes !



Géraldine 25/09/2010 14:20



@ Vanou : Oui, c'est ce que l'on dit à chaque fois, vu que cette émission nous surprend toujours... en bien !



Marie 21/09/2010 13:52



Bon allez, je vais jouer le Schtroumpf grognon. J'ai regardé cette émission car j'aime beaucoup la Bolivie. Par contre, je n'accroche pas du tout au concept car je trouve l'attitude des stars
"artificielle". On rit, on pleure tout le temps... C'est de la TV réalité.



Géraldine 25/09/2010 14:21



@ Marie : Pas d'accord !!! Je trouve que ces fameuses stars ont a peu près l'attitude que je pense que je pourrais avoir dans cet environnement nouveau, qui n'est pas le mien, dont je ne maitrise
ni les coutumes ni le langage... Les moyens de communication deviennent souvent les émotions extrèmes : rires et émotions.



endorra 21/09/2010 10:18



j'ai vu, j'ai aimé...j'ai presque pleuré


De toute façon, je ne suis pas impartiale, j'adore cette émission !!!!


certains numéros plus émouvants que d'autres, mais je ne suis jamais déçue


 



Géraldine 25/09/2010 14:22



@ Endorra : Tout à fait d'accord avec toi. De mon côté, dans ma chambre de clinique, j'oscillais entre rire et larmes !



canelle56 21/09/2010 08:51



J'ai apprécié ce moment de partage


bises



Géraldine 25/09/2010 14:23



@ Canelle : Me reste plus qu'a devenir une artiste reconnue pour être invitée dans l'émission !!! Quoique, je ne pense pas que j'en serais vraiment digne et que mon comportement serait très
télégénique.