Articles avec #thrillers - polars francais tag

Publié le 23 Octobre 2015

Afficher l'image d'origine

Policier - Editions Belfond - 438 pages - 19 €

 

Parution le 1er octobre 2015 : Rentrée littéraire

 

L'histoire : Dans le Massif de L'oisan, l'est un village qui s'appelle Saint Vincent. Berceau de la famille Verdier. Des Verdiers, il ne reste que Pierre, toujours paysan et Claire devenue chercheuse parisienne. Claire revient comme chaque année pour les vacances de la Toussaint. Mais cette fois-ci, elle semble la proie de terribles cauchemars. Quelques jours plus tard, Pierre la retrouve en pleine montagne, vêtue d'une étrange tenue et... pendue. La gendarmerie mène l'enquête tandis que Pierre se promet de venger la mort de sa soeur, sa soeur que finalement, il connaissait si peu.

 

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : Les éditions Belfond, merci pour l'envoi.

 

 

 

Mon humble avis : La dame de Pierre est vraiment un excellent roman policier. Je n'ai aucun reproche à lui faire ou presque (je m'interroge sur le titre et la toute fin m'a parue un peu cliché), mais rien qui ne gâche le plaisir d'une lecture captivante et fluide. Rien de très alambiqué, pas besoin d'une concentration extrême pour distinguer les personnages etc.

C'est clair, Xavier-Marie Bonnot nous tient captifs d'une vallée reculée de l'Oisans, malgré quelques excursions dans le milieu carcéral Grenoblois.

L'intrigue se déroule dans le village de Saint Vincent, en Isère. A Saint Vincent, il y a la maison d'Alfred et Suzanne, puis celle des Verdiers. Après, ce sont les chemins, la montagne, les cimes enneigées, et les glaciers qui craquent.

L'atmosphère, du fait de la vallée reculée et presque désertique au niveau humain, est oppressante. Et, j'ignore si c'était volontaire de la part de l'auteur, mais j'ai trouvé une jolie (quoiqu'angoissante) métaphore entre la montagne et l'enquête en cours. En effet, Xavier-Marie Bonnot utilise régulièrement le bruit des séracs qui se brisent sur des pans de montagnes, créant un chaos, le même chaos vécus par les personnages au fil de l'histoire et des découvertes. De même, il y a les glaciers qui finissent toujours par rendre les corps... Comme les secrets de famille bien gardés qui finissent toujours par resurgir.

Les secrets de famille sont le noeud de cette intrigue. Secrets anciens, secrets récents. Peu importe, dans un milieu de taiseux comme le sont souvent les montagnards, les secrets fond mal, et tuent comme le silence.

Dans ces coins reculés, les habitants sont souvent tous cousins. Raisons de plus pour tout voir, tout savoir et ne rien dire. D'autant plus que Xavier-Marie Bonnot laisse planer l'ombre de la folie des générations précédentes... ce qui, dans l'esprit du lecteur, sème le doute quant à la génération actuelle.

Le doute sur la culpabilité des uns et des autres ne nous quitte jamais. Mais comme nous le centralisons que sur quelques personnages, il peut nous induire en erreur !!!

L'intrigue n'est pas le seul intérêt de ce roman policier. En effet, l'auteur s'attache à décrire la vie de ses paysans qui vivent en terre isolée, presque en autarcie. Ils sont aussi rustres que leur vie est rustique, entre l'étable à brebis, la vieille ferme et les pâturages.

Et puis il y a surtout le personnage central de Pierre Verdier : authentique, fouillé, magistralement construit. On apprend au fil des pages qu'il est une légende des hauts sommets tant Alpins qu'Himalayens, et qu'un drame a bouleversé sa vie. Ce qui fait de lui un personnage à différentes facettes, très subtil et fichtrement attachant.

Ce roman, tout polar qu'il est, est aussi une ode à l'amour, un plaidoyer pour le respect des différences et nous dit que le silence, l'indifférence et l'ignorance peuvent aussi tuer et quelque part, faire de nous un coupable par omission.

La dame de Pierre : un très bon roman policier français !

 

logo challenge rentree litteraire 2015

6/6, donc 1% atteint !

 

logo TP canel2

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 7 Août 2015

Thriller - Editions Pocket - 441 pages - 7.03 €

 

Parution en poche en 2010

 

L'histoire : Il y a Alice, qui revient régulièrement de trous noirs. Il y a Graham, son psy, qui doit bientôt lui révéler les résultats de sa thérapie. Il y a Claude qui se fait poignarder par une de ses filles mais prétend à une tentative de suicide. Il y a Dorothée, la soeur jumelle d'Alice, qui réapparait 10 ans après sa mort. Il y a Julie, assistante sociale pyschiatrique, qui découvre sous un abribus, un homme nu, catatonique, semblant sortir droit des enfers. En quoi ces personnages sont ils liés ? Ouvrez ces pages et vous le saurez.

 

Tentation : envie d'un bon thriller

Fournisseur : Ma PAL !

