SODA, T 3 : TU NE BUTERAS POINT

Publié le 17 Décembre 2010

BD - Dupuis Editions -  47 pages

 

 

 

L'histoire : Soda, lieutenant de police, fait croire à sa mère grande cardiaque qu'il est un gentil pasteur. Le pot au rose marche plutôt bien depuis quelques années, mais voila que Mary sa mère invite son frère, véritable pasteur !! Ce chère pasteur du sud est de ce qu'on a de plus intégriste et pieux, et pour sa soeur il est venu dans la ville du diable 'New York'!! Hélas, il voudrait bien voir comment son neveu officie! Aïe pour Soda!!

Notre pasteur-flic va vite débusquer une veille chapelle et utilise des détenus comme faux paroissiens. Mais l'un des détenus va s'échapper, trouver une arme, libérer les autres prisonniers, et pour le pompon prendre l'oncle de Soda en otage!!

 

 

Scénario : Philippe Tome

Dessins : Bruno Gazzotti

Couleurs : Stéphane de Becker

 

 

 

 

 

 

 

Mon humble avis : Ah ce Soda, c’est toujours une sympathique récréation entre deux livres !

Certes, la lecture de ce tome commence par un petit pincement au cœur : une vue général de New York, avec les tours jumelles toujours bien dressées vers le ciel. C’était donc avant…

Mais très vite, on s’inquiète pour Soda et son secret… Sa mère le croit pasteur,  il est flic. Et voilà que débarque chez eux un veille oncle d’Arizona, lui aussi pasteur. Et celui-ci se montre très désireux de visiter la paroisse de Soda.  Aie ! Vite, une mise en scène avec l’aide de ses collègues : on trouve une chapelle et on y met  10 paroissiens très spéciaux. Des repris de justices ! Forcément, tout va partir en vrille ! Vrai et faux pasteurs se retrouve donc dans une affaire policière mouvementée. Même les brigands deviennent perplexes ! Les quiproquos s’additionnent et les dialogues toujours savoureux, ne manquent pas de piquant, de jeux de mots et de clins d’œil qu’une lecture.  D’ailleurs, une lecture trop rapide risquerait de vous faire passer à côté de bien d’entre eux.  Le vrai prénom de Soda et David… Et sa mère a appelé son chat Goliath ! Là sur un blog, ça ne vous fait peut-être pas rire, mais dans la BD, avec image et texte, je vous jure que cela vous amène plus qu’un sourire aux lèvres.

« Débutante » en BD, j’apprends de plus en plus à lire entre les bulles, donc à détailler les dessins et à me régaler des allusions plus ou moins discrètes, semées ça et là. Des M d’un célèbre fast food sur des sacs en papier. Ou encore, lorsque le lieutenant Soda pénètre (pour les besoins de l’enquête) dans une boîte à tendance sadomaso, si on accole les mots qui figurent le fond musical sur plusieurs dessins,  on obtient : « Relax don’t do it, when you want….. » Mais si rappelez-vous, la célèbre chanson du groupe Franckie goes to Hollywood, dans les années 80 !

Enfin, on apprend ici l’origine du nom « Soda » (si, si, il fallait y penser !) et on se demande si, cette fois encore, ce brave lieutenant parviendra à épargner sa pauvre mère de la dure et dangereuse réalité !

La suite au prochain numéro !

 

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0
Commenter cet article

Manu 18/12/2010 17:22



Mon frère m'a prêté ce tome !



Géraldine 25/12/2010 12:44



@ Manu : Ce tome est encore très drôle. Le suivant m'a moins convaincue !



Yv 18/12/2010 11:47



Comme tu dis, une belle parenthèse Bd entre deux romans ou livres plus "sérieux".



Géraldine 25/12/2010 12:41



@ Yv : Ah voui, ça fait du bien des fois de reposer les neurones tout en les activant un peu tout de même !



Mary 17/12/2010 16:28



Très cool cette histoire du flic Soda ! 9a donne envie de se lancer dans les BD !



Géraldine 25/12/2010 12:27



@ Mary : C'est vrai qu'entre deux pavés, cela permet de relacher l'attention, de bien se marrer et de retrouver un univers que l'on découvre au fur et à mesure !



Irrégulière 17/12/2010 12:13



Je ne connaissais pas du tout, mais ça a l'air assez sympathique !



Géraldine 25/12/2010 12:25



@ Irrégulière : C'est distrayant et très drôle. Hors, en lecture, je n'ai pas le rire facile !!!