Articles avec #bd... tag

Publié le 24 Décembre 2013

http://3.bp.blogspot.com/-MWsXuXaaSHM/UouzMX88ptI/AAAAAAAAlBQ/14MNENXGK4g/s1600/BD+La+gloire+d'Albert,+Etienne+Davodeau.jpgBD - Editions Delcourt - 48 pages - 13.95 €

 

 

 

Parution en 2004

 

 

L'histoire : Albert est un brave type. Travailleur et figurant bénévole dans un parc d'attractions culturelles depuis des années. Ce parc nommé "nos valeurs, notre terroire, est né de l'idée d'un homme, qui se prépare aussi pour les législatives : Bertrand Delorme. Quand Philippot, ami et bras droit de ce dernier meurt, Albert n'est pas très loin. Il en a vu beaucoup alors, par respect pour son patron, il va se mêler de près à cette histoire. Albert veut son heure de gloire... mais il va se jeter dans la gueule du loup. Mais Albert est un brave type... qui n'a jamais dit son dernier mot.

 

 

Tentation : Le label qualité "Davodeau" !

Fournisseur : La bib

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 

 Mon humble avis : Je le découvre en rédigeant ce billet, La gloire d'Albert fait partie d'une trilogie nommé "Un monde Tranquille". Les deux autres titres sont  "Ceux qui t'aiment" et Anticlyclone". Zut, ces deux albums ne figurent pas à ma bib'. En même temps, les histoires sont indépendantes, donc appréciables individuellement. C'est juste que mon intérêt est encore éveillé sans moyens directs de l'assouvir.

Dès les premières pages de "La gloire d'Albert", je me suis dit : tiens, le context me rappelle quelque chose. Pourtant, il me semblait avoir lu, en préambule, la fameuse phrase "toute ressemblance avec des personnes... blablabla" ! Je suis allée y rejeter un oeil et j'ai bien ri. Facétieux Davodeau ! Il la tourne ainsi :

"Trouver dans les pages qui suivent une ressemblance avec des personnes ou des faits existants ou ayant existé serait faire preuve de mauvais esprit. Et c'est très vilain."ED

Ahah !Il me semblait bien ! Que l'on était dans le grand ouest, en Vendée précisément et que Delorme pastichait un "fameux" Philippe D ... qui se fait quelque peu rhabiller de prétentions et d'hypocrisie politiques. Le quotidien pour ces gens là quoi !

Donc forcément, cet album n'est pas dénué d'ironie... dont on se délecte ! L'histoire est bien ficelée, et cet Albert qui veut faire justice, très attachant. Et puis, le quiproquos vont s'amonceler entre Albert et les méchants et les rebondissements ne cesseront qu'à la toute dernière bulle !

BD bien sympathique donc, et divertissante ! Pourquoi se priver ?!

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 28 Novembre 2013

http://www.photosapiens.com/IMG/jpg/Lefevre-Couv-Tome-2.jpg BD - Dupuis Editions - 80 pages - 16.50 €

 

 

 

1ère parution en 2004

 

 

Le sujet :    