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Un thriller sans flics, j'aime ça. Parce que quelque part, c'est le lecteur qui mène sa propre enquête à travers les actes et propos des différents protagonistes de l'histoire. Et quelle histoire ici ! A couper le souffle, à donner froid dans le dos, à interdire toute confiance envers quiconque. Pas de temps morts, pas de longues descriptions inutiles. L'ambiance est placées, les personnages bien campés et creusés... même si tous ou presque sont terriblement ambigus, complexes (et c'est peu dire !), tortueux, jamais linaires. Le lecteur ne peut s'empêcher de soupçonner chacun d'entre eux au fil des pages, puis de changer d'avis, pour se dire enfin, comment j'ai pu être aussi aveugle, alors que des indices semés de-ci-delà par Thilliez refont surface dans la mémoire.

Y'a pas à tortiller, Franck Thilliez est vraiment un roi du suspens, des histoires abracadabrantes mais qui se tiennent solidement, tant tout est construit avec minutie, rien n'est laissé au hasard. Admiration royale de ma part. Comment penser à élaborer un tel scénario, avec autant de détails déposés au bon moment pour ne pas être trop évidents mais qui tout de même, laissent des traces. Auteur de thriller, c'est vraiment un  sacré métier.

Un sujet que le lecteur peut méditer à souhait durant les 200 dernières pages de ce thriller fascinant et captivant ; Quand la Justice ne tient pas son rôle, la vengeance est-elle pardonnable, et jusqu'à quel point ?

Au-delà du pur plaisir de trembler à presque chaque page et d'être aux aguets, Fractures possèdent une réelle force d'instruction pour qui s'intéresse de près ou de loin aux maladies psychiatriques extrèmes. L'auteur est bien sûr très informé et documentés sur ces sujets. Dans ses remerciements en fin de roman, celui-ci n'oublie pas de remercier psy et autres spécialistes qui l'ont accueilli dans leurs services hospitaliers etc. Il est entre autre question ici du LIS (Lock In Syndrome, les personnes emmurées vivantes en elles mêmes), de stress Posttraumatique, de dédoublement de la personnalité et bien sûr, de folie pure, abominable, meurtrière, diabolique. Franck Thilliez n'a pas son pareil pour mener son lecteur aux tréfonds du pire de l'humain.

 

logo TP canel2

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 12 Août 2014

Thriller - Editions Pocket - 350 pages - 6.80 €

 

Parution chez Pocket en mars 2014

 

L'histoire :Par sa fenêtre, Elsa, retraitée, observe le jardin de ses voisins, histoire de passer le temps. Elle remarque 2 enfants pleins de vie, et un 3ème, à l'écart, qui semble maltraité. Elsa alerte les services sociaux, mais personne ne la crois. Et pour cause, cet enfant ne figure sur aucun registre de l'Etat Civil. Mais Elsa n'entend pas baisser les bras et fera son possible pour sauver l'enfant aux cailloux.

 

tentation : La blogo

Fournisseur : Ma CB au salon du livre de Rennes.

 

 

 

-toile4.jpg

 

Mon humble avis : Et bien figurez vous que le livre parfait existe ! Si si, je l'ai trouvé, c'est celui ci : L'enfant aux cailloux ! Estampillé "Thriller, ce qui est mérité, cette histoire peut aussi s'apprécier comme un roman "classique".

Le plaisir de lecture, ici XXL, s'est manifesté dès les premières lignes ! Alors que je sortais d'un polar pitoyablement écrit, ici, je me suis enfoncée d'aise dans mon oreiller tant le style me caressait. L'écriture est mignifique, soignée comme il le faut et d'une fluidité remarquable.

Le malaise s'installe tout doucement mais sûrement pour devenir magistral. Impossible de poser ce livre. Comment distinguer la raison de la folie dans ces pages où l'auteure instaure un trouble insidieux. Notre avis envers Elsa, le personnage principal qui oscille entre anti-héroïsme et héroïsme, ne cesse de se modifier. Tantôt bonne petite vieille, tantôt mère possessive, voire acariâtre, tantôt manipulatrice tantôt charmante, on ne sait que penser d'Elsa. On l'aime et on la déteste. Bien sûr, les informations finales délivrées par Sophie Loubière figent nos sentiments dans les dernières pages, bouleversantes.

Dans cet Enfant aux Caillous, pas d'hémoglobine, pas de sérial killer qui hante vos nuits, pas de super flics, pas de flic alcoolique non plus d'ailleurs ! Mais une psychologie des personnages extrêmement bien développée et fouillée, tant dans leur intimité que dans leurs rapports aux autres. Elsa est fanstasque, haute en couleur, insaisissable. Son fils est étonnant de dévotion envers sa mère, malgré des apparences parfois trompeuses. Ce thriller, très éloigné des lieux communs du genre, marque avant tout par son extrême subtilité. Nous sommes dans l'observation, pas de grandes actions et pourtant, le rythme est soutenu. Impossible de s'ennuyer, tant le mystère est intense !

Il touche et émeut beaucoup aussi, de par les sujets traités : La maltraitance des enfants, la solitude des séniors, l'isolement, la folie.

L'enfant aux caillous est une pepite, un chef d'oeuvre que je vous conseille de lire d'urgence !

 

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 16 Mars 2014

http://www.decitre.fr/media/catalog/product/3/3/5/8/9/5/0/0/3358950000449FS.gif   Policier - Editions Magnard - 9h16 d'écoute - ??,?? €

 

 

Parution d'origine en janvier 2001   

 

 

L'histoire : Le commissaire Adamsberg vient d'être muté à la Crime de Paris. Voici qu'une "affaire" se présente à lui avant même d'exister. Une femme s'inquiète, car des 4 à l'envers sont peints sur certaines portes dans son immeuble. Adamsberg découvre que ce n'est pas un immeuble mais plusieurs qui sont "touchés" par ce rituel curieux...

En même temps, sur une place de Paris, le retour de la peste dans la capitale est annoncée par un crieur...

Quelques jours plus tard, les premiers cadavres apparaissent, avec certains symptômes qui ne sont pas sans rappeler la terrible maladie noire..

 

 

 

 

Tentation : La renommée de ce titre !

Fournisseur : La bib'

 

 

étoile3etdemi

 

 Mon humble avis :  J'ai beaucoup aimé ce polar, et je vais finir par croire que Fred Vargas est une auteure pour moi, alors que j'avais royalement détesté ma première lecture : Debout les morts. Comme quoi, la persévérance peut payer !

L'installation des personnages est certes un peu longuette, et ceux ci assez nombreux au point de perdre un peu mon attention et de me faire oublier leur position réelle dans cette histoire.

A la moitié du livre, Adamsberg a comme une illumination et comprend "où" et à quel "instant" il a failli dans cette enquête. Mon regret est que Fred Vargas n'ait pas cité et explicité ce moment, car j'ai eu l'impression d'être un peu laissée de côté. Voici les seuls reproches que je peux adresser à ce roman policier.

Le reste, c'est du pur bonheur. Je commence à m'attacher réellement pour ce commissaire atypique Adamsberg. J'ai aimé rencontrer toute cette petite communauté de personnage singulier, depuis le "conseillé en affaires de la vie" très érudit, jusqu'à Joss, le fameux crieur. Oui, marin Breton sacqué de la marine quelques années plus tôt, suit les pas de son aïeul, crieur sur les ports bretons. Sauf qe Joss s'installe à Paris et contre menues rétributions, il énonce sur la place public les messages que des anonymes glissent dans la boite mise à disposition à cet effet. Cela va de la déclaration d'amour, à la mise en vente de 3kg d'haricots verts, jusqu'à ces étranges messages qui, en fait, annonce le retour du fléaux pesteux sur Paris.

Alors, cette peste justement ? Réalité ou foutaise ? C'est Adamsberg qui vous le dira au terme d'une longue enquête, fichetrement intéressante. Même si ce n'est plus très utile à la survie dans notre époque actuelle, on apprend une multitude de chose sur cette fameuse maladie, qui de tout temps, a été sujet de panique collective et follement meurtirère, il n'y a pas si longtemps que ça encore... Et oui, l'Etat Français aurait caché au peuple le retour de l'épidémie dans les années 1920... Heureusement, celle ci n'a pas pris trop d'ampleur.

Pars vite et reviens tard est donc un roman policier bien divertissant, superbement original dans son intrigue et le modus operandi du tueur et instructif : Et oui, je connais désormais l'origine de la tradition de la bague de fiancaille ! A l'époque médiévale, celle ci était toujours en diamant... Et le diamant est le meilleur protecteur contre la peste !!!

 

 

free-road-trip-games-audio-book

                                                                      Chez Val

 

Challenge régions Aspho 2013_2

 

 

  0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français, #Livres audio, lectures audio

Repost0

Publié le 5 Décembre 2013

http://extranet.editis.com/it-yonixweb/IMAGES/POC/P3/9782266205016.jpg   Thriller - Editions Pocket - 342 pages - 6.70 €

 

 

Parution d'origine en 2005, pocket en 2011

 

 

L'histoire : Après avoir taggué la façade de leur ancienne entreprise, deux chômeurs roulent tous feux éteints et à grande vitesse dans un champ d'éoliennes, à le recherche de sensations fortes. Ils ne seront pas déçus du voyage quand ils percuteront un homme de plein fouet. Celui ci décède sur le coup... Et sur lui, il avait 2 millions d'euros...

Cette première mort était accidentelle, les suivantes ne le seront pas...

 

 

 

 

 

Tentation : La lecture de La Mémoire Fantôme, du même auteur.