Fin juillet 1986. Didier Lefèvre quitte Paris pour sa première grande mission photographique : accompagner une équipe de Médecins Sans Frontières au coeur de l'Afghanistan, en pleine guerre entre Soviétiques et Moudjahidin. Cette mission va marquer sa vie comme cette guerre marquera l'histoire contemporaine. Au croisement des destins individuels et de la géopolitique, à l'intersection du dessin et de la photographie, ce livre raconte la longue marche des hommes et des femmes qui tentent de réparer ce que d'autres détruisent.
Tentation : AGFE
Fournisseur : la bib'
-toile4.jpg
  Mon humble avis : Je sors de ce tome à nouveau bouleversée. 2ème tome sur 3 de cette série que m'a conseillée mon amie AGFE. Le photographe nous fait suivre une équipe de Médecins Sans Frontière au coeur de l'Afganistan, durant la guerre qui la confrontait à la Russie.
Lors du premier tome, nous suivions l'équipe dans les préparatifs de l'expédition humanitaire, puis sur le long chemin (plus d'un mois de marche) qui la menait au village prévu.
Ici, l'équipe médicale et le photographe sont arrivés dans ce village du bout du monde et se mettent à l'oeuvre avec des moyens dérisoires... Un batiment en ruine devient l'hôpital, la cours ombragée la salle de réanimation, la terrasse vue sur montagne la salle d'opération. Quand les blessés ne peuvent se déplacer, c'est l'équipe qui repart pour un jour de marche pour rejoindre le chevet des moribonds... Médecins et infirmières opèrent des journées et des nuits entières, le dos courbés, veillent leurs patients alors qu'au loin, retentit le bruit des bombes. De la bobologie aux blessures de guerre, tout y passe. Personne n'est épargné, ni même les enfants... qui ne pleurent même pas alors qu'une balle a transpersé leur bras ou qu'un éclat d'obus leur a arraché une partie de la mâchoire.
Et les médecins font tout, tout ce qu'ils peuvent pour rabibocher ces victimes de guerre. Le photographe a parfois du mal à photogaphier, mais ce sont alors les victimes qui lui demandent de le faire, afin de témoigner. Il faut que le monde sache ce qui se passe ici. 
C'est dur, c'est l'enfer pour tout le monde. Et pourtant, ces médecins y reviennent volontairement régulièrement. Pourquoi, parce qu'ils sont utiles, qu'ils pratiquent la vraie médecine, celle où il faut observer et déduire. Et surtout, parce que le peuple afgan leur rend au centuple, par un sourire, par une invitation à diner, en se privant de pain pour que l'équipe médicale n'en manque pas.
Dans cet enfer, nos hommes se soignent par le sens de l'humour, où comment disserter en pleine montagne sur un rocher qui devient un... rocher Suchar.
Et toujours cette alternance de dessins et de photos noir et blanc de l'expédition.
Cette BD est vraiment un magnifique et incontournable hommage sur ces héros de l'ombre. Les victimes de guerre qui survivent en se plaignant dix fois moins dans une vie que l'on peut, nous, ici, le faire en une journée. Mais aussi ces médecins du bout du monde, de l'ombre, loin des caméras de TV, qui exécutent des exploits tous jours avec... presque rien. Ces hommes et femmes qui vivent pour l'autre, qui se retrouve dans le renoncement d'eux mêmes.
 
http://www.images-booknode.com/book_cover/1574/full/le-photographe-tome-2-1574112.jpg
 
 
 
 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 20 Novembre 2013

http://www.bedetheque.com/media/Couvertures/HappyLiving_13102007_190344.jpg BD - Editions Delcourt - 136 pages - 14.95 €

 

 

Parution en 2007

 

 

L'histoire : François Merlot, journaliste parisien, écrit son premier livre. Son sujet : l'histoire des chansons les plus célèbres du XXe siècle : My Way, Besame Mucho... et bien entendu Happy Living, un titre qui a fait le tour de la planète et que les plus grands artistes ont interprété.
C'est à cette œuvre mythique que le journaliste consacre sa première investigation. À New York, il parvient à rencontrer son auteur, le génial H. G. Slatters, pour le questionner sur la genèse de sa création. Les révélations seront bien au rendez-vous, mais d'une tout autre nature que celles attendues : "La vérité, lui confiera Slatters, c'est que je n'ai jamais écrit une seule note de Happy Living. "

 

 

 

Tentation : Le pitch

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

 

 

 

étoile3etdemi

 

 Mon humble avis : Cette BD m'a bien eue ! Je l'ai prise pour argent comptant, sûre que l'histoire était plus vraie que vraie !!! Je suis même allée en fin de lecture sur YouTub, afin de voir à quoi ressemblait cette fameuse chanson "Happy living".... Bien entendu, en entrant ces deux mots sur le fameux moteur.... je n'ai eu que des leçons de relaxation, mais point de tube historique

Ce que veut sans doute dire que cette BD est très bien faite, en fait  ! Oui, je confirme, j'ai passé un excellent moment dans ces pages de planches en noir et blanc. Je ne suis point pro pour décrire des dessins, mais ceux ci m'ont bien plu, comme faits au fusain ou au gros crayon, avec des touches de peinture. Pas de grande finesse de premier plan, mais une sensation d'aboutissement, et un visuel net et agréable. A noter, très jolie et élégante police de caractère.

Cette BD est très rythmée. Alors que Merlot, le journaliste français, est missionné pour retrouver un batteur dont personne n'a entendu parler depuis 50 ans, l'histoire prend l'aspect d'une enquête privée, à but journalistique... Et le tout devient presque un road moovie. On part de New York, on arrive en Californie L.A, puis on monte sur San Francisco. On accompagne Merlot dans sa quête passionnante qui nous emmène dans les circuits initiés du jazz. Des grands noms sont cités et sont sans doute responsable de ma méprise narrée ci dessus

J'ai adoré l'épopée de ce Merlot, qui est faite de rencontres multiples, touchantes, surprenantes, drôles au fil de son enquête. Depuis son amitié du petit dej avec la barmaid du bar faisant face à son motel tout droit sorti de l'univers d'Hitchcok, au vieux noir américain dans une station service reculée... Oui, des personnages hauts en couleurs (même si en noir et blanc , des gens qui ne sont pas ce qu'ils paraissent, des non-dits familiaux, des stars en devenir qui finissent jardiniers... Une belle porte sur le succès, l'accès à la gloire, les secrets, les rêves brisés, les têtes gardées hautes et redevenues froides.... Et surtout, un héritage de plusieurs millions de dollars...