Fournisseur : Ma PAL  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

 

Mon humble avis : Un bon thriller, rien de tel pour se remettre en selle après des lectures décevantes et du coup.... longuettes . Depuis presque deux ans, j'avais le projet d'approfondir l'oeuvre de Thilliez, en commençant par le début... c'est à dire le premier roman où apparait la fliquette fêtiche de Thilliez : Lucie Hennebelle. Charismatique, fonceuse, et obsédée autant par un mystère personnel que par la folie des tueurs. Dans la chambre des morts, Lucie n'est qu'une jeune brigadier... Le planning du commissariat, en cette fin d'année, va la mettre sur le premier grand coup de sa carrière, sur le terrain, loin des paperasses, près du danger. Et Lucie, elle aime ça. Une petite voix en elle souhaiterait que jamais ce carnage ne cesse pour lui garantir de l'action.

J'ai aimé découvrir les premiers pas de cette Lucie, c'est un personnage attachant et intéressant. Une fliquette qui s'instruit, en autre en lisant des thrillers, c'est pas courant !

L'intrigue est savamment construite, captivante, palpitante, les pages se tournent toutes seules. Les rebondissements ne manquent pas, le danger rode et cette palanquée policière nous emmène dans les profondeurs de l'inhumain, quand l'être devient bête, animal. Le tout en nous immergeant dans le domaine de la taxidermie (en résumé, l'empaillage des animaux, mais toute une science !). Franchement, les choses tiennent bien la route, et nous avec, jusqu'à la fin, sauf à la fin qui m'a déçue : too much et une fois la barbarie étalée, vite bouclée quelque part et accompagnée de violons qui ne collent pas trop au style de l'ensemble. Mais bon pourquoi pas un peu de douceur dans ce monde de brutes ?

Ah, et puis je ne vous ai pas dit ?! Ce thriller m'a ramenée dans min ch'nord, puisque l'histoire se déroule entre Dunkerque, Lille et le Pas de Calais. Et j'aime ça, mon attention redouble ! Ce qui fait que je remarque quand il y a des petites incohérences géographiques va-t-on dire.... Si je ne me trompe pas, Vigo, l'un des personnages, s'installe sur les marches de La Voix du Nord pour y déguster un croissant.... Et Thilliez lui fait traverser en diagonale la Grand Place pour rejoindre la Rue Nationale.... Et bien non, si c'est bien le trajet effectué par ce Vigo, point de diagonale, mais du tout droit !!! Et puis quelques poncifs sur le ch'nord : les corons, les terrils (même si les gueules noires sont bien honnorées), le vent, la météo pourrie. Au point qu'il est même précisé que dans le Nord, les couchers de soleil sont beaux aussi me semble-t-il ! Pourquoi ne le seraient ils pas ? Le soleil est le même partout !

Bon pour conclure : une enquête de bonne facture, la naissance d'une héroïne de roman, des pages bien documentées, mais quelques imperfections, dont un style (poétique) pas toujours adéquat au genre (thriller), et des méchants un peu caricaturaux ! J'avais nettement préféré La mémoire fantôme !

  

Ah, au fait, que feriez vous si vous trouviez 2 millions d'euros dans des circonstances euh... Un peu particulières ? Vous ne savez pas ? Et bien lisez ce livre, votre réponse deviendra évidente !!!

 

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3

 

 

logo challenge régions 2

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 7 Novembre 2013

http://www.livredepoche.com/sites/default/files/styles/cover_book_focus/public/media/imgArticle/LgfLivreDePoche/2007/9782253116059-T.jpgThriller - Editions Livre de Poche - 253 pages - 6.00 €

 

 

 

Parution d'origine en août 2005

 

 

 

L'histoire : Maya est une jeune archéologue. Elle part rejoindre son mentor sur un site de fouilles en Israël, à Megiddo. Alors qu'elle reçoit un funeste décompte via des textos anonymes, les morts s'amoncellent dans son environnement. Claude et elle parviendront ils à battre cette malédiction, alors que leurs découvertes pourraient bouleverser l'ordre du monde.

 

 

 

Tentation : Pitch + auteure que j'apprécie

Fournisseur : Ma PAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile1.jpg

 

Mon humble avis : Quelle calamité ce thriller, qui n'a d'ailleurs de thriller que l'annotation sur la couverture ! J'ai beau prendre ce livre dans tous les sens, je ne lui trouve aucune qualité, ni rien pour racheter quoique ce soit. Je suis en colère, parce que vraiment, j'ai l'impression d'avoir été trompée sur la marchandise à plus d'un titre.
Nathalie Rheims, je l'adore. Ces dernières années, j'ai lu deux de ses romans et chacun m'a on ne peut plus séduite, notamment par une plume élégante et sensible. Mais où est passée cette plume ? Peut-être n'avait elle pas encore éclos puisque cette "oeuvre" est antérieure à mes précédentes lectures. Ca a au moins un aspect rassurant : un(e) auteur(e) peut donc évoluer et se bonifier au fil des ans !!!

Bon, l'intrigue.... Elle part bien... sur quelques pages.... puis part en vrille. Devant la recrudescence de morts suspectes dans un cercle restreint, très étonnant que les autorités ne s'intéressent pas de plus près à cette affaire.... De plus, la description des réactions des personnages devant cette hécatombe est on ne peut plus bâclée, alors que là , la notion de thriller aurait pu prendre toute son ampleur. Mais non, notre Maya se "contente" de paniquer, et Claude, son mentor, de réfléchir. Je résume, mais jamais l'angoisse totale ne semble atteindre nos "héros" et encore moins le lecteur... A ce niveau, je me serais même contentée d'une ombre d'angoisse, mais non, même pas.

Je termine toujours les lectures entamées car je garde l'espoir d'un retournement de situation. Rien ne s'est retourné, si ce n'est ma colère vers ce livre et ses habitants qui m'ont tous tapé de plus en plus sur le système, ne récoltant que mes soupirs d'exaspération et d'incrédulité devant autant... de vide.

Et pourtant, ce texte est à priori bien documenté sur l'astrologie, les origines de la bible, la kabbale etc. Documenté oui, mais trop, cela en est indigeste, incompréhensible, fouilli, désordonné, tiré par les cheveux, impossible à absorber, à digérer, à retenir. Du coup, là où je pensais m'instruire en me diverstissant, je n'ai rien appris et me suis ennuyée. Les nerfs à vifs d'agacement mais morte d'ennui ! Peut-être votre avis sera différent si vous maitrisez parfaitement les tenants et les aboutissements de l'horoscope et situez dans le temps, sans hésitation, toutes les civilisations moyen-orientales depuis l'apparition de la première écriture, voire avant encore. Et puis soyez portés, que dis-je, habités par l'ésotérisme, le paranormal et passionnés de l'inexplicable qui ne s'explique pas plus en fin de livre....

Les dialogues sont d'une platitude déconcertante et invraissemblable, le style assez pauvre. Quant à la fin.... si je n'avais pas perdu autant de temps dans ce livre, elle m'aurait fait rire... Parce que rien.... Tout s'explique par le surnaturel tout en expliquant rien vraiment. C'est vraiment une lecture pour rien, je pense la pire depuis que je tiens ce blog, à moins que la mémoire ne me fasse défaut. Car bénis soyons nous, les mauvais livres, on les oublie vite le plus souvent...

Bref, si on veut une bonne histoire d'archéologie palpitante et captivante, mieux vaut s'adresser à Indiana Jones !

 

 

  D'autres avis sur Babelio et Amazon que j'aurais du aller voir avant d'ouvrir ce roman... 

 

 

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 5

 

                                                                           Chez Liliba 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 6 Septembre 2013

                                                                                                                                                                                                 images.jpg   

 

Thriller - Editions Livre de Poche - 413 pages - 7.10 €

 

Parution en poche en 2007 (d'origine en 2005)

 

 

 

L'histoire : Une scène de crime atroce correspond point pour point aux fanstames de Dante. Dante, c'est l'ex patient de Suzanne, expert psychiatre en UMD (Unité Malades Difficiles). Mais ex patient veut dire... que Suzanne l'a laissé sortir il y a quelque temps du fameux Pavillon 38. Trop tôt sans doute ? A moins que ?

 

 

 

 

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : Ma PAL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile2.jpg 

 Mon humble avis : Est-ce thriller qui m'a fait défaut ou moi qui ne lui ai pas accordé toute l'attention qu'il méritait ? Là est la question... très futile et heureusement, je ne risque pas ma vie en me trompant de réponse.... Parce que Suzanne, la psy du roman, elle risque fortement la sienne suite à une éventuelle erreur de diagnostique....

En général, les thrillers me clouent et je les dévore ! Celui ci, je l'ai entamé lors d'une période trépidante de ma vie (famille, mouvement, amis, plage). Il n'empêche que plus de deux semaines, c'est tout de même beaucoup !

Et pourtant, tout commençait bien. Les pages se tournaient toutes seules, malgré l'environnement distrayant ! L'intrigue semblait tenir la route et l'auteur bien documenté sur l'univers psychiatrique haute sécurité. Jusque là, tout va bien, le lecteur est ferré et il apprend... Même si je déplore toujours que les romans traitant cet univers ne comportent pas de glossaire à la fin, permettant ainsi au lecteur de bien distinguer, et de retenir, les différences entre chaque pathologie psychiatrique lourde.

Puis mon intérêt s'est mis à faiblir. Je suis allée jusqu'au bout parce que c'est mon habitude, et que la force de ce genre littéraire (le thriller), c'est que même si l'on s'ennuie, on va jusqu'au bout pour savoir !!