Le tout mis en scène par un Jean-Claude Götting qui a eu l'intellingence de rester dans la simplicité et le mesure... Une bien chouette découverte ! 

 

 

 http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/page/large/43/album-page-large-4321.jpg

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 18 Novembre 2013

http://a51.idata.over-blog.com/1/83/30/54/BD-3/Groenland-Manhattan-01.jpgBD - Editions Delcourt - 128 pages - 16.95 €

 

 

Parution en mars 2008

 

 

L'histoire : En 1897, l'explorateur américain Robert Peary n'a pas encore réussi à planter son drapeau au Pôle Nord malgré l'aide de ceux qu'on appelle encore les Esquimaux. Histoire de ne pas rentré bredouille au pays, il ramène une famille de "sauvages polaires, dont le jeune Minik. Une fois en Amérique, cette famille va être le sujet de toutes les "attentions".... Curiosité, science....

Une histoire vraie, qui a encore des répercussions à notre époque.

 

 

 

Tentation : Pitch

Fournisseur : la bib'

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile3etdemi

 

 Mon humble avis : Encore une BD ô combien instructive et passionnante !

Groenland Manhattan retrace l'histoire vraie d'un petit garçon Inuit sur une vingtaine d'années, à compter de 1897. Cette BD est donc aussi une leçon de la grande Histoire. Minik est emmené avec sa famille à New York par Robert Peary, qui, année après année, a bien du mal à planté la drapeau américain sur le Pôle Nord. Inutile de dire que Peary et les siens considèrent les Esquimaux comme des sous hommes, des primitifs, des inférieurs, des sauvages. Arrivés à New York, Minik et sa famille deviendront donc objet de curiosité malsaine tant de la part des citoyens que de la part de scientifiques : moqueries, mesures du crane etc... Bien entendu, le climat et les microbes newyorkais vont mettre à mal la famille Inuit. Recueilli par la famille du directeur de Muséum, Minik n'aura de cesse que de rentrer, un jour chez lui.

Bien sûr, l'étonnement est réel devant le confort, les lumières et les habitudes des américains, ce qui donnent quelques scènes qui pourraient prêter à sourire si nous n'étions pas dans un drame historique et hélàs toujours présent.

Cette supériorité des occidentaux est on ne peut plus détestable et ridicule dans les faits. Les américains ne montrent aucun respect pour les coutumes Inuit. D'ailleurs, ils considèrent ce peuple comme inculte, sans culture, sans art etc... Mais ne tarde pas à emplir leur musée d'objets divers et variés venant du grand nord.... Ainsi que des squelettes Inuit, dont celui du père de Minik. Cette découverte rendra Minik fou de rage et de tristesse. Pour la petite histoire, sachez qu'après qu'un décret soit voté, ces squelettes ont été rendu à leur terre et leur peuple cent ans plus tard, et on pu ainsi bénéficier de tombes dignes de ce nom.

Groenland Manhattan est une BD sur le déracinement. Malgré les années passées à New York, Minik sera toujours "l'indien" ou "l'esquimaux" ou le sauvage. Et une fois rentré chez lui, il sera l'américain.... Donc toujours l'étranger, où qu'il aille. C'était vrai il y a 100 ans, et hélas, force est de constaté que pour les exilés, c'est trop souvent encore vrai.

Cette BD est tout simplement magnifique, et peut être lu par un public non adulte (bon, pas à 3 ans non plus), mais je pense que vers 10 ans, un enfant se trouvera enrichi de cette histoire et s'ouvrira à une prise de conscience qui sa vie ne lui donne peut-être pas.

Juste un petit bémol concernant les dessins. Même s'ils sont globalement splendides (paysages, rendu d'atmosphère et d'époque), il m'a fallu un certain temps pour situer des personnages ou les reconnaitre.

A noter, une post face très intéressante également avec des données historiques et des explications sur les enquêtes menées pour aboutir à cette BD.

 

 

 

 http://www.bdgest.com/prepub/Planches/GROENLANDMANHATTAN07.jpg

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 30 Octobre 2013

http://www.mettre-en-culture.com/img/visuels/le_photographe.jpgBD - Editions Dupuis - 80 pages - 16.50 €

 

 

 

Parution en : ? , mais réédition en 2012

 

 

 

 

L'histoire : Didier est photographe... Il arrive au Pakistan où il rejoint une mission MSF, alors que la guerre fait rage dans l'Afganistan voisine. La guerre, celle contre les Russes, dans les années 80.

Avec l'équipe MSF*, il découvrira la vie, les us et coutumes tant des pakistanais, des réfugiers afgans, et de ces médecins du bout du monde. Il les accompagnera au coeur de l'Afganistan, après des jours et des nuits de marche, pour porter secours... Didier sera le photographe, le témoin.

 *Medecins Sans Frontières

 

 

Tentation : AGFE qui m'en a parlé et je l'ai trouvé à la bib... par hasard !

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 

 Mon humble avis : Encore une BD passionnante et oh combien enrichissante ! Je vais vraiment de surprise en surprise dans l'univers BD, univers qui tend aussi vers l'infini.... Tant mieux, cela me va bien, vu que pour l'instant, je suis plutôt en panne de lecture.... Enfin, c'est plutôt mon intérêt qui est détourné en fait....

Le photographe, c'est 3 tomes en tout. Bien sûr que je lirai les deux autres. C'est aussi une BD très originale dans la forme.... En effet, au milieu des planches ou sur des pages entières, sont insérées de véritables photos, celles là mêmes prises par Didier Guibert lors de son voyage en Afganistan voilà bientôt.... trente ans. Les photos sont parfois aussi reproduites sous le format "négatifs" toujours en noir et blanc. Cette alternance est très agréable, et permet qui plus est de réaliser le travail ou le minimalisme nécessaire pour représenter un paysage en dessin BD !

Certes, l'histoire date d'il y a presque 30 ans... Et pourtant, elle n'est hélas pas démodée. Certes, les photographes ont troqué leurs réflex et leurs pellicules contre du numérique, mais les guerres sont toujours les mêmes. Même si l'ennemi a changé de nom. Ou même si la Guerre se déplace.... L'Afganistan a été très présente dans les médias ces dernières années... Mais cette histoire, depuis, aurait pu prendre place en Irak.. ou en Syrie...

J'ai beaucoup aimé les relations entre les membres d'MSF, l'accueil que ces derniers réservent à Didier, l'instruction, le manuel de survie qu'ils lui donnent. C'est toujours intéressant, des détails que l'on imagine pas, qui révoltent souvent, qui surprennent parfois. C'est une véritable plongée dans un autre monde et l'on ne peut qu'être qu'admiratif devant ces hommes et ces femmes qui s'y fondent le plus possible, qui vivent pour les autres, au mépris des dangers. Ce récit n'est absolument pas ennuyeux , linéaire ou monotone. Car l'auteur distille pas mal d'humour et rapporte l'humour toujours présents entre membres MSF. Quelque part, cette BD me fait énormément penser à celles de Guy Delisle (Pyong Yang, Chroniques birmanes, Chroniques de Jérusalem...). Le même regard extérieur, outré, amusé, perplexe.... Mais une façon différente de l'exprimer.

Les horreurs de la guerre et leurs conséquences ne nous sont pas totalement épargnées, les différences culturelles sont manifestes (comment ne pas être révoltée devant la façon dont un Mouj' fait avancer son cheval), les mille et une précautions nécessaires pour partir en caravane à travers le pays (ne serait-ce que l'amballage des collis, avoir sur soi une couverture afgane pour se camouffler en cas d'arrivée des hélicos), le dévouement des uns, la brutalité des autres, l'incompréhension de tous... Oui, c'est instructif et poignant à la fois. A lire absolument !

 

 

 http://www.coinbd.com/series-bd/le-photographe/tome-2/images/planche/photographe_t2.jpg

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 28 Octobre 2013

 http://4.bp.blogspot.com/-tm908-khbl4/Ui1fIp4dxKI/AAAAAAAAjNk/ZB_2DD7MaV8/s400/De-Gaulle.jpg     BD - Editions Dargaud - 46 pages - 11.99 €

 

 

 

 

Parution le 7 décembre 2007

 

 

L'histoire : Eté 1956... Lassé de l'ingratitude des Français et de la médiocrité de leurs dirigeants, le libérateur de la France décide de prendre quelques jours de vacances bien mérités....

 

 

 

 

Tentation : La blogo

Fournisseur : La bib'

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile3.jpg

 Mon humble avis : Le Grand Charles part à la plage avec Simone, son épouse et Lebornec, son aide de camps, qui fait aussi office de pigeon, homme à tout faire, garde du corps...

Quel pari hardi que de faire rentrer un tel Homme historique dans des planches de BD, et un tel discours dans des bulles !

Mais pari remporté, car le moment de lecture est vraiment bon, détente assurée, accompagnée de nombreux sourires, voire de quelques rires !

Une petite leçon d'Histoire ne fait jamais de mal, même si celle ci est très burlesque. Mais ici sont repris les bourdes, les phrases célèbres, le caractère, la mégalomanie extraordinaire du "sauveur de la France". Tout y est, depuis l'Appel au "Je vous ai compris" au "Vive le Quebec Libre, j'en passe et des meilleures adaptées à la situation et assaisonné à la sauce comique. Au point que l'on tombe plutôt dans la caricature, déjà dans les dessins. Le graphisme minimaliste est très parlant, mais ne m'a pas franchement plu, c'est la mon seul "Hic" dans l'histoire. D'ailleurs, à propos de cette Dame avec un "H", j'ignore si cette BD est proche de la Vérité Historique, j'imagine qu'elle ne lui est pas tout à fait étrangère... Et j'avoue, je découvre le bonhomme  Ultra mégalo, ultra autoritaire, ultra égocentrique. En tout cas, répliques et dialogues sont bien trouvés !

Mais ne boudons pas notre plaisir, qui lui est bien réel. D'ailleurs, je verrais bien d'autres hommes politiques plus contemporains aller à la plage aussi. Je crois qu'il y a matière ! Allo Jean-Yves Ferri ? François veut aller à la plage, et il y rencontrerait Nicolas, ou Angela, ou Manuel... !

 

Allez, découvrez vite "La taque-taque-tique du Général pour aller de sa serviette à la mer ! 

 

 

 

 

http://bdi.dlpdomain.com/album/9782205059663-page4-I400x523.jpg

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 14 Octobre 2013

http://chezmo.files.wordpress.com/2010/11/abdallahi01.jpgBD en 2 tomes, éditions Futuropolis - 86 pages X 2 - 27 € en coffret

 

 

 

Parution en 2006

 

 

 

L'histoire :  Celle, romancée, de René Caillé, fils de bagnard, qui, parti de St Louis du Sénégal, fut le premier blanc à entrer seul... et à sortir vivant de la ville mythique Tombouctou (Mali), après un périple de 4000 km.

 

 

 

Tentation : Couv et pitch

Fournisseur : la bib

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 

 Mon humble avis : Cette BD est une galerie d'art ! Oui, c'est notamment ainsi que je l'ai perçue. Plus qu'une BD ! Peux t-on parler de graphisme quand chaque planche, chaque case n'est pas un dessin, mais une peinture, une peinture à l'huile il me semble. Ainsi, on entre dans cette oeuvre comme dans une galerie, et on admire les planches comme des toiles uniques. Mises à part celles qui représente la violence et les cruautés de ce périple, je me verrais bien décorer mon appartement de tels tableaux, qui sont une telle invitation au voyage, à l'observation... L'ocre du désert, les scènes de vies dans les villages reculés d'Afrique. Quel travail ! Quelle beauté ! Quelle réussite ! Une immersion au coeur de l'Afrique du 19ème siècle.

abdallahi-tome-2-_-traversee-d-un-desert-6818.jpg

Venons en au sujet : Passionnant, fascinant, enrichissant, instructif ! Comme j'ai appris avec cette BD ! René Caillé est plutôt un paria, car fils de bagnard et orphelin. Il ne rêve que de découverte, et de réaliser un exploit : ce sera d'être le premier blanc à entrer et sortir vivant de Tombouctou, à l'époque où la ville était interdite aux blancs. Il fera ce voyage "seul" et "sans" assistance, entre 1825 et 1828... Je mets des guillimets, car il sera accompagné une bonne partie du voyage par Arafanga, un noir, esclave affranchi. Pour parvenir à son but, René devient Abdallahi le Maure, puis l'Egyptien. Il se convertit à l'Islam qu'il pratique assiduement, apprend l'arabe auprès des peuplades mauritaniennes et joue "son" rôle jusqu'au bout. Abdallahi nourrit des rêves d'absolu, d'horizon toujours plus loin mais il est vite rattrapé par les difficultés du voyage qui se transforme bientôt en enfer. Il échappera plusieurs fois à la mort des mains de l'homme, comme de la maladie, car son corps, celui qu'il cache, est bien celui d'un blanc, inapte à un tel périple.

 

"Certains rêves sont mortels, ils sont plus forts que la vie. Il m'aura fallu venir ici pour le savoir".

 

L'intérêt culturel de ces deux BD est indéniable. J'y ai appris moult choses sur l'Afrique, sur les débuts du colonialisme, sur l'esclavage. Je pensais l'esclavage "l'apanage" des blancs à l'époque, tout en sachant qu'il fallait déjà des noirs pour vendre leur frère, père, mère. Mais j'ai découvert ici que Maure et Arabes n'étaient pas étrangers du tout à ce trafic ignoble et que celui ci s'étendait jusqu'en Orient. D'intéressantes et sensées réflexions sur le voyage, la découverte de l'autre, le respect des cultures parsèment les pages. Le personnage s'interroge aussi sur la religion. Tout au long de son voyage, il prendra discrètement des notes dans son Coran pour décrire paysages, villes, tribus, peuplades. S'il s'était fait prendre à ce jeu, c'était la mort qui l'attendait.

René Caillé, surnommé "Le Marco Polo de l'Afrique", fut considéré comme un des premiers africanistes : anti-esclavagiste, humaniste, respectueux des hommes et des civilisations rencontrées. Bref, un blanc vraiment pas comme les autres pour qui les noirs n'étaient alors que des "sauvages". René Caillé pensait pouvoir abolir l'esclavage dans cette région du Sahel. Il semble hélas que ses découvertes soient un peu à l'origine du colonialisme... Les bonnes intentions des uns, détournées par d'autres qui se croient supérieurs et s'octroyent tous les droits.

 

Bref, une BD plus que magnifique et passionnante ! INCONTOURNABLE ! 

 

 

 Bien entendu, Google ne livre pas les plus belles planches, mais celles ci annoncent tout de même la couleur !

 

 

 

 

http://www.canalbd.net/img/couvpage/13/9782754800136_pg.jpg

 

 

 

http://bdsnews.files.wordpress.com/2008/04/abdallahi-t2-pl-3.jpg 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 4 Octobre 2013

http://cache.20minutes.fr/illustrations/2013/09/26/chat-volume-18-bible-selon-chat-1415711-616x0.jpg  BD - Editions Casterman - 2 livres - 14.95 €

 

 

Parution le 9 octobre 2013 - Nouveauté

 

 

 

L'histoire : La Création et le nouveau testament revisité par le célèbre Chat !

 

 

 

 

 

 

 

Tentation : Le Chat "chat alors" !

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

étoile3etdemi

 

 

 Mon humble avis : Ah, excellent ! Ce magnifique coffret BD (2 livres) s'adresse à.... TOI !

Toi le fan du Chat, toi l'amoureux des chats, de ton chat, de celui de la voisine, de celui qui n'existe pas, de celui qui ne laisse pas ses poils sur ton canapé, de celui qui te raconte des histoires à pouffer de rire, ce qui n'arrive jamais dans la vraie vie !

Toi, fan de BD ! Toi, qui aime briller en société, voilà une source d'inspiration pour l'instant indédite, donc dépêche toi !

Toi qui te lève du mauvais pied, lève toi et marche des deux pieds ! Toi qui n'a pas eu ton quota de 8 mn de rire dans ta journée, lis cet album avant de t'endormir. Toi qui attend de devenir blonde chez le coiffeur ! Toi qui pète les plombs entre deux clients irrrrrrascibles, Toi qui manque de clients !

Toi qui déteste les BD, c'est le moment de s'y mettre ! Toi qui ne sait pas quoi offrir à Noël (et oui, mauvaise nouvelle, ça approche comme chaque année !), Toi qui lit ce blog ! Toi même si tu ne lis pas ce blog (pas possible !). Bon, ben à Toi tout le monde en fait !!!!

Je me suis régalée en lisant la version féline de la Création terrestre, même si le livre 2 m'a moins charmée que le livre 1, d'où l'amputation d'une de mes étoiles.
Saviez vous qu'on nous aurait menti ? 

En fait, Dieu a créé le Big Bang en se cognant le pied dans le noir, ça a fait "bang et ouille", du coup, il a fallu aussi inventer la lumière ! Et il vit que cela était bon ! La mort est une fausse blonde qui porte une moumoute ! L'horizon de près n'a pas de nom, c'est vrai ça, j'y avais pas pensé puisque j'ai jamais été tout près  . Y parait aussi que Dieu a créé les étoiles parce qu'il en a vu en se prenant un rateau sur le nez pendant qu'il plantait les arbres ! Ah oui, et puis Dieu, il a recommencé plusieurs fois les êtres vivants et désespéré par nous'ôtes, il a décidé de nous laisser nous débrouiller ! Les dynosaures, c'est à cause de la moumoute de la Mort qu'ils ont disparu....

Et il en est ainsi de la première à la dernière page, comme il en fut ainsi du premier au septième jour. La différence entre nous et Dieu, c'est que nous, avec cette BD, on se repose dès la première page, et donc dès le premier jour ! Nom de Moi, que c'était bon ! Ah ben non, je ne peux pas dire ça, je ne suis pas Dieu moi !

 

Alors, si vous voulez savoir toute la vérité et rien que la vérité sur la Création du Monde et la naissance de votre aïeul Adam, mettez une alarme sur votre smarphone (que Dieu Apple a créé grâce à la Création de Dieu tout court !) et courrez dans quelques jours chez votre libraire !!!

 

 

 

 http://bd.casterman.com/docs/Albums/44798/coffret.jpg

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 20 Septembre 2013

BD - Editions Rue de Sèves - 60 pages - 12.50 € http://blog-picard.fr/bulles-picardes/files/2013/08/soledad-couv.jpg

 

 

 

Parution le 11 septembre 2013, Nouveauté !

 

 

Le pitch :

Si vous ne savez pas comment trouver les réponses aux questions essentielles qui hantent vos vies : Peut-on être Gisele Bündchen ? Est-ce mal de détester Noël ? Pourquoi les enfants des autres sont-ils mieux ? Ne cherchez plus. Ce livre est là pour y répondre car Soledad prend soin de vous !

 

 

Tentation : Gilles Paris

Fournisseur : Gilles Paris, merci pour l'envoi !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

-toile4.jpg

 

 

 Mon humble avis : Je me suis régalée sans prendre une calorie hi hi ! 

Totale découverte pour moi de l'univers de Soledad. Cette BD est une compilation complète des planches BD de Solédad publiée dans le magazine Elle l'an dernier. L'inédit est donc logique pour moi, puisque je n'ai jamais lu ni acheté de magazine féminin ! Et pourtant, force est de constater, dans cette compil,  que sur bien des points, je suis vraiment une femme , qui ne regrette pas du tout cette séance de rattrapage offerte par cette BD.
Comme j'ai ri ! "Salut toi" nous plonge dans l'univers impitoyaaaahable de la femme, univers intérieur, et extérieur ! Depuis la jeunette (ou moins) fashion victime à la quadra avancée qui voit ses enfants partir de la maison au fur et à mesure que les rides s'accumulent sur son visage !

Comme s'est rassurant de se sentir comprise ! Comme Soledad est clairvoyante, réaliste, cynique, drôle, observatrice, directe. Cette compilation jouit d'une mise en page diablement efficace. Une page par sujet, sujet qui nous concerne directement ou sujet sociétal. Lesquels ? Petit best of et résumé de ce qui m'a le plus amusée / et / ou je me suis le plus retrouvée  :

Pourquoi la vie d'Angélina Jolie est elle si dure ? Elle doit retenir le nom de ses 6 enfants et de ses 6 nounous

Etes vous une feignasse au sport ? Mes copines vous diront que oui, puisque je trouve toujours un prétexte pour ne pas en faire !

Pourquoi ne doit on pas essayer un maillot de bain dans une cabine d'essayage ! Excellent

Avez vous déjà monté des étagères ?

Est- de la jalousie ?

Avez vous fait votre crise des 40 ans ? Manifestement oui, je tweete, je facebooke, j'Instagram

Suis je encore une ado : Manifestement oui, puisque je guette mes likes sur Instagram (toujours lui !)

Le maillot, vous le voulez comment : Aie !

Pourquoi ma recette ne ressemble jamais à la photo : Pin Pon

J'en passe et des meilleurs. Certes, cette BD est sans doute plus adressée aux femmes et aux girls mais vous, là oui vous messieurs, vous qui vous plaigniez de ne jamais nous compendre, lisez aussi cette BD... elle est très simple à lire, une phrase claire et percutante qui résume parfaitement une situation. Et en dessous, un dessin simplissime, drôle et très parlant qui met en scène la fameuse situation. Donc avec le dessin, vous êtes sûres de comprendre !  Mais non, j'suis pas aigrie !!!! Messieurs, descendez de Mars pour voir ce qui se passe sur Venus ! Et puis après tout, vous aussi vous prenez le métro, vous aussi vous partez en vacances, vous aussi vous allez chez l'esthéticienne maintenant ! En fait, nous ne sommes pas si différents !

A lire et à relire, même si vous n'avez pas le sens de l'humour, ça finira par vous le donner

 

 

   

                                                                                3/6 

http://3.bp.blogspot.com/-WEGOl9TXoj0/UF7iD24cnmI/AAAAAAAAIes/nNDaChf21As/s1600/3482+Ryan+Goslin.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

http://2.bp.blogspot.com/-meYIVLmORgg/UGf2xfNIZ1I/AAAAAAAAInw/osms2Vv3rF8/s1600/3483+je+veux+etre+un+homme.jpg

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0

Publié le 14 Septembre 2013

http://www.franceculture.fr/sites/default/files/2012/03/29/4415379/images/Charonne.jpg?1333029979 Album - Editions Mauconduit - 136 pages - 18.50 €

 

 

 

Parution en janvier 2012

 

 

Le sujet : Maryse, une jeune lycéenne de 17 ans, décide de participer avec ses copains de lycée à une manifestation contre le fascisme et pour la paix en Algérie. Nous sommes à Paris, en 1962.

Après 8 ans de guerre, l'indépendance de l'Algérie devient inéluctable. L'OAS, regroupant dans ses rangs les fervents défenseurs du dernier bastion d'un empire colonial agonisant, multiplie les attentats à la bombe sur la capitale. Le 8 février, après 14 attentats, dont un blessant grièvement une petite fille de quatre ans, des manifestants se regroupent dans Paris aux cris de «OAS assassins», «Paix en Algérie». La manifestation organisée par les syndicats est interdite par le préfet Maurice Papon. La répression est terrible. La police charge avec une violence extrême. Prise de panique, Maryse se retrouve projetée dans les marches du métro Charonne, ensevelie sous un magma humain, tandis que des policiers enragés frappent et jettent des grilles de fonte sur cet amoncellement de corps réduits à l'impuissance. Bilan de la manifestation : 9 morts, dont un jeune apprenti, et 250 blessés.
50 ans plus tard, Maryse Douek-Tripier, devenue sociologue, profondément marquée par ce drame dont elle est sortie miraculeusement indemne, livre son témoignage à Désirée Frappier. C'est une véritable histoire dans l'Histoire à laquelle nous invite l'auteur, restituant ce témoignage intime dans son contexte historique et tragique, tout en nous immergeant dans l'ambiance des années soixante : flippers, pick-ups, surboums, Nouvelle Vague, irruption de la société de consommation.

 

Tentation : Le sujet

Fournisseur : La bib

 

 

 

étoile3etdemi

 

 Mon humble avis : Ce roman graphique brille par l'intelligence de son sujet et son mérite : remettre en lumière des faits historiques bien tassés par le temps, et à priori, par l'Etat.

Je connais très peu sur la guerre d'Algérie : ce que l'on m'en a dit au Lycée (et c'est vieux !) et ce que m'en montre quelques films, mais qui se déroulent le plus souvent sur la terre citée, de l'autre côté de la Méditerrannée...

Grâce à cette BD, je réalise que quelque part, il y avait aussi la guerre en France Hexagonale, entre les pro et les anticolonialistes. Le racisme était déjà exaserbé. Les médias étaient manipulés quand ils ne manipulaient pas eux même...

Charonne, ce n'était jusqu'alors pour moi qu'une station de métro qui devait porter le nom d'un illustre mort depuis longtemps...

C'est bien plus que cela. C'est une manifestation anti OAS durement réprimée le 8 févrie 1962. Une répression fomentée par Maurice Papon et exécutée par une certaine police parisienne. Ce fut un crime d'Etat, la police s'acharnant sur des manifestants trébuchants, piétinés et entassés sur les escaliers de la station Charonne... Il y aura 9 morts, 250 blessées. Les coupables ne seront jamais punis, amnistiés par moult ministres ou présidents suivants... Et le crime jamais reconnu par le coupable, l'Etat.

Tout ceci est magistralement mis en scène, enfin, en image par les deux auteurs. En noir blanc, sobres mais détaillés, les dessins rendent grandement le climat social, politique et historique de l'époque. Album très intructif et d'utilité publique ! Très dense, il ne manque pas de poser des questions, et d'intégrer le lecteur dans les dialogues des personnages qui s'interrogent, qui se disputent, qui essaient de comprendre, de se comprendre. L'album montre bien aussi la différence des points de vue sur l'Algérie suivant l'appartenance politique des uns et des autres.

Je lui reprocherais juste quelques textes trop longs, que l'on ne s'attend à trouver dans une BD. Et parfois, parmi toutes les abréviations (OAS, FLN, PSU), mon petit moi inculte a eu quelque fois du mal à suivre ! Mais peu importe, j'ai beaucoup appris, j'ai bouché une de mes nombreuses cases "ignorances" et le message est passé ! J'espère que vous aurez la curiosité de vous diriger vers cet album, ne serait-ce qu'en hommage aux victimes de toute cette tragédie, que ce soit ici, où là-bas, en Algérie.

 

 

 

http://www.reportouest.fr/wp-content/uploads/2012/03/charonne-ok.jpg

 

 

 

 http://www.bodoi.info/wp-content/images/S1212/dans_lombre_de_charonne_image1.jpg

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Géraldine

Publié dans #BD...

Repost0