Mais le bout met un sacré moment à pointer le bout de son nez. Les personnages deviennent caricaturaux, les dialogues, entre policiers et criminels, improbables. Les poncifs s'entassent. Mais surtout, j'ai eu la désagréable impression que ce n'était pas la même personne qui avait écrit la pemière et la deuxième moitié de ce livre. Peut-être parce que mon intérêt diminuait, mais soudain, le style m'est paru mauvais, lourding, irrégulier.... On passe sans prévenir de passages lyriques et digressifs à souhait à d'autres où les phrases ne comportent même plus de verbe ou de sujet et ne sont qu'une succession de constats. Je me suis même dit que certaines phrases étaient montées à l'envers :

Ex 1 : Steiner voit le deuxième mail qu'il attendait s'afficher sur l'écran de son PC. Le premier en provenance d'Allemagne, puis celui ci d'Italie. Deux pays dans la police desquels il a gardé des contacts, pour avoir eu à travailler en commun dans le cadre d'affaires transfrontalières....

Ex 2 :Mais son regard dément cette impression, dans lequel la lueur d'ironie n'est jamais loin d'affleurer....

Bref, inutile de préciser qu'avec un tel phrasé, ma lecture a bien perdu de sa fluidité. Et puis, je n'aime pas quand les réactions des personnages semblent orientées uniquement pour rendre service à l'auteur... Enfin, je n'aime pas quand ça se voit ! Dommage, l'idée de départ était bonne, mais j'aurais préféré que l'auteur soigne rythme et style que descriptions sadiques et criminelles. Avec ces dernières, il semble s'être beaucoup amusé... Comme avec sa fin.... pas très malin de nous laisser avec une open end dans un thriller. En tout cas, moi, ça ne me plait pas !

 

 

 0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 3

                                                                                   4

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 19 Août 2013

Peintures-2-1408.JPG Thriller - Editions J'ai Lu - 349 pages - 7.60 €

 

 

Parution chez J'ai Lu en Mai 2013 (Albin Michel en 2011)

 

 

 

 

L'histoire : Jamie se dispute au téléphone avec Inès, sa femme, depuis sa voiture. Soudain, c'est l'accident, le véhicule se retrouve dans les eaux Newyorkaises... Quand Jamie se réveille, il a une toute autre femme bien plus merveilleuse, Mérédith et deux jolis bambins. Mais il semble que Jamie ait manqué quelques années car il ne les reconnait pas ! Amnésique, et il n'est pas au bout de ses surprises. Il ne lui reste plus qu'à courir, vite, jusqu'à la vérité. Quoique ?!

 

 

 

 

 

Tentatrice : Silvana

Fournisseur : J'ai Lu, merci

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 Mon humble avis : Ce roman a mis un certain temps à me séduire, peut-être aussi parce que ma vie trépidente m'a empêchée de le lire en continu. Certes, je me suis attachée aux personnages puisqu'ils le valaient bien ! Mais au début, je n'ai pas cru à cette histoire, j'ai trouvé que cela sonnait faux. Je m'explique : Jamie se réveille amnésique. On apprend vite que depuis 6 ans, depuis l'accident, cela lui arrive fréquemment. Mais l'ébahissement et la panique du personnage devant cette perspective ne sont pas approfondis, mais survolés. De même quand il se découvre père, l'auteur s'attarde autant sur l'affaire que si Jamie s'était payé un très bon resto gastronomique, mais guère plus. J'ai ressenti la même impression que lors de ma lecture de "La vie d'une autre", de Frédérique Deghelt. Trop d'incohérences, d'improbabilités. Amnésique, ne reconnait pas ses fils ni sa femme, mais s'y adapte tout de suite, avec une complicité exceptionnelle. Au fil des pages, il me semblait que cette affaire d'amnésie ne servait pas l'histoire ni le livre, sauf à le faire surfer sur une certaine mode concernant le sujet.

Par contre, il ne m'a pas fallu 10 pages pour adhérer de toute mon âme, de ma curiosité et de mon impatience de lectrice devant un thriller, à l'intrigue qui est ficelée tout comme il faut. Car bien sûr, il y a vite un cadavre, du passage à tabac, des personnages inquiétants apparaissent au fur et à mesure de l'enquête que Jamie mène en parallèle au FBI et avec celui ci à ses trousses. D'ailleurs, j'ai adoré l'agent féminin, je lui ai donné une trombine "connue"... une fliquette que l'on a vu, à une époque, dans les Experts LAX...  Bref, les personnages sont bien croqués, de façon subtile, on s'attend à ce qu'ils nous surprennent à chaque instant, par une faille, une force, ou un brin d'humanité.

Et puis, je dois bien avouer que j'ai été retournée comme une crêpe deux fois par l'auteur. Je suis donc bien dorée (en même temps, livre entièrement lu au soleil ) En effet, Thierry Sarfati nous offre une première fin qui nous laisse bouche bée, tant on n'a rien vu venir. Une deuxième qui nous laisse soit KO, soit avec l'envie de rire, un rire nerveux... Le rire de quelqu'un qui s'est fait berné, mené en bateau depuis le début. Et oui, en fait, tout s'encastre parfaitement dans ce thriller facile à lire, sans description morbide et tonne d'hémoglobine, mais plus tôt pas mal de zest de romantisme. Car la troisième et dernière fin nous donne un beau sourire ! On referme donc "Demain est une autre vie" avec l'envie de rembobiner le film, oups le livre, pour voir où l'on n'a rien vu !

 

 

 

 

                                                                        3ème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 3 Août 2013

Peintures-2 1012Policier - Editions J'ai Lu - 440 pages - 7.90 €

 

 

 

Parution chez J'ai lu en juin 2013 (d'origine en juin 2011)

 

 

 

 

 

L'histoire : Plusieurs histoires, donc 3 enquêtes pour le commissaire Adamsberg : un pigeon aves les pattes liées, un artistocrate et grand industriel cramé dans sa voiture. Et en Normandie, l'Armée Furieuse. Légende veille de mille ans ou réalité, elle est apparu à Lina, entrainant avec elle 4 vivants "saisis".... La jeune femme en a reconnu 3... Dont un a déjà disparu...

 

 

tentation : Silvana

Fournisseur : J'ai Lu, merci

 

 

 

 -toile3.jpg

 

 Mon humble avis : On en apprend tous les jours ! Avec ce roman, je découvre ce que l'expression Rompol, qui qualifie ce livre selon l'éditeur, signifie réellement : "genre littéraire à part entière, où la narration est empreinte d'humour, de liberté et de poésie". Pour une fois, la quatrième de couv' m'a permis d'apréhender ce policier avec les bonnes cartes en main. Et par la même, de me réconcilier avec l'auteur dont le "debout les morts" m'avait sacrément désarçonnée.

Avec l'Armée Furieuse, certes, il m'a fallu quelque temps pour m'adapter, mais j'ai fini par m'habituer, voire même à apprécier cette humour décalé, qui joue sur les mots, le burlesque, le dérisoire. Outre l'amusement et la spécificité littéraire, cet humour permet aussi de détendre l'atmospère, tant dans l'histoire que pour le lecteur. Ainsi, la pseudo nonchalance du commissaire se devient contagieuse et c'est un polar que l'on lit en prenant son temps !

J'ai donc fait la connaissance du fameux commissaire Adamsberg, personnage récurrent chez Fred Vargas. Ses méthodes semblent bien peu orthodoxe, mais se révèle efficace au final, tant dans la lecture que dans la résolution des enquêtes. Elles sont au nombre de 2 dans cet opus, même si une mini troisième s'intègre avec légèreté entre les 2 autres. Le dénouement des deux intrigues vont de paire puisqu'un personnage traverse les deux, et que ce sont les mêmes indices qui mettent la puce à l'oreille de notre homme, accompagné d'une équipe riche en caractère et en compétences diverses et variée. Des personnages creusés et au tempérament assez rare dans les romans policiers. Ils nous ramènent d'ailleurs dans le style rompol.

Quid de l'Armée Furieuse. Une légende, un mystère depuis plus d'un millénaire. Une armée de soldats morts, sur des chevaux disloqués, passe par un chemin de Normandie, à Ordebec. Quand elle apparait, elle traine avec elle 4 saisis qui se débattent et hurlent. Les saisis sont des vivants qui peuvent s'attendre à être prochainement les victimes du Seigneur Hellequin et de sa mesnie, L'armée furieuse. Les saisis sont toujours des hommes ayant quelques choses à se reprocher, souvent un crime non solutionné. Lina a la vision de cette armée et révèle les noms de 3 saisis, comme le veut la tradition, donnant ainsi aux Saisis la chance de se racheter. Mais par la même occasion, cela donne à n'importe qui le prétexte de remplir la mission de la Mesnie, sous couvert du Seigneur Hellequin. Et comme les crimes commencent à se multiplier dans la région, on ne sait plus qui doit le plus craindre pour sa vie : les saisis, les flics qui en savent trop, ceux qui ont les visions qui passent désormais pour coupable de cette terreur qui envahit la région. Les meutres sont il l'oeuvre d'une armée de fantôme ou de n'importe quel citoyen bien vivant. Pas facile d'enquêter dans une région hantée par la superstition. Mais Adamsberg et son équipe s'en sortent très bien, et nous offrent même un retournement de situation on ne peut plus inattendu et qui nous donne envie de baisser notre chapeau devant l'auteur !

Légendes, supertistion, humour, galerie de personnages haut en couleur et enquête policière font ici très bon ménage. L'armée furieuse, une lecture vraiment agréable et divertissante.

 

 

L'avis de Dasola, Katell 

 

0 Challenge Thrillers & Polars 2014 Liliba 5 

 

 

 

 

 

Challenge thriller/polar chez Liliba

2

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

     Challenge régions Aspho 2013_2

                                                        2. Pour la Normandie 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0

Publié le 4 Juillet 2013

http://images.gibertjoseph.com/media/catalog/product/cache/1/image/9df78eab33525d08d6e5fb8d27136e95/i/149/9782290034149_1_75.jpgRoman SF - Edition J'ai Lu - 315 pages - 7.60 €

 

 

Parution J'ai Lu le 6 juillet 2011 (origine en 2001) 

 

 

 

L'histoire : Sur terre, dans 50 ans, dans 100 ans, demain ou presque aujourd'hui. Dans le monde virtuel, des meurtres atroces sont commis. On retrouve les joueurs (de jeux vidéos), les yeux saignants rivés sur leurs écran et d'où transpire la peur. Deux personnes enquêtent entre virtuel et réel : Kilney, le flic et Ilianday, une jeune femme chasseur de prime. Et tout un monde qui gravite autour, qui ne leur veut pas forcément du bien, qui existe, ou qui n'existe pas vraiment...

 

 

 

 

Tentatrice : L'auteure

Fournisseur : Ma CB lors du festival La rue des livres à Rennes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 -toile4.jpg

 

 Mon humble avis : Voici un mois et demi que j'ai terminé ce livre... quelques jours avant mon départ en vacances. De ce fait, j'écris cette chronique avec mes souvenirs et non à chaud comme d'habitude. Elle sera donc plus succincte....

 

"Ce livre ne ressemble à aucun autre livre que vous ayez pu lire"... C'est ainsi que l'auteure, Viviane Moore, m'a vendu ce roman d'anticipation lors du salon du livre de Rennes. Je me suis fiée à ses paroles et diable, aucun regret ! Effectivement, je n'ai jamais lu un livre pareil ! Certes, je ne suis pas grande lectrice de science fiction, aussi, je ne peux comparer avec d'autres livres d'univers similaire, mais tout de même, j'ai été bluffée de A à Z, enfin, de la première à la dernière page. Bluffée et captivée, et n'ayons pas peur des mots, fascinée par la créativité de Viviane Moore, plus connue pour ses romans historiques.

Pour lire ce roman et le visualiser, j'ai du faire appel à mon imagination, puisque ce monde n'existe pas... encore. Un monde post apocalyptique, sauf qu'il n'y a pas eu d'apocalypse, juste la vie qui a continué tranquillement sur terre, dans le sens où nous sommes partis.... Il n'y a plus de nature, plus de culture, juste du virtuel, le monde entier est constamment connecté, surveillé, accroché à son écran. La moitié de la ville est une zone de non droit en ruine, on habite des capsules, les plus pauvres paient un loyer astronomique pour avoir le droit de dormir dans leur voiture, au dixième sous sol d'un parking. La société est on ne peut plus divisée en castes, on y retrouve des intouchables, tout le monde surveille tout le monde, la mafia règne en maître, au moins vous pensez au mieux vous vous portez. On y parle d'expédition dans une zone irradiée qui n'est pas sans faire penser Tchernobyle. Les gens vivent seuls et rares sont les humains qui pensent encore à faire l'amour. Plus personne ne sait ce qu'est une toile, un tableau de maitre. C'est d'ailleurs le sujet de l'expédition, essayer de retrouver des restes de toiles qui se vendront une fortune. Plus personne ne sait ce qu'est la beauté d'une prairie, d'une rivière qui coule...

Et dans tout cela, il y a l'univers très codifié et hiérarchisé du virtuel. Les Locked-In, qui acceptent de quitter leur enveloppe charnelle, de s'enfermer à vie pour devenir une entité virtuelle et créer sans cesse des jeux. Leur issue, la mort ou la folie Il ne ressentent plus de sensation humaine à moins de... Il y a les grands joueurs, et puis une sorte de CSA du monde virtuel. A 40 ans, les grands joueurs sont vieux, et comme ils ne quittent pas leur écran, pèsent 200 kg...

J'ai aimé cette vision pessimiste de notre avenir et l'inventivité de l'auteure pour décrire tout cela. Est-ce exagéré ou pas, seul l'avenir le dira, j''espère ne plus être là.

Et dans cet univers, un tueur impitoyable sévit à travers les jeux vidéos. Ce sont les jeux qui tuent... Alors qui et pourquoi ? L'enquête est inhabituelle pour moi, puisqu'elle se déroule pour moitié dans le virtuel. Elle ne manque pas de suspens, de rebondissement, d'action et de révélation. Elle est bien ficelée mais parfois trop alambiqué pour moi, je ne suis pas sûre d'avoir "tout suivi". Mais peu importe, elle est presque devenue secondaire pour moi tant j'étais fascinée par cette description de cet horrible futur (potentiel !). Dans ma tête, Ilianday avait l'apparence de Lisbeth Salander, version suédoise.

Pour résumer, ce que j'ai trouvé de formidablement génial, c'est que Viviane Moore nous décrit un monde où il faut avoir de l'imagination pour recréer notre monde actuel, où sans le savoir, les gens cherchent à retrouver l'Eden dont ils n'ont aucune idée. Alors profitons de notre chance de vivre à une époque où l'on n'a pas encore besoin pour d'imagination pour profiter d' un paysage splendide, pour s'extasier devant une toile de maître ou prendre son pied avec un bon bouquin. Une époque où de l'imagination, il en faut une sacrée dose pour écrire un livre pareil ! Pourvu que cela dure !

 

Challenge Thrillers et Polars

                                                               Chez Liliba

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #Thrillers - polars français

Repost